Histoire du Costa rica

Publié le: 28-06-2019

Voyage Costa Rica | Costa Rica

(Mis à jour le: 09/07/2019)
Histoire du Costa rica
3.5 (70%) 2 vote[s]

Costa rica

Le Costa Rica est une destination très prisée pour les vacances. Parmi les points qui attirent les touristes des quatre coins du monde chez cette Suisse de l’Amérique Centrale, on peut citer ses côtes incroyables, ses parcs nationaux ainsi que ses réserves naturelles. Ce pays se trouve sur l’isthme centraméricain et il partage ses frontières avec le Nicaragua et le Panama. Dans ce dossier, nous allons retracer l’histoire de cette république pour mieux comprendre pourquoi aujourd’hui, on le nomme l’oasis démocratique de l’Amérique Latine.

Les terres costariciennes avant la colonisation

L’occupation du continent américain où est localisé le Costa Rica remonte à environ 40 000 ans avant notre époque. Pour ce qui est de ce petit territoire de l’Amérique Centrale, ce sont des chasseurs asiatiques qui y sont passés entre 12 000 et 8 000 av. J-C. Ils s’y sont installés de l’an 4 000 à 1 000 précédant notre ère pour cultiver entre autres du manioc, de la patate douce, du maïs et des haricots. C’est en 800 apr. J-C que la cité Guayabo voit le jour suite à l’union des civilisations méso-américaines et andines. Elle disparaît deux siècles après pour une raison inconnue. Si vous passez au Musée de l’Or précolombien et au Musée du Jade à San José, vous pourrez trouver quelques preuves de l’existence de cette cité avec quelques poteries, sculptures et bijoux en or et en jade qui datent de cette période.

La découverte du Costa Rica par Christophe Colomb

Christophe Colomb

C’est le grand navigateur Christophe Colomb qui détient le titre de « découvreur » de l’actuel Costa Rica. Pendant son dernier voyage d’exploration, il arrive, le 18 septembre 1502, sur l’île Uvita, autrefois connue sous le nom d’île Quiribri, laquelle fait face à Puerti Limon et ce, après quatre mois et 18 jours en mer. Sur place, les indigènes accueillirent aussi bien Christophe Colomb que son équipage et ils y restent pendant 17 jours.

C’est pendant ce séjour qu’il a remarqué que les locaux étaient couverts de bijoux et ils n’ont d’ailleurs pas caché à ses hôtes la présence de mines d’or sur leur terre. C’est là que ce grand navigateur baptisa ce bout de terre « Costa Rica » qu’on peut traduire littéralement « côte riche » ou « belle côte ». Ce récit de cette découverte à l’administration espagnole pousse les habitants du pays de Cervantes à dominer les indigènes pendant le 16e siècle. Les ancêtres des Costaricains ont alors fait face à de multiples tentatives de colonisation. En 1524, le militaire espagnol Francisco Hernandez de Cordoba crée même la ville de Bruselas qui se trouve à proximité de la capitale costaricienne d’aujourd’hui. Une fois bien installés, les conquistadors se consacrent à la recherche d’or, mais les expéditions ne furent pas une grande réussite. Ils se reconvertissent alors dans l’agriculture.

Découvrez aussi :

La période de la colonisation

C’est en 1561 qu’on peut dire que le Costa Rica a été colonisé. C’est cette année-là que Juan de Cavallon, à la suite de la décision du roi de l’époque, arrive sur les terres de la Costa Rica pour fonder la première colonie permanente du pays. Il ne vient pas seul : avec lui, on compte 90 Espagnols repérés au Nicaragua et au Guatemala, des esclaves noirs, des Indiens nicaraguayens et quelques animaux d’élevage. Ce petit monde s’installe à Guarcimunoz, dans le centre du territoire.
Quelques mois après la venue de Juan Vazquez de Coronado, leur ville se voit déplacer vers une zone plus fertile à proximité du mont Irazu et en 1564, elle est rebaptisée « Cartago ». Ce mouvement des conquistadors oblige les indigènes à quitter leur domicile et à abandonner leur culture et évidemment, il y a une confrontation entre les deux groupes. C’est lorsque le gouverneur Pero Afan de Ribera y Gomez arrive au Costa Rica que les guerres intestines s’arrêtent.

Vive l’indépendance …

qui a decouvert le costa rica

Le Costa Rica suit le mouvement du Guatemala, du Honduras, de Salvador et du Nicaragua en 1821 dans la déclaration d’indépendance. Même si le pays semble avoir gagné son indépendance, il fait toujours face à quelques guerres civiles. La bataille d’Ochomogo a particulièrement marqué les Costaricains, car c’est suite à celle-ci que le Costa Rica rejoint les Provinces Unies d’Amérique Centrale entre 1823 et 1839.

En 1824, on a le premier président de la République Costaricien Juan Mora Fernandez. Cartago perd son statut de capitale et c’est San José qui devient la capitale. Parmi les dates marquantes de ce territoire, on a l’annexion du Guanacaste par le Costa Rica en 1828, l’essor de la production du café à partir de 1830 et s’ensuit la construction de la liaison ferrée entre San José et la mer des Caraïbes par Tomas Guardia en 1873.

Le Costa Rica, l’oasis démocratique de l’Amérique Latine

C’est à la fin du 19e siècle que la démocratisation commence à prendre place. En 1889, on voit les premières élections démocratiques et Bernardi Soto quitte son poste de président. La population costaricienne fait aussi savoir son mécontentement suite à la mise en place du système d’impôts progressifs par Alfredi Gonzales Flores en 1917. Ce président est alors renversé par la dictature de Federico Tinico qui est écarté à son tour par une manifestation pacifique de femmes et d’étudiants.

Le Costa Rica est aussi affecté par la crise de 1929. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, on voit la naissance de plusieurs réformes sociales dont le droit de vote aux femmes en 1941 et l’édition du Code du Travail en 1943. L’ancienne côte riche est un des pays qui ne possède pas d’armée et ceci, suite à son abolition par José Figueres Ferer en 1949. Le budget consacré à l’armée est alors versé dans l’éducation et la santé. Plus d’une dizaine d’élections présidentielles ont été organisé sur le territoire costaricien et c’est en 2010 qu’il voit sa première femme présidente, Laura Chinchilla. En 2018, Carlos Alvarado, l’ancien ministre du Travail et de la Sécurité Sociale est élu président de cette république. Il remporte le second tour des élections avec 60,7 % des voix.

Category: Voyage Costa Rica, Costa Rica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *