Llullaillaco : le deuxième plus haut volcan actif au monde

Publié le: 03-01-2019

Voyage en Argentine | Voyage au Chili | Chili | Argentine | | |

(Mis à jour le: 27/02/2019)
Llullaillaco : le deuxième plus haut volcan actif au monde
5 (100%) 1 vote

Toujours dans le cadre de mon périple pour découvrir les fameux « géants des Andes », on me parle d’un autre sommet difficile à épeler : le mont Llullaillaco ou Llullay-Yacu. Ce dernier est à cheval sur l’Argentine, dans la province de Salta et le Chili, dans la région d’Antofagasta. Dès le début, on me dit que son ascension est assez complexe, mais bizarrement, cela me motive encore plus pour le découvrir et j’ai eu raison de ne pas me laisser décourager.

Mieux connaître le mont Llullaillaco

Llullaillaco

Le nom Llullaillaco est issu de « Yuyaq Yaku » qui signifie « eau trompeuse ». Ce terme désigne une lagune marécageuse située du côté argentin du volcan.

Son point culminant, situé dans la province de Salta, s’élève à 6 739 m d’altitude ce qui fait de lui l’un des plus hauts sommets de l’Amérique du Sud.

Le Llullaillaco possède un sommet ainsi que des flancs enneigés. Il présente également des coulées de cendre ainsi que des roches volcaniques. De nombreux petits ruisseaux coulent de ses hauteurs pour alimenter les marécages situés en Argentine.

Il faut savoir que c’est un volcan actif dont la dernière éruption remonte en mai 1877. Cela fait de lui le deuxième plus haut volcan au monde et il se classe directement après l’Ojos del Salado.

Découvrez aussi :

 

L’ascension du mont Llullaillaco

Llullaillaco : le deuxième plus haut volcan

Du fait de son isolement et de son accès difficile, le Llullaillaco est l’un des sommets les moins fréquentés d’Amérique du Sud. Toutefois, son ascension promet de belles aventures et des découvertes riches en émotion et parfois en questionnements. Ce fut notamment le cas lorsqu’en arrivant près du sommet, j’ai découvert avec mon groupe un site archéologique où l’on aurait découvert des momies d’enfants. Ces dernières sont aujourd’hui exposées dans un musée et leur histoire est à la fois hallucinante et effrayante.

Pour en revenir à l’ascension, le Llullaillaco se trouve dans l’Atacama argentin. Nul surprenant s’il est si peu fréquenté vu que cette région est très isolée. Quoi qu’il en soit, nous avons réussi à progresser assez vite.

Pour atteindre le Llullaillaco, nous atteignons le camp de base du volcan en 4 x 4. Il nous est toutefois impossible de rouler avec pour la suite de l’aventure donc nous le laissons là pour grimper le volcan à pied.

Avant d’entamer l’ascension proprement dite, nous passons le lendemain à nous promener au pied du Llullaillaco histoire de nous acclimater un peu. Nous passons alors une deuxième nuit au camp de base pour partir tôt le lendemain vers le camp n°1. Là encore, nous prenons le temps pour nous acclimater avant de continuer vers le camp n°2.

A ce niveau, l’oxygène devient plus rare et les conditions climatiques plus difficiles. Nous décidons alors d’y rester deux jours pour nous habituer à ces nouvelles conditions. Heureusement, notre camarade reprend aussi des forces et nous pouvons continuer jusqu’à atteindre le site archéologique et le sommet tant convoité.

La vue sur l’Atacama y est vraiment superbe, mais nous redescendons assez vite, car le camarade malade ne se sent plus très bien de là-haut. Nous atteignons rapidement le camp de base et décidons que le lendemain sera consacré à la découverte des fameuses momies de Llullaillaco.

Les momies de Llullaillaco

le deuxième plus haut volcan actif au monde

La première ascension du volcan date de décembre 1952. L’expédition fut réalisée par Bion Gonzalez et Juan Harseim. A leur arrivée au sommet, ces derniers furent surpris de découvrir qu’à une telle hauteur et surtout dans des conditions aussi hostiles, des gens y ont vécu. C’est néanmoins ce que les maisons en ruine et les vestiges de murs encore présents sur le site supposent.

A cette belle découverte s’ajoute une autre trouvaille : celle de momies d’enfants qui ont été enterrées là durant l’époque inca. Ces dernières n’ont été découvertes que lors d’une expédition datant de 1989. C’est une équipe d’archéologues dirigée par Johan Reinhard et Christian Vitry qui les ont découvertes. Depuis, le site a été déclaré site archéologique le plus haut au monde et suppose que c’est l’une des constructions les plus hautes que l’humanité a réalisé au cours de son existence.

Lors de cette expédition, trois momies ont été découvertes. Il s’agit toutes de momies d’enfants qu’on aurait sacrifiés il y a près de 500 ans maintenant. Après avoir été découvertes, elles ont été déplacées au Musée archéologique de haute montagne de Salta. Selon les spécialistes, ce sont les momies les mieux conservées qui ont été découvertes jusqu’à ce jour.

Après plusieurs études, les scientifiques ont pu déterminer la cause de leur décès et de leur si bonne conservation : l’hypothermie et le froid. Cela signifie que ces enfants sont morts de froid et que ce même froid a parfaitement conservé leurs corps.

Selon les professionnels, ils ont été sacrifiés dans le cadre d’une cérémonie inca baptisée la capacocha. Toutefois, après leurs analyses, ils ont découvert que ce sacrifice a été préparé pendant près de 12 mois. Les enfants étant plus dociles ont été choisis, mais avant d’être enterrés dans le froid, ils ont été chouchoutés pendant des mois ayant droit à l’alimentation réservée à l’élite de l’époque ainsi qu’à une bonne dose d’alcool et de chicha, également réservés à l’élite.

Selon les recherches, ils sont issus de la classe paysanne, ce qui surprend quant à leur alimentation au cours de leurs derniers mois de vie. Etait-ce une manière de bien les préparer et ces enfants savaient-ils à quel sort ils étaient destinés ? Vu la dose élevée d’alcool et de chicha découvert dans leur organisme, il semblerait qu’ils ont été drogués à leur insu et qu’au moment où ils ont été enterrés là, ils étaient dans un état second.

La plus âgée des trois momies, surnommée la « vierge des glaces » avait 13 ans et était de sexe féminin tandis que les deux autres sont des petits garçons de 4 et 5 ans.

 

 

Tags: , ,

Category: Voyage en Argentine, Voyage au Chili, Chili, Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *