A la découverte des richesses naturelles de Pacaya Samiria au Pérou

Voyage au Pérou | Pérou |

La Réserve nationale de Pacaya Samiria est l’une des plus grandes aires protégées du Pérou, avec une superficie de plus de 20.000 km² qui abrite une riche diversité écologique. Située au Pérou, à 180 km au sud-ouest d’Iquitos, elle est de forme triangulaire et permet de préserver les écosystèmes de la région Omagua et de promouvoir le développement durable des villes locales. Si vous êtes fan d’aventures et de découvertes en plein cœur de la nature, ce voyage à destination de Pacaya Samiria  est incontournable.

A propos de la réserve nationale de Pacaya-Samiria

A la découverte des richesses naturelles de Pacaya Samiria  au Pérou

On ne peut parler Pacaya-Samiria  sans évoquer le fleuve Amazone. Ce dernier mesure 6.470 km de long et constitue le plus puissant fleuve du monde. Comprenant une grande partie des provinces de Loreto, Requena, Ucayali et Alto Amazonas, il a une superficie de 2.080.000 hectares, ce qui en fait le plus important au Pérou et en Amérique du Sud. D’autre part, la réserve est bordée par deux grandes rivières: la Marañón dans le nord et l’Ucayali et Puinahua (au sud).

En 1982, le gouvernement péruvien a créé la réserve nationale de Pacaya Samiria dans le but de préserver les ressources de nature sauvage et les magnifiques paysages de la région. La réserve a une superficie de 8.042 miles carrés, ce qui représente 1,5% de la surface totale du Pérou. Le nom de Pacaya Samiria provient des noms des deux rivières qui le traversent. La réserve a une grande diversité de faune et de vie aquatique: 449 espèces d’oiseaux, 102 mammifères, 69 reptiles, 58 amphibiens, 256 poissons et 1.204 plantes. Les espèces menacées ou en voie de disparition que l’on trouve dans la réserve nationale de Pacaya Samiria sont le jaguar, l’alligator noir, la loutre de rivière géante, le lamantin et différentes espèces de primates et de tortues.

Dans la Réserve Nationale de Pacaya Samiria, il y a 94 communautés, 21 d’entre eux étant de la Cocama, groupe ethnique Cocamilla. La population totale de la réserve compte 42.000 personnes et leurs principales activités économiques sont centrées autour de la pêche, l’agriculture, la cueillette et la chasse. Les villes les plus proches sont Nauta et Requena.

Un élément essentiel qui est caractéristique de cette zone protégée est le cycle de reflux des rivières. Entre les mois d’Avril à Octobre, c’est la saison des pluies et l’eau des rivières et des ruisseaux montent, inondant une grande partie de la forêt tropicale. La période de reflux a lieu entre Mai et Septembre, lorsque la pluie diminue fortement et le niveau de l’eau baisse progressivement, pour atteindre son minimum en Août.

La faune

Les animaux trouvent refuge dans les zones les plus élevées, qui ne sont jamais atteintes par les montées d’eau. Au cours des reflux, vous aurez l’occasion de voir des oiseaux aquatiques attraper les poissons. Pendant ce temps, les grandes plages sont utilisées par les colons de la Réserve pour la culture du riz, des haricots, des arachides et d’autres cultures, de même que deux races animales très caractéristiques de la réserve : «charapa » et « Taricaya », des tortues aquatiques qui utilisent ces plages pour pondre leurs œufs. Il convient de mentionner que ces deux espèces sont considérées comme menacées. Entre les mois de Juillet et Décembre, les autorités de la Réserve Nationale de Pacaya Samiria se chargent de la collecte des œufs afin de leur donner  de meilleures chances de survie. En outre, il y a aussi le « paiche », un des plus grands poissons d’eau douce dans le monde, qui peut atteindre  huit pieds de long.

pacaya

La faune de la Réserve est typique de la forêt inondée, ce qui fait que les espèces aquatiques sont les plus nombreuses. Le poisson est considéré comme la plus importante ressource en raison de son rôle dans le processus écologique ainsi que sa valeur économique. D’autre part, il y a une grande variété d’oiseaux, spécialement le héron et le cormoran. Pendant la montée des eaux, les zones situées en hauteur sont le refuge des mammifères.

Comment se rendre à Pacaya Samiria ?

Pour aller à Pacaya Samiria, vous devez vous rendre à Iquitos Ville d’où partent des vols quotidiens de Lima. Le port de Nauta est situé au confluent de Marañón et Ucayali rivière, où le fleuve Amazone est né. A Naut, vous pouvez embarquer dans des bateaux fluviaux.

Les visiteurs doivent payer les frais d’entrée à la réserve nationale. A l’intérieur de Pacaya Samiria, il n’y a pas de routes, la visite se faisant pratiquement en bateaux fluviaux.

 La meilleure façon de visiter Pacaya Samiria est de partir en voyage organisé en séjournant dans un Lodge non loin de la zone ou dans un camp à l’intérieur de la réserve. Afin de profiter pleinement de votre séjour, le mieux est de faire la visite uniquement avec un guide professionnel.

Découvrez les meilleurs sites du Pérou!

Tags:

Category: Voyage au Pérou, Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *