Pain du sucre : un site emblématique du Brésil

 

Voyage au Brésil | | | |

Pain du sucre : un site emblématique du Brésil

Pain du sucre : un site emblématique du Brésil

Quand on lance des recherches sur le Brésil, des images nous reviennent à chaque fois : les plages paradisiaques, le Corcovado avec la statue du Christ Rédempteur et le mont pain de sucre. Faisant face à la statue du Christ, le Mont Pain de Sucre ou Pão de Acuçar est un point de vue emblématique de la ville de Rio de Janeiro. Une ascension de ce sommet est donc incontournable durant un séjour en terre carioca.

Mieux connaître le Mont Pain de Sucre

Ce que les Brésiliens appellent « Pão de Acuçar » n’est autre que le mont que l’on connaît communément sous le nom de Pain de Sucre. C’est un pic granitique qui baigne à l’entrée de la baie de Guanabara. Vu du Corcovado, on croirait voir un bloc de sucre en train de fondre dans l’eau d’où l’origine de son appellation. Ce sont les Portugais qui l’ont baptisé ainsi au cours du 16e siècle.

Le Pain de Sucre est en réalité un bloc de granite qui se situe sur une péninsule à l’entrée de la baie. C’est le seul pic de Rio de Janeiro qui s’élève directement du bord de mer. Son sommet culmine à 396 m d’altitude. On peut y accéder par téléphérique ou bien à la force de ses jambes, pour les plus téméraires.

En savoir plus sur le Pain de Sucre

Le téléphérique du Pain de Sucre

Le téléphérique du Pain de Sucre

Rio de Janeiro est la première ville du Brésil à avoir été dotée d’un téléphérique tandis que le Brésil a été le troisième pays à en avoir à l’époque.

C’est en 1910 que les travaux pour la mise en place du téléphérique ont débuté. C’est l’ingénieur Brésilien Augusto Ferreira Ramos qui en a eu l’idée et qui a commencé à travailler sur ce projet dès 1907. Pour implanter le système, les travailleurs ont dû, soit escalader la montagne, soit utiliser des câbles en acier. Les travaux ont duré deux ans puisque furent achevés en 1912.

A cette époque, les cabines ont partiellement été construites en bois. Elles sont restées opérationnelles pendant une soixantaine d’années avant d’être renouvelées par des modèles plus performants et surtout à capacité plus importante. Les nouveaux modèles ont été installés en 1972 puis une troisième génération a été commandée en 2009.

Comment se rendre sur le Pain de Sucre en téléphérique ?

Prendre le téléphérique pour monter au sommet du Pain de Sucre est une activité que je recommande à tous ceux qui ont la chance de séjourner dans la belle ville de Rio, alias la « Cidade Maravilhosa ». Le voyage permet d’admirer la ville et ses sites majeurs d’en haut et à l’arrivée, la découverte est encore plus époustouflante. Pour se rendre sur le mont en téléphérique, voici l’itinéraire à suivre :

  • Se rendre dans le quartier d’Urca puis à Morro da Babilônia. C’est là que le téléphérique part toutes les 20 minutes.
  • Un premier trajet partant de Morro da Babilônia vous mène à environ 220 m d’altitude. Une escale est effectivement prévue à cette hauteur au lieu dit Morro da Urca. Au niveau de ce premier arrêt, on découvre un restaurant, un amphithéâtre et un héliport. D’ailleurs, si vous souhaitez vous offrir un tour en hélicoptère pour survoler la ville, c’est là que vous devez descendre. Les tours en hélico durent généralement 15 mn et offrent une vue encore plus extraordinaire sur la ville et la baie de Guanabara. Bien sûr, il faudra y mettre le prix et réserver assez tôt surtout si votre séjour tombe en haute saison touristique.
  • De Morro da Urca, on peut ensuite prendre un second téléphérique qui nous mène, cette fois-ci jusqu’au sommet du Pain de Sucre. La vue y est superbe surtout en fin de journée, quand le soleil commence à décliner à l’horizon. Une fois arrivé en haut, il n’y a pas vraiment d’activités à faire à part se ressourcer face à cette magnifique vue, se reposer dans un coin tranquille pour attendre le coucher du soleil et prendre des photos. Vous pourrez ensuite reprendre le téléphérique pour rejoindre la ville située en contrebas.

Pour information, un téléphérique part toutes les 20 mn à Urca. La montée dure seulement 3 mn donc il est probable qu’en arrivant en haut, il y ait déjà beaucoup de monde. Durant la montée, ouvrez grand les yeux, préparez vos appareils photos et profitez du spectacle.

Que voir sur le Mont Pain de Sucre ?

Que voir sur le Mont Pain de Sucre ?

Sur le mont à proprement parler, il n’y a rien à voir. Par contre, aux alentours du site, on peut admirer la magnifique ville de Rio avec ses autres sites majeurs.

De Morro da Urca, la vue sur la baie de Guanabara, sur la praia Vermelha et sur la ville est magnifique. Notez qu’à part les infrastructures déjà citées plus haut, on y trouve également des boutiques de souvenirs ainsi qu’une aire de jeux pour les enfants. Autrement dit, il est tout à fait possible d’arrêter son ascension à cette hauteur pour redescendre ensuite. Il serait quand même dommage d’être arrivés là et de ne pas aller jusqu’au bout du voyage

Du sommet du Pain de Sucre, la vue est encore plus spectaculaire et le premier site qui happe le regard c’est le Cristo Redentor qui trône fièrement sur le Mont Corcovado et fait face au Pain de Sucre sur le côté ouest. En contrebas, on a ensuite la ville dans son immensité, la baie de Guanabara et la célèbre plage de Copacabana. Durant la haute saison, on peut distinguer sur la plage les maillots colorés des baigneurs. En attendant le coucher du soleil ou pour se reposer un peu, on trouve un kiosque vendant des encas et des boissons sur le sommet. N’hésitez pas à vous offrir un verre de caïpirinha ou de cerveja si vous comptez redescendre en téléphérique. Si, par contre, vous souhaitez redescendre à pied, attendez d’être arrivés en bas pour vous siroter des cocktails alcoolisés.

Découvrez aussi – Le Corcovado et le Christ Rédempteur

Comment escalader le Pain de Sucre ?

Vous avez déjà essayé le téléphérique et souhaitez maintenant gravir le mont à la force de vos jambes ? C’est une bonne idée. Il faut savoir que l’ensemble Pain de Sucre, Morro da Babilônia et Morro da Urca est un terrain de jeu très apprécié des amateurs d’escalade. Il compte près de 270 voies et forme l’un des plus vastes zones urbaines dédiées à cette discipline.

Même si plus d’une voie existe, j’ai opté pour la piste Claudio-Coutinho. Elle est longue d’1,5 km et est assez facile. Selon notre guide, c’est celle d’une Britannique du nom d’Henrietta Carsteirs a ouvert en 1817. Le circuit se situe sur les faces est du Morro da Urca et du Pain de Sucre.

Le top départ se fait depuis la plage Vermelha. Dès les premiers mètres, c’est comme si on s’était éloigné de plusieurs kilomètres de la frénésie de Rio puisque la végétation située à la base du Mont recouvre les bruits de la ville. Après quelques mètres assez faciles, on pénètre dans la forêt qui abrite diverses espèces d’arbres dont les bromélias et les embaubas.

Le circuit continue ensuite et nous revoilà à découvert puisqu’on quitte les ombres rassurantes de la forêt. La vue est toutefois plus dégagée et on peut admirer longuement les plages de Camboinhas et d’Itacoatiara, la baie de Guanabara avec ses cargos qui font le va-et-vient, les sommets de la Pedra do Elefante … Au fur et à mesure qu’on avance, la pente est de plus en plus raide donc on doit rester plus concentré malgré la superbe vue de laquelle on a du mal à détacher le regard.

Découvrez aussi la baie de Guanabara

Une fois la pente raide passée, une nouvelle pause s’impose pour admirer, une fois de plus, la vue. Là, on distingue nettement la ville de Niteroi, les sommets de la Serra dos orgãos et les forteresses de São João et de Santa Cruz. La pause est de courte durée, mais revigorante puisque d’autres portions plus difficiles nous attendent encore plus haut. Là, le soutien et les conseils du guide deviennent vitaux pour pouvoir traverser le passage difficile. La partie escalade dure environ 30 mn de dépense physique puis la végétation est de retour et on débouche à la Pedra Filosofal. Ce point de vue offre un superbe panorama allant du Morro da Babilônia jusqu’à la Pedra da Gavea. Nous prenons encore quelques minutes pour admirer la vue et reprenons l’ascension.

Encore 20 mn d’escalade et nous voici arrivés au sommet du Pain de Sucre. Heureusement, une bonne glace, quelques cocktails frais et quelques encas nous attendent là-haut. Pour redescendre, nous avons choisi de prendre le téléphérique. Pour cause : on a préféré rester là-haut jusqu’au coucher du soleil donc redescendre à pied par temps de mauvaise visibilité n’est pas vraiment conseillé.

Si vous souhaitez redescendre lorsqu’il fait encore jour, la descente dure environ 30 mn et permet de rencontrer des singes. Que vous montiez ou descendiez à pied, il est conseillé d’y aller en groupe et de préférence, avec des guides.

Comment bien profiter du Mont Pain de Sucre ?

Comment bien profiter du Mont Pain de Sucre ?

Le Mont Pain de Sucre est l’un des sites touristiques les plus appréciés du Brésil et, plus précisément de Rio de Janeiro. Si votre séjour tombe durant la basse saison, vous n’aurez aucun mal à y aller. Par contre, si vous séjournez au pays durant les grandes vacances, il faudra peut-être acheter ses tickets plus tôt. Pour profiter pleinement de cette découverte, voici mes conseils :

  • La billetterie ouvre à 8 heures. Essayez d’arriver un peu plus tôt pour ne pas avoir à faire la queue trop longtemps. Les touristes arrivent vers 10-11h au téléphérique puis vers 14-15h pour ceux qui veulent admirer le coucher du soleil.
  • Pour avoir le temps de profiter du spectacle dans le calme, avant la forte affluence touristique, allez-y avant 10 heures du matin. Cela vous laisse deux heures entières pour admirer la vue en toute sérénité.
  • Emportez quelques victuailles et de l’eau en bouteille. Même si un kiosque vend de quoi se désaltérer une fois au sommet, lorsqu’il y a beaucoup de monde, il faudra attendre votre tour. Si vous pensez déjeuner au restaurant sis sur le sommet ou à Morro da Urca, vous aurez un accès gratuit au téléphérique, mais les repas coûtent assez cher.

Si vos avez décidé de monter à pied puis de redescendre en téléphérique, ou vice-versa, sachez que vous devrez toujours payer le ticket aller-retour pour accéder au téléphérique.

Tags: , , ,

Category: Voyage au Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code