Nacimientos : ascension du 3e plus haut volcan au monde

Publié le: 25-01-2019

Voyage en Argentine | Argentine | | |

(Mis à jour le: 27/02/2019)
Nacimientos : ascension du 3e plus haut volcan au monde
5 (100%) 1 vote

Le volcan Nacimientos figure parmi les plus hauts sommets d’Amérique du sud, parmi les plus hauts sommets de la Cordillère des Andes et le troisième plus haut volcan à travers le monde. Il se situe en territoire argentin, dans la province de Catamarca. Les professionnels le qualifient de volcan gris et estiment sa dernière éruption à la période de l’Holocène. Escalader ce volcan a été pour moi une belle expérience et un défi en sachant, d’après son histoire, que ses sommets ont longtemps été insaisissables. Mon rapport sur cette belle aventure …

Mieux connaître le Cerro Nacimientos

Cerro Nacimientos

On le qualifie de volcan complexe puisqu’il se compose, non pas d’un seul point culminant, mais de plusieurs sommets dont le plus haut est aujourd’hui connu sous le nom de Walter Penck I. Si son appellation est bien connue des alpinistes et que beaucoup se sont essayés à l’atteindre, nul n’a pu donner un chiffre exact quant à sa hauteur. En effet, rien que pour le Walter Penck I, on attribue trois chiffres différents à savoir 6 658 m, 6 660 m et 6 669 m. certains vont même jusqu’à l’élever à 6 720 m d’altitude.

Walter Penck n’a pas toujours été le nom donné aux sommets du Nacimientos. En effet, des Polonais, après leur expédition, les ont déjà baptisés Nacimientos I, II, III, IV et V vu qu’ils ont recensé cinq sommets à cette époque. Cela a ensuite été remplacé par Cazaderos, une appellation attribuée par une association argentine, l’ATA.

En 1912, leurs noms changèrent pour Walter Penck, le scientifique qui a établi la première carte géologique de cette région des Andes. Malgré cette officialisation, certains les appellent aussi « Tipas ».

Lire aussi :

Les sommets du volcan Nacimientos

Le volcan Nacimientos s’étend sur une superficie d’environ 35 km². Il se compose de dômes, de cône et de cratères ayant donné naissance à des coulées de lave.

Le Walter Penck I, aussi connu sous le nom de Cazadero ou Tipas, est considéré comme son point culminant. A ses côtés se trouvent toutefois d’autres hauts sommets de plus de 6 000 m d’altitude à savoir :

  • L’Ata avec une hauteur de 6 501 m
  • Le Cerro Bayo avec une hauteur de 6 436 m
  • Le Walter Penck II avec une hauteur de 6 350 m
  • L’Olmedo avec une hauteur de 6 215 m
  • Le Walter Penck III avec une hauteur de 6 192 m
  • Le Gendarme Argentino II avec une hauteur de 6 013 m
  • Le Gendarme Argentino I avec une hauteur de 5 953 m

Ce ne sont pas les seuls, mais il en existe plusieurs autres. J’ai d’ailleurs eu la chance de les découvrir durant l’ascension de ce mont.

L’ascension du volcan Nacimientos

Portezuelo

Avant moi, plusieurs alpinistes de renom ont escaladé le volcan Nacimientos, mais rares sont ceux qui ont réellement atteint le point culminant. Cela ne m’a toutefois pas découragé, puisqu’au contraire, c’était une bonne motivation pour toujours me surpasser malgré les conditions météorologiques assez difficiles qui règnent sur ses hauteurs. Au cours de cette aventure, nous avons fait plusieurs haltes pour bien nous acclimater.

L’aventure débute en 4 x 4 qui nous mène jusqu’à la quebrada de la Coipa et au Portezuelo de las Lagrimas. De là, nous poursuivons la route jusqu’à la Laguna de los Aparejos avant de mettre le cap vers la Laguna Celeste et le Campo Negro, notre premier campement avant de poursuivre l’ascension.

Le lendemain, nous reprenons la route et traversons des champs de neige et des pénitents. Au cours de l’après-midi, nous arrivons à 5 600 m d’altitude et décidons d’y déployer les tentes pour la nuit et celle du lendemain. Le climat commençant à se gâter, nous avons préféré ne pas prendre de risque tout en espérant que nous pourrons quand même progresser dans les prochains jours.

Le surlendemain, après nous être reposés malgré le froid glacial de ces hauteurs, nous continuons pour finalement arriver à 6 480 m d’altitude comme l’indiquait le GPS. Malheureusement, nous n’avons pas pu continuer plus haut, le chemin et le manque d’oxygène devenant plus dur. Nous avons préféré redescendre pour atteindre notre précédent camp. Nous y passons une nuit encore avant de redescendre totalement des hauteurs du Nacimientos.

Même si nous n’avons pas pu atteindre le véritable sommet, c’était déjà une petite victoire et une belle expédition en Argentine.

 

Tags: , ,

Category: Voyage en Argentine, Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *