La rumba, sensuelle danse de l’amour

Spectacles cultures |

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 30/11/2018)

La Rumba  sous ses différentes formes  est la plus charnelle et romantique danse de salon. Elle est également aussi la plus ancienne des danses latino-américaines.

Si le tango évoque le désir sexuel et la passion, la rumba évoque l’amour et le romantisme. Ce n’est pas par hasard que la rumba est appelée « la danse de l’amour ». Au cours de cette danse l’homme essaye sans cesse de séduire la femme, tandis que celle-ci l’excite et l’attire. C’est une parfaite « danse nuptiale » entre humains, c’est le parfait tableau de l’affection où les danseurs se livrent à des Jeux amoureux passionnants et érotiques.

Véritable miroir de la vie de couple, la rumba est dansée sur plusieurs rythmes faisant chavirer tous les sens.

Nous allons nous laisser transporter par cette séduisante danse très populaire dans les soirées dansantes latino-américaines.

Histoire origine de la rumba :

rumba

La rumba est une danse cubaine très ancienne.  Elle est née au sein du milieu afro-cubain dans les années 1800. Ce style musical a pour origine la Havane et Matanzas à Cuba.

La rumba était et demeure très populaire dans l’île de Cuba. Dans l’ancienne tradition cubaine, le verbe danser se dit « rumbiar », ce terme fait référence aussi toute fête dansante. Etymologiquement, le mot  « Rumba » désigne un bruit vibrant et intense.

Origine de la Rumba :

La rumba  et son rythme de base furent inventés par la population noire à la fin du 18ème siècle. À cette époque les conquérants espagnols, « importaient » des esclaves africains afin de repeupler l’ile cubaine.  En 1860, plus de 3 millions esclaves africains ont été ramenés à Cuba. Cette population a apporté avec elle sa culture, ses traditions et ses rites. De leurs nombreuses danses traditionnelles naquit la rumba, image de la sensualité et de la séduction entre l’homme et la femme.

La rumba  cubaine est apparue en France en 1920.

A ne pas confondre : « Rumba cubaine » et « Rumba espagnole » (qui sont la Rumba Flamenca et la Rumba Catalana).

L’évolution de la rumba :

Au cours des années la rumba a évolué. Dans les années trente, une première version de la rumba sous le nom « rumba-boléro » est apparue. C’est une danse assez lente où les danseurs sont très proches l’un de l’autre.

En 1940 la « rumba cubaine ». Cette danse a été développée par des professeurs de danse américains et anglais. Les partenaires sont alors plus éloignés l’un de l’autre que dans la rumba boléro.

De nos jours, la rumba dansée en compétition de danse sportive est la rumba Cubaine et la rumba boléro.

Les différentes formes de la rumba :

On distingue quatre principales formes de rumbas : la Guaguancó, la Yambù, la Columbia et la Siguirya.

  • La Guaguancó : la rumba guaguancó est la plus populaire de toutes les formes. Cette dérivée du Yambú, est originaire de la Havane, elle raconte la vie quotidienne mêlant politique, amour et les problèmes courants… cette danse est assez érotique, l’homme attrape, généralement la danseuse par un foulard ; celle-ci va alors le fuir en exécutant des figures sensuelles.
  • La Yambú : au cours de cette danse, le danseur imite un vieux qui a du mal à se déplacer. Ce dernier va alors s’appuyer sur la danseuse. Le couple exécute alors une danse charmante et charnelle en se tournant sur eux-mêmes.
  • La Columbia : La plus ancienne forme de rumba. Elle puise ses origines à Matanzas. Dans la rumba columbia le danseur fait preuve de grande virilité. C’est avant tout une danse d’hommes où le danseur joue le rôle d’un esclave essayant de se libérer de ses chaines. Le rythme de cette danse est assez rapide. À tour de rôle chaque danseur va montrer ses habilités.

-La rumba Siguirya a, quant à elle, disparu.

Pas musique et tempo de la rumba :

La rumba

Les instruments utilisés pour jouer la rumba se composent essentiellement de trois tambours : « Quinto », « Salidor » et « Tres Golpes ». Ils sont accompagnés d’une paire de claves, d’une paire de maracas. On utilise également le chekeré, le cajón, les congas et les cloches voire même des plaques de bois et des cuillères, etc.

La rumba est une danse de mesure binaire. Elle se danse à rythme 2/4, 4/4 et 2/2.

Avant la musique et la chorégraphie, un solo vocal est effectué.

Danse  charnelle par excellence, le couple de danseurs doit se tenir parfaitement face à face. Les deux partenaires vont alors réaliser une danse « en miroir » : chacun bouge le pied opposé à celui de l’autre.

Le charme et l’élégance de la rumba sont accentués par les jolies tenues des danseurs et leurs belles chaussures.

Les pas des danseurs :

Les pas sont présentés de façon très simplifiée :

Les pas du danseur :

  1. Le couple de danseurs commence à pieds joints.
  2. Le danseur déplace son pied gauche en avant et réalise une rotation du bassin.
  3. Changement  de l’appui du corps sur la jambe droite sans bouger les pieds.
  4. Le partenaire déplace son pied gauche et tout son corps sur la gauche.

Deuxième temps :

  1. transition entre le quatrième temps et le premier temps : le danseur doit rester dans la même position.
  2. L’homme met son pied droit en arrière et effectue une rotation du bassin.
  3. Changement  de l’appui du corps sur la jambe  gauche sans bouger les pieds.
  4. Le danseur déplace son pied droit et le poids de son corps sur la droite.

Les pas de la danseuse :

  1. La danseuse commence par joindre ses pieds.
  2. elle déplace son pied droit en arrière et réalise une rotation du bassin.
  3. la danseuse met tout le poids de corps sur sa jambe.
  4. La danseuse met tout le poids de son corps à droite.

Deuxième temps :

  1. transition entre le quatrième temps et le premier temps : La danseuse ne bouge pas
  2. la partenaire déplace son pied gauche en avant et effectue une rotation du bassin.
  3. la danseuse replace son corps à droite.
  4. La danseuse déplace son pied gauche et tout son corps sur la gauche.

Tags:

Category: Spectacles cultures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *