Passer ses vacances de Noël en Bolivie

 

Voyage en Bolivie | | | |

Noël en Bolivie

La plupart des Boliviens sont des catholiques, c’est tout naturellement que le pays fête la naissance du petit Jésus. Comme la Bolivie se trouve dans l’hémisphère sud, les festivités sont différentes de celles qu’on a en Europe : il n’y a ni neige, ni vin chaud.

Un décor au rouge, au vert et au blanc

En Bolivie, les couleurs qui marquent Noël sont le rouge, le blanc et le vert. Les villes boliviennes sont emparées par celles-ci et elles respirent les airs de fête dès le début du mois de décembre. Dans les rues, les décorations sont complétées par les crèches, les sapins et les lumières. Vous pouvez aussi voir dans les ferias quelques pères Noël en plastique perdus au milieu des produits artisanaux comme les figurines et les bougies.

Dans ce pays, c’est le sapin artificiel en plastique qui est le plus adopté. Il est rare de trouver un vrai sapin de Noël. Cependant, les Boliviens vont à fond dans la décoration et mettent sur les branches du sapin une fausse neige. D’ailleurs, pour eux, la pièce maîtresse est la crèche. Cette dernière ressemble à celle qu’on peut trouver dans les églises européennes. La seule différence est qu’elle arbore les couleurs andines. On a le petit Jésus qui est vêtu comme un enfant andin, ses parents et les rois mages qui sont très souriants et qui sont habillés avec des vêtements colorés typiques du pays, l’âne et le bœuf. On peut aussi avoir des versions « folkloriques » des crèches avec des lamas, ce qui n’est pas très courant en Europe.

Le 24 et le 25 décembre en Bolivie

Il est à rappeler que sur les terres boliviennes, on parle de « Fiesta del Nino Salvador » qu’on peut traduire littéralement « la fête de l’enfant sauveur ». Pour le réveillon de Noël, les familles catholiques vont à l’église pour la messe de minuit. Elles apportent la figurine du Christ bébé de leur crèche pour recevoir une bénédiction. Dans les rues, les enfants chantent les villancios. Ces derniers sont des cantiques religieux qui sont accompagnés au son du charango, de la flûte des andes et du tarka.

Après la messe, les familles reviennent à la maison pour le repas de la veille de Noël. A table, on n’a pas de dinde, mais de la picana. C’est un ragoût légèrement épicé et sucré fait à partir de porc, de bœuf et de poulet. En accompagnement, ils ont des épis de maïs, des navets, des carottes et des pommes de terre. Même si pendant cette période de l’année, il fait chaud en Bolivie, la tradition veut qu’on termine le festin avec des petits gâteaux et une tasse d’api. Il s’agit d’une boisson chaude qu’on prépare avec du maïs violet, du sucre et de la cannelle.

Si en Europe, les familles se séparent après le repas du 24 décembre, en Bolivie, elles prolongent ces moments de partage avec le « grand » petit déjeuner de Noël. Pour cette matinée, on a une collection de pâtisseries : des bunuelos qui sont des beignets typiquement boliviens, du paneton qui est une version locale du « panettone » italien, des sopaipillas qui sont des galettes de farines de blé frites qu’on prend avec du sucre ou du sirop. En boisson, on a du chocolat chaud.

Après le dîner du 24 décembre et la messe pour certains, les festivités se poursuivent à l’extérieur. Les familles s’achètent elles-mêmes les feux d’artifice pour les lancer à minuit. Après cette brève sortie, on retourne à la maison pour ouvrir les cadeaux. Aujourd’hui, les Boliviens n’attendent plus le 6 janvier pour se donner des cadeaux. Leurs enfants connaissent bien la mondialisation et ils n’ont pas en cadeau des babioles en bois ou des jouets traditionnels, mais des poupées et des figures à l’image de ces films d’animation occidentaux.

Noël en Bolivie

Où passer ses vacances de la nativité en Bolivie ?

Pour vos vacances de Noël en Bolivie, on vous conseille les grandes villes comme la Paz, Sucre ou Santa Cruz de la Sierra. A la Paz, vous allez pouvoir apprécier la douce voix de ces enfants qui interprètent villancios. A Sucre, vous resterez ébloui devant les impressionnantes décorations sur la Plaza 25 de Mayo. Si vous passez devant une église, vous pourrez admirer les scènes de la Nativité avec de vrais animaux et acteurs.

A cette période de l’année, cette localité accueille également le festival de danse Chuntunqui. Si vous déposez vos valises à Santa Cruz, vous pourrez aussi vivre cette magie de Noël sur la Plaza 24 de Septembre. Ici, ce sont les palmiers qui sont décorés avec des guirlandes lumineuses. Vous pouvez aussi rencontrer quelques Pères Noël.

Lire aussi :

Bien préparer ses vacances de fin d’année en Bolivie

Pour ces vacances de Noël en Bolivie, vous n’aurez pas besoin de Visa si votre séjour ne dépasse pas les 90 jours. Vous devez tout de même avoir un passeport valide d’au moins six mois après le voyage.

Sachez que pour ce voyage vers les terres boliviennes, il n’y a pas de vol direct qui part de la France. Vous devez faire au moins une escale au Pérou, en Espagne ou au Brésil. Vous pouvez atterrir à la capitale à la Paz, mais il est aussi possible d’arriver directement à Santa Cruz, si c’est ici que vous avez choisi de séjourner.

Sachez qu’en Bolivie, il y a plus de 30 langues parlées. C’est un peu beaucoup, mais ceci ne devrait pas vous effrayer. La plupart des Boliviens comprennent l’espagnol. Il faudra alors penser à apprendre quelques mots de cette langue pour pouvoir se faire comprendre. Dans les grands établissements, le personnel peut parler anglais.

En Bolivie, la monnaie utilisée est le Boliviano. Un euro vaut entre 7 et 8 Bolivianos. Avant de passer à la caisse, faites le calcul. Pendant votre séjour, pensez à toujours garder de l’argent liquide sur vous, car les cartes bleues ne sont pas toujours acceptées. Pour les changes, vous pouvez vous rendre dans les bureaux de change ou retirer des bolivianos dans les distributeurs. Pour cette seconde solution, il faudra calculer les frais bancaires.

Tags: , , ,

Category: Voyage en Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *