Chuquicamata : la plus grande mine de cuivre du monde au Chili !

Publié le: 09-07-2019

Voyage au Chili | Chili

(Mis à jour le: 16/08/2019)

Chuquicamata

Le Chili est pays d’Amérique du Sud qui n’est pas seulement un pôle de tourisme. C’est aussi un pays qui a une activité économique développée dans certains secteurs, notamment sur l’extraction du cuivre. Saviez- vous que la plus grande mine de cuivre du monde se trouve au Chili ? Il s’agit de la mine Chuquicamata. Nous allons tout vous dire désormais sur cette mine à ciel ouvert absolument gigantesque ! Direction le Chili et la mine de Chuquicamata !

Présentation de la mine de Chuquicamata

La mine de Chuquicamata est située dans le désert d’Atacama, entre 2 700 mètres et 3 000 mètres d’altitude. De forme elliptique, la taille de cette mine est impressionnante puisqu’elle abrite plus de 12% des réserves mondiales de cuivre ! Chaque année, plus de 1 million de tonnes de cuivre sont extraits pour les besoins internes du Chili mais aussi et surtout pour l’exportation dans d’autres pays du monde. La mine de Chuquicamata est la propriété de l’entreprise Codelco, détenue à 100% par l’état chilien.

La mine de Chuquicamata se caractérise par le fait qu’elle contient du cuivre au sommet de la terre. Il est donc exploité à ciel ouvert dans une extension elliptique semblable à un amphithéâtre de 4 000 mètres de long, 1 900 mètres de large et 950 mètres de profondeur. Environ 500 000 tonnes de ce matériau sont extraites chaque jour, dont 180 000 tonnes de cuivre. Le transport de ce matériel s’effectue principalement dans des camions d’extraction d’une capacité de 330 et 360 tonnes.

Découvrez le guide de voyage au Chili :

La mine de Chuquicamata, de la fin du XIXème siècle à nos jours

Chuquicamata au Chili

La mine de Chuquicamata était à l’origine exploitée par les peuples autochtones de la région. Le terme « Chuquicamata » signifie « Terre des Indiens Chucos ». Ces Indiens étaient les habitants primitifs des environs du site de Chuquicamata et la mine a été appelée ainsi pour rappeler que ce sont ces indiens qui habitaient cette terre.

Les premiers pas de la mine

En 1882, le premier site industriel a été installé dans le secteur. La société américaine Guggenheim Bros a produit le premier barreau de cuivre fin le 18 mai 1915, suivi d’une période au cours de laquelle la société reçoit des noms successifs tels que: Chile Copper Co., Anaconda Co. et Chile Exploration. Co.

Des milliers de mineurs sont venus à la recherche d’opportunités lorsque les premières extractions massives de cuivre ont commencé. La société appartenant aux frères Guggenheim acquit les droits de l’ancienne société et rebaptisa la société « Chile Exploration Company ». En 1922, Anaconda Copper Company rachète American Brass, dotée d’une énorme capacité de production. Cette production nécessitait une grande quantité de cuivre, supérieure à celle des mines Anaconda situées dans le Montana, même si elles produisaient environ un million de livres de cuivre par jour.

Une croissance de plus en plus importante

En mars 1923, Anaconda acquit Chile Copper pour 77 millions de dollars, la plus importante transaction connue à ce jour à Wall Street. 51% du Chili Copper a été vendu à 35 dollars par action. La capitalisation de Chile Copper s’élevait à 5 400 000 actions d’une valeur nominale de 25 dollars par action. Sothward, la star de l’empire Anaconda, avait mis le cap.

À l’automne de 1928, le marché du cuivre se durcit et les négociations avec les frères Guggenheim se poursuivent. Les actions d’Anaconda étaient élevées et il semblait qu’il était temps d’acquérir le reste des actions de la Chile Copper Company. En 1971, une réforme constitutionnelle a été promulguée, qui a permis de nationaliser la grande mine de cuivre du Chili, ce qui signifie la propriété totale de cette mine par l’État chilien. Il appartient actuellement à Codelco Chile, l’une des cent plus grandes entreprises du monde et la plus grande entreprise d’extraction de métaux.

La mine de nos jours

Actuellement, étant donné que la mine à ciel ouvert ne sera plus rentable pour la prochaine décennie, un processus de transformation en une mine souterraine est en cours, ce qui permettra d’atteindre 1 700 millions de tonnes de réserves de minerai de cuivre et de molybdène dans le gisement, qui représente 60% de ce qui a été exploité au cours des 90 dernières années et prolongera sa vie utile d’au moins 90%.

La production attendue sera de 140 000 tonnes de minerai par jour et réduira la les émissions de particules de 97%, ce qui est très bénéfique pour l’environnement. Son démarrage est prévu pour fin 2018 mais les travaux d’accès ont déjà commencé.

La mine de Chuquicamata et le tourisme

mine de chuquicamata

Les autorités locales ont bien compris que cet endroit majestueux par sa taille pouvait être l’occasion de développer une activité touristique en plus de l’activité minière. Ainsi, les visiteurs qui veulent se rendre à la mine de Chuquicamata peuvent avoir le loisir de visiter la mine.

Au cours de la visite, les touristes sont encadrés et ils apprendront tout ce qu’il faut savoir sur la mine. Avant de commencer la visite du site, les guides expliquent comment le cuivre est extrait, les procédés techniques pour sa purification, son utilisation et, enfin, les destinations mondiales de cette production, comme les marchés asiatique, européen et américain. Puis ensuite, direction la mine !

Arrivé sur place, le spectacle est à couper le souffle : une énorme dépression grisâtre, sans parler d’un grand cratère, était la cible de nos regards incrédules. Avec 4,5 kilomètres de long et 3,5 kilomètres de large et une profondeur de plus de 800 mètres, la mine ne passe pas inaperçue ! Une centaine de camions est en charge tous les jours de l’année, 24 heures sur 24 et 365 jours par an, de transporter le minerai de cuivre.

La mine de Chuquicamata est donc une mine extraordinaire par la taille et qui tient une place importante dans l’économie du Chili. Salvador Allende, l’ancien président du Chili, avait qualifié le cuivre de « pain du Chili ». Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à vous rendre à la mine de Chuquicamata, le spectacle en vaut vraiment le détour !

Category: Voyage au Chili, Chili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *