Réserve naturelle Sian Ka’an : Découvrez Sian Ka’an au Mexique

Voyage au Mexique | Mexique

Rating: 4.5/5. From 2 votes.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 26/06/2018)

La réserve naturelle du Sian Ka’an se situe sur la côte est de la péninsule du Yucatan, dans l’Etat du Quintana Roo au Mexique. Elle est classée réserve de biosphère depuis 1986 par l’Unesco puis a été inscrite sur la liste du patrimoine mondiale en 1987. Le 27 novembre 2003, elle a été classée Site Ramsar.

Brève historique

Sian Ka’an est un terme Maya qui signifie « Origine du ciel ». Ce peuple, séduit par la beauté du site s’y est installé il y a des milliers d’années.

En savoir plus sur la civilisation Maya

La réserve a été créée en 1986 afin de protéger les écosystèmes terrestres, côtiers et marins de la région. Le parc regroupe sur son territoire :

  • 400 000 ha de terres dont les plus hauts sommets culminent à seulement une dizaine de mètres au-dessus du niveau de la mer
  • 120 000 ha marins
  • 120 km de côtes

L’ensemble couvre environ 528, 148 ha de surface.

Ses richesses

La réserve de Sian Ka’an abrite :

  • une grande variété de forêts tropicales
  • de vastes étendues de mangroves
  • de lagunes
  • des dunes
  • des plages de sable fin
  • des palmiers savanes
  • une barrière de corail méso-américaine
  • herbiers dans les eaux peu profondes

A la découverte de la réserve naturelle du Sian Ka’an au Mexique

Dans son ensemble, la réserve offre une vue spectaculaire où le vert de sa végétation luxuriante côtoie le bleu de ses lagunes et de la mer des Caraïbes sans oublier le ciel, souvent bleu qui le couvre et le blanc de ses bancs de sable.

A lire aussi : Les sites incontournables du Mexique

Une large diversité biologique

Sian Ka’an abrite une diversité biologique importante. La faune et la flore varient en fonction de la zone, mais en général, on y trouve :

  • dans ses forêts tropicales : des pumas, des ocelots, des jaguars et des tapirs d’Amérique centrale
  • de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs et résidents
  • dans ses fonds marins : des centaines d’espèces de poisson, quatre espèces de tortues marines et des lamantins des Antilles

A part cette faune richement composée, on trouve également au sein de la réserve des cenotes qui abritent des formes de vie, parfois endémiques, des mangroves essentielles et vitales à la pêche, des îles boisées appelées Petenes dans la région et qui émergent des marais inondés.

Une visite de la réserve de Sian Ka’an

Après cette présentation générale du site, on vous embarque pour une visite guidée et détaillée du site. Nous avons préféré faire la visite par nous-mêmes et donc sans guide, cela coûterait plus cher, mais nous nous en sommes bien sortis au final et surtout ravis d’avoir pu établir notre propre circuit de visite quoi que l’itinéraire reste, généralement le même. En savoir plus sur le budget à prévoir pour un séjour au Mexique

  • Première halte au sein de la réserve :

Découvrez la réserve de Sian Ka'an et le site archéologique de Muyil au Mexique

Pour découvrir la réserve de Sian Ka’an, nous sommes partis au départ de Tulum. Dès l’entrée du site, nous voici arrivés à la première halte : les ruines du site archéologique de Muyil. Le site est entretenu, comme le reste de la réserve par la communauté Muyil ce qui explique pourquoi certains temples ont été bien restaurés. Dès cette première escale, nous avons passé près d’une heure pour découvrir ces vestiges anciennes qui se dressent majestueusement devant nous. Bien que nous ayons fait le tour de ces ruines et regardé ce qu’ils recèlent, le mystère de leur construction et de ce qu’abritaient autrefois ces bâtiments reste entier.

Nous nous éloignons de ce site pour poursuivre l’aventure. Pendant quelques minutes, nous longeons un « sacbe », un ancien chemin maya qui se trouve derrière le temple Castillo. Un petit guichet nous attend plus tard, car il faut payer une quelques pesos pour accéder à la jungle.

  • Des pontons en guise de sentier :

Pourquoi ? Parce que la communauté Maya de Muyil, qui est chargée de veiller sur la réserve et de l’entretenir, a pris soin d’y installer des sentiers sous forme de pontons. Une excellente idée puisque le matériel se fond parfaitement dans cette forêt tropicale luxuriante tout en permettant aux visiteurs d’avancer sans sortir des sentiers battus. Du coup, il suffit de suivre ces voies pour s’orienter.

Découvrez la réserve de Sian Ka'an au Mexique

  • Petite morale de sécurité :

Quand on entre dans la réserve, le vert de la forêt prend le dessus. En avançant sur les sentiers, on est tenté de toucher à tout tant la découverte visuelle de cette beauté sauvage semble insuffisante, mais abstenez-vous. En effet, bien qu’on ait envie de toucher les différentes plantes qui bordent les sentiers, on nous a bien conseillé de ne pas le faire surtout si on n’est pas botaniste ou scientifique.

La cause : on trouve, dans cette forêt et parfois le long des sentiers, un arbre appelé Chechen. Puisqu’on ne sait pas à quoi il ressemble, toucher est interdit puisque la sève de cet arbre est toxique pour l’homme.

Si vous le touchez par accident et que vous n’êtes pas accompagné d’un guide, vous serez en mauvaise posture sauf si vous connaissez à quoi ressemble le Chaca Rojo, son antidote. On dit que ce dernier pousse à proximité du Chechen, mais avec toute la végétation qui y pousse, le reconnaître n’est pas facile.

Bref, gardez vos mains dans vos poches ou loin de la végétation et utilisez vos yeux pour admirer la vue.

  • L’instant culture :

Selon la croyance maya, le fait que le Chechen (le « mal ») pousse près du Chaca Roja (le « bien ») n’est pas un hasard. Cette complémentarité, pas seulement en ce qui concerne ces deux arbres, est une valeur forte de la culture maya.

  • On prend de la hauteur :

A la découverte de la réserve de Sian Ka'an au Mexique

Au bout d’une quinzaine de minutes à longer les pontons, nous arrivons à une sorte de tour d’observation sommaire. Elle est entièrement fabriquée en bois, mais est très robuste donc, sauf à défaut de vertige intense, lancez-vous et grimpez les marches. Une fois au sommet, la vue est superbe. Au-delà de la forêt verte s’étend une lagune à l’eau turquoise que nous avons bien l’intention de découvrir. Pour l’heure, nous admirons la vue dans un silence total et nous nous sentons un peu comme seuls au monde dans ce paradis idyllique. Au bout de quelques minutes, nous redescendons et hop, direction la lagune.

  • On met le cap vers la lagune :

Après la tour d’observation, nous poursuivons le chemin pour mettre le cap vers la lagune. Pour information, il est possible de sauter l’étape jungle pour directement se rendre vers la lagune depuis l’entrée, mais ce serait passer à côté d’une merveille de la nature.

Arrivé à la lagune, on trouve de petits lanchas, des sortes de pirogues à moteur, qui permettent de voguer dans la mangrove aux eaux turquoise et cristallines. Pendant quelques minutes, nous avançons à bord de l’embarcation pour traverser la première lagune, celle baptisée lagune Muyil, puis arrivés à un point baptisé chunyaxché, tout le monde enfile son gilet de sauvetage et on saute tous dans l’eau. Certains guides conseillent de porter le gilet à l’envers ce qui permettrait de flotter en position assise, mais chacun fait comme il le veut.

A la découverte de la réserve de Sian Ka'an au Mexique

Certains se mettent alors à nager, mais il est bien plus agréable de se laisser flotter et entraîner par le courant. L’eau, très fraîche, est un vrai délice. Dans l’eau, nous passons à travers les mangroves en prenant soin de sortir de l’eau, de temps à autre et quand cela est possible, pour admirer l’environnement. Au bout d’environ 45 mn de flottaison, nous apercevons notre guide qui nous attend avec nos chaussures. Il est donc temps de sortir de l’eau, d’enfiler les chaussures et de le suivre pour une petite randonnée sur 1 km pour atteindre l’endroit où nous avons laissé la lancha. Sur le chemin, nous nous arrêtons à l’édifice maya que nous avons découvert alors que nous étions dans l’eau puis nous remontons à bord de l’embarcation pour rebrousser chemin.

  • Notre impression sur cette découverte :

C’est vraiment une aventure à ne pas manquer surtout si votre circuit au Mexique comprend les ruines de Tulum. Une vingtaine de minutes suffisent pour se rendre à la réserve de Sian Ka’an. Au cours de la visite, nous n’avons pas manqué d’admirer les habitants de cette forêt luxuriante à savoir les singes hurleurs, les lamantins, les ocelots, … Et au cours de la visite, plus vous resterez silencieux, plus de chances vous aurez de découvrir un maximum d’animaux.

Découvrez le Mexique de A à Z

Category: Voyage au Mexique, Mexique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *