Merengue : une danse d’origine caribéenne

Publié le: 02-04-2019

Spectacles cultures |

(Mis à jour le: 27/08/2019)
Merengue : une danse d’origine caribéenne
4.6 (92.5%) 8 vote[s]

Si on devait citer les traits caractéristiques de l’Amérique latine, on citerait la danse en premier. Oui, les latinos ont le rythme dans le sang et ce n’est pas moi qui vais vous contredire. Durant mon immersion sur ce continent, j’ai eu la chance de découvrir de nombreux genres musicaux et danses dont le fameux Merengue. Oui Me-ren-gue et non, la meringue qui habille nos pâtisseries.

Le Merengue c’est quoi ?

Merengue

Je ne vous parle pas « des Merengue » c’est-à-dire les joueurs du Real Madrid, mais « du Merengue », un genre musical qui a vu le jour dans les îles Caraïbes. Le terme est aussi écrit « Mérengué » ou « Meringué ».

D’après l’histoire, il aurait vu le jour vers l’année 1850 en République dominicaine, dans la région de Cibao. En 1930, soit 80 ans plus tard, il est devenu la danse nationale de la République Dominicaine.

En ce qui concerne la musique et la danse, toutes deux portant le nom de Merengue, elles auraient des sources différentes. En effet, alors que la musique s’inspire de l’Upa cubain, la danse, elle, a des origines dominicaines et haïtiennes.

Pour jouer la musique, les musiciens utilisent :

  • un accordéon parfois remplacé par le bandurria
  • une tambora
  • un petit tambour à double tête parfois remplacé par le marimba
  • une güira

Pendant de nombreuses années, le Merengue est resté une musique/danse campagnarde beaucoup critiquée par la bourgeoisie. La classe aisée lui préférait effectivement la tumba francesa. Ce n’est que lorsque Rafael Trujillo, un dictateur Dominicain, le décrète « danse nationale officielle » que la bourgeoisie a commencé à s’y intéresser de plus près.

A partir des années 70, le Merengue se transforme et devient plus moderne au contact de la salsa. Certains groupes rajoutent alors à ces instruments de base, du piano, du saxophone, du trombone, de la basse électrique et du synthétiseur.

Qui a inventé le Merengue ?

Nul ne peut dire avec exactitude qui a inventé cette danse ou dans quelles circonstances elle est née. Des controverses compliquent encore plus la quête de la vérité à son sujet, car si certains disent que ses pas sont issus de la démarche enchaînée des esclaves, d’autres racontent que c’est une personne ayant une jambe de bois ayant voulu danser qui en est à l’origine. Dans les deux cas, l’explication se tient, mais il reste impossible de dire laquelle des deux histoires est la vraie ou si l’une d’elles dit la vérité. Quoi qu’il en soit, le Merengue est bien là et il est impensable de ne pas apprendre ses pas quand on séjourne en Amérique latine.

Découvrez aussi :

Comment se danse le Merengue ?

danse Merengue

Quand on écoute du Merengue, on croirait entendre du zouk antillais, mais avec quelque chose de différent. L’exotisme, quant à elle demeure.

Danser le Merengue est assez facile contrairement à la samba ou à la salsa. Ce sont-là deux autres danses latines dans lesquelles je n’excelle pas du tout, malgré les nombreuses séances pratiques auxquelles j’ai eu droit.

Pour en revenir au Merengue, il diffère des autres danses latines au niveau du mouvement des hanches lequel est assez prononcé, mais pas que. Pour mieux le connaître, voici quelques-unes de ses grandes lignes :

  • le pas de base se fait sur 8 temps avec 2 mesures et 6 mouvements
  • chaque temps équivaut à un pas
  • le pas de base est appelé « la pendula » : c’est un peu une alternance entre le pied droit et le pied gauche, mais toujours avec un mouvement de hanche
  • la Merengue se danse en position fermée, mais il est possible qu’au cours de la prestation, une main soit lâchée pour permettre à l’un des danseurs de tourner sur lui-même
  • le couple danse en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre, mais attention, le contraire reste possible

En quoi consiste la pendula ?

Merengue caribéenne

Avant de commencer, les deux danseurs doivent se faire face ce qui fait que leurs pas sont réalisés en miroir l’un par rapport à l’autre. L’homme tient avec sa main gauche la main droite de sa partenaire tandis que sa main droite vient se poser au niveau du dos de la jeune femme. Quant à la main gauche de cette dernière, elle vient se poser sur l’épaule de son partenaire.

  • Au niveau du danseur :

Généralement, c’est l’homme qui mène la danse et la femme suit seulement ses pas en miroir. « La pendula » chez l’homme se déroule comme suit :

  • il déplace le pied gauche en avant en basculant le poids du corps sur ce pied puis il effectue un déhanchement à gauche
  • il replace le poids du corps sur le pied droit resté en arrière, sans bouger les pieds, et effectue un déhanchement à droite
  • il déplace le pied gauche en arrière en basculant dessus le poids du corps et en effectuant un déhanchement à gauche
  • sans bouger les pieds, il replace le poids du corps sur le pied droit avec un déhanchement à droite
  • il déplace le pied gauche en avant en y mettant le poids du corps tout en effectuant un déhanchement à gauche
  • il replace le poids du corps sur le pied droit, sans bouger les pieds, mais avec un déhanchement à droite
  • il déplace le pied gauche en arrière en mettant le poids du corps dessus avec un déhanchement à gauche
  • sans bouger les pieds, il replace le poids sur le pied droit avec déhanchement à droite

Au bout de ces 8 temps, on reprend depuis l’étape n°1.

  • Au niveau de la danseuse :

Comme ses pas sont le miroir de ceux de son cavalier, la cavalière devra :

  • déplacer le pied droit en arrière en basculant son poids dessus et en effectuant un déhanchement à droite
  • replacer son poids sur le pied gauche, sans bouger les pieds, mais en effectuant un déhanchement à gauche
  • déplacer le pied droit en avant en s’y appuyant et avec un déhanchement à droite
  • replacer le poids du corps sur le pied gauche avec un déhanchement à gauche
  • déplacer le pied droit en arrière en y appuyant le poids du corps avec un déhanchement à droite
  • replacer le poids du corps sur le pied gauche, sans bouger les pieds, avec un déhanchement à gauche
  • déplacer le pied droit en avant en y faisant basculer le poids du corps et avec un déhanchement à droite
  • replacer le poids du corps sur le pied gauche avec un déhanchement à gauche et sans bouger les pieds

Et on reprend depuis n’étape n°1 …

De nos jours, certains danseurs intègrent des pas de salsa dans le Merengue. Bien qu’il soit encore peu connu en France, cette danse a déjà le vent en poupe en Europe occidentale et sur tout le continent américain.

Le Merengue des temps modernes

De nombreux musiciens contribuent aujourd’hui à redorer l’image du Merengue auprès des jeunes générations. Parmi les plus gros titres des temps modernes promouvant ce genre musical, on peut citer :

  • « La Fiesta » de Patrick Sébastien qui n’est autre que la version francisée de El Venao
  • « Ojala que llueva Café » de Juan Luis Guerra
  • « Suavemente » d’Elvis Crespo qui a connu un succès planétaire
  • « Enamorame » de Papi Sanchez où le Merengue intègre pour la première fois du rap

Et depuis l’année 2009, le Merengue Electronico est né entraînant dans son sillage de nombreux tubes tels que :

  • « Que tengo que hacer » de Omega, mais que Daddy Yankee a repris
  • « Rabiosa » et « Loca » de Shakira
  • « Bailando por ahi » de Juan Magan, …

Tags:

Category: Spectacles cultures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *