Faire du woofing en Amérique du Sud

 

Voyage dans le monde | | |

Faire du woofing en Amérique du Sud
Faire du woofing en Amérique du Sud

Faire du woofing en Amérique du Sud

N’avez-vous pas assez économisé pour les vacances ? Vous rêvez tout de même de partir à l’autre bout du monde comme en Amérique du Sud ? Le voyage en mode woofing peut vous convenir. Vous allez pouvoir faire des économies, découvrir le monde et surtout apprendre une nouvelle connaissance.

Origine et définition du Woofing

Ce concept de voyage n’est pas si nouveau et vous en avez déjà peut-être entendu parler. L’appellation la plus commune est le woofing, mais en réalité, il est tiré de « World Wide Opportunies On Organic Farms ». Pour ce mode de voyage, on part en vacances pour travailler à la campagne. Vous n’allez pas travailler le long de votre séjour, car vous aurez du temps pour découvrir la région et sa culture et vous détendre. Pendant ces vacances, vous allez apporter votre aide aux fermiers et aux agriculteurs.

Il s’agit d’un concept qui n’est accessible qu’aux woofers. En effet, vous devez être membre d’une association qui développe le woofing. Pour ce faire, on peut vous demander une cotisation pour voir la liste des pays qui peuvent vous héberger. On vous demandera également de prendre une assurance qui peut couvrir les activités du woofing.

Woofing

C’est quoi le Woofing ?

Le woofing : pas de rémunération

Le Woofeur, même s’il travaille dans la ferme, n’est pas un salarié. D’ailleurs, il ne pourra pas remplacer un employé actif de l’exploitation agricole. On peut mettre cette activité au même rang que le bénévolat et l’entraide. De ce fait, vous ne pourrez espérer toucher une rémunération, que ce soit en nature ou en espèce.

En échange, l’hôte vous donnera un hébergement et des repas. Même si vous ne travaillez que la matinée, il vous donnera à manger le soir. De ce service, il ne pourra pas non plus vous demander aucun euro. Le woofeur sera reçu comme un ami à la maison.

Pourquoi opter pour ce mode de voyage ?

Pour la plupart des woofers, c’est la soif de découverte qui les pousse à opter pour ce mode de voyage. Il n’y a pas que la région qu’il y a à explorer, c’est le mode de vie en lui-même qui est une découverte. Même si vous menez déjà une petite vie tranquille à la campagne, à l’autre bout du monde, on n’a pas les mêmes techniques de jardinage ou d’élevage.

En choisissant de partir en woofing, il est sûr que vous allez tisser des liens avec vos hôtes. Comme vous allez passer une grande partie de votre temps avec eux, l’amitié naitra et vous reviendrez de ce voyage avec de bons souvenirs. On ne vous considèrera pas comme un touriste, mais comme un membre de la famille ou de la communauté.

On associe souvent le woofing à la campagne, mais sachez que ce type de séjour réserve de belles surprises à vos papilles. C’est dans ces régions coupées du monde qu’on découvre la cuisine la plus authentique. D’ailleurs, vos hôtes vous prépareront de petits plats aussi beaux que bons.

Comment organiser son voyage en woofing en Amérique du Sud ?

Cette préparation est un peu différente de celle des vacances classiques. Il faudra tout de même choisir les pays, les régions ou les villes où vous voulez séjourner. Vous aurez par la suite une liste des agriculteurs et des fermiers qui peuvent vous héberger. Il faudra étudier chaque profil un à un. Si c’est votre première expérience, vous n’avez pas vraiment droit à l’erreur pour que ces vacances ne soient pas un cauchemar. Imaginez-vous dans la Patagonie sauvage chez un gaucho argentin qui vit seul avec ses chevaux et qui ne parle pas votre langue. Pour les aventuriers, ça pourrait être une belle expérience, mais si vous tenez au minimum de confort, vous devez faire attention au profil de votre hébergeur. Consultez la description de sa ferme ou de son domaine. Renseignez-vous sur sa famille et aussi sur la langue qu’il parle.

Pour ce woofing en Amérique du Sud, vous pourrez apprendre à nourrir et élever des chevaux au Chili, à récolter du miel au Pérou, à traire des vaches en Bolivie ou à construire des maisons dans des régions reculées du Brésil. A vous, d’élaborer votre itinéraire en fonction de vos envies de découverte.

Certes, vous allez travailler pendant ce séjour, mais vous aurez du temps libre. D’ailleurs, il faut déterminer à l’avance avec les hôtes le volume d’heures de travail. Normalement, vous devez faire aux alentours de cinq heures par jour. En dehors de vos horaires de travail, vous pourrez sortir de la ferme et revêtir votre casquette de touriste pour partir à l’exploration des sites historiques et culturels de la région. Pensez à vous renseigner en amont sur ces endroits à visiter et surtout sur les moyens de locomotion.

Woofing

Comment organiser son voyage en woofing en Amérique du Sud ?

S’informer et préparer son séjour woofing en Amérique du Sud

Si vous n’avez jamais fait de woofing, on peut comprendre votre réticence. Pour vous rassurer, rendez-vous sur le site wwoof-guide. Vous y trouverez diverses informations sur ce mode de voyage, sur les destinations et surtout sur un retour des autres woofeurs. Ces derniers pourront même vous aider à préparer une meilleure expérience en donnant leurs conseils et leurs avis.

Vous remarquerez que dans certains pays, comme le Pérou, le woofing n’est pas encore développé, mais vous pourrez tout de même l’intégrer à votre planning.

Derniers conseils

Si une ferme en particulier vous intéresse pour ce woofing, n’hésitez pas à téléphoner aux hôtes. Vous pouvez également leur écrire par mail pour avoir plus de détails sur leur exploitation et sur ce qu’ils attendent de vous. Parlez le maximum possible des conditions de travail. Dès le départ, il serait mieux de partir sur des règles bien claires.

N’ayez pas peur d’interroger sur les types de travaux qu’on vous affectera. Posez aussi des questions sur la nourriture et la chambre. Ne vous attendez pas à être reçu dans une chambre avec climatisation et eau chaude. Sachez que ce mode de vie à la campagne peut être dépourvu d’électricité et d’internet. C’est l’aventure que vous réserve ce woofing, alors ne soyez pas trop exigeant.

 

Tags: , ,

Category: Voyage dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code