São Paulo au Brésil : les infos pratiques à retenir

Voyage au Brésil | Brésil |

Rating: 4.5/5. From 2 votes.
Please wait...
(Last Updated On: 08/11/2018)

Brasilia a beau être la capitale du Brésil, Rio de Janeiro son centre touristique et Salvador de Bahia sa capitale culturelle, São Paulo n’est pas en reste, car elle reste quand même la capitale économique du pays. Elle est également la ville la plus grande de toute l’Amérique du Sud et se présente telle une mégalopole inondée de hauts gratte-ciels en béton. Qu’on se rassure toutefois, malgré cette apparence d’aire méga-urbaine pas vraiment attirante et quelque peu intimidante, São Paulo reste une destination touristique de premier choix. Je vous donne ici quelques bons tuyaux pour que votre séjour s’y déroule de la manière la plus agréable.

Que faire à São Paulo ?

Séjour à São Paulo

São Paulo n’est pas seulement faite de gratte-ciels dédiés au travail. Pour comprendre cela, retenez les chiffres suivants, car la ville compte :

  • Près de 150 musées et centres culturels
  • Près de 420 salles de cinéma d’art, d’essai et de théâtre
  • Plus de 15 000 bars et discothèques huppées
  • Plus de 12 500 restaurants lesquels proposent en tout, plus de 52 arts culinaires variés

Des chiffres énormes qui prouvent bien qu’à São Paulo, vous ne risquez pas de vous ennuyer une seule minute. Il faut savoir que ses discothèques et clubs figurent parmi les plus connus de continent sud-américain donc pour rencontrer du beau monde, c’est là qu’il faut aller au bon moment.

Que voir à São Paulo ?

Après ce bref résumé, je vous donne maintenant quelques détails sur les endroits que vous devez absolument découvrir à São Paulo.

N°1 : Les musées

Comme je l’ai dit plus haut, São Paulo abrite pas moins de 150 musées, mais ceux qui m’ont le plus séduits sont :

  • Le Musée du football :

Quand on parle de football, Rio de Janeiro avec son stade Maracana est celle qui nous vient en tête en premier. Sachez pourtant que si Rio a bien ce stade, c’est São Paulo qui peut se vanter d’avoir un musée dédié à cette discipline : le Museu do Futebol.

Il se trouve dans le stade Pacaembu lequel propose une large palette d’activités dont le baby-foot ou encore le stand de tir. En ce qui concerne le fameux musée, il s’agit d’un musée interactif axé sur le football. Il détient pas mal d’archives concernant ce sport national et diffuse en continu, des extraits de match ou des interviews.

C’est toute l’histoire du football brésilien, mais aussi international, qu’on peut y découvrir et ce, en passant de salle en salle. Les trésors de cet établissement peuvent être complétés par ceux du Musée Pélé, lequel se trouve toutefois à Santos.

Pour découvrir ses richesses, rendez-vous à l’Estadio do Pacaembu du mardi au dimanche.

  • Le Musée d’art de São Paulo :

Musée d’art de São Paulo

Il s’agit, sans nul doute, d’un des plus grands musées de São Paulo comme en atteste sa présence sur l’Avenida Paulista. A l’échelle internationale, il bénéficie d’une belle réputation aussi bien pour la variété de ses œuvres que pour leur qualité. On me dit que l’établissement abrite près de 8 000 œuvres issues de plusieurs pays comme l’Allemagne, l’Angleterre, la France, l’Italie, l’Espagne et bien sûr, le Portugal. Parmi les œuvres exposées, certaines datent de l’Antiquité tandis que d’autres dates de l’époque contemporaine.

Avec un aménagement très ordonné et lumineux, c’est un musée que j’ai beaucoup apprécié. Rendez-vous sur l’Avenida Paulista du mardi au dimanche pour le découvrir.

  • Le Musée Afro-brésilien :

Ce musée se situe dans le Parc Ibirapuera dont je vous parlerais plus tard. Le bâtiment qui l’accueille est un autre chef d’œuvre du fameux Oscar Niemeyer. Le musée a été conçu pour témoigner de la réelle existence de l’identité noire au Brésil. Pour cela, il a bien sûr fallu remonter dans l’histoire, car si la population noire a débarqué au pays, c’est à cause de l’esclavagisme dont elle fut victime durant la colonisation portugaise. A part cette part sombre de leur arrivée au Brésil, le musée parle également de leur religion, de leur travail et de l’influence qu’elle a eue sur la culture brésilienne.

En gros, c’est le mélange de la culture brésilienne et la culture noire qui a donné naissance à la culture afro-brésilienne. Cette dernière prédomine surtout dans la région Nordeste du pays et plus précisément, dans l’Etat de Bahia, autrefois plaque tournante de l’esclavage.

Pour découvrir ce musée, rendez-vous au Parque do Ibirapuera du mardi au dimanche.

N°2 : Les édifices religieux

Le Brésil est un pays très axé sur la religion. Chacune de ses villes abrite plusieurs églises, cathédrales, abbayes et autres lieux saints. São Paulo ne déroge pas à cette règle, mais de tous les édifices religieux que j’ai pu y visiter, ceux qui ont retenu mon attention sont :

  • L’abbaye Saint-Benoît :

abbaye Saint-Benoît

D’après moi, son église fait plus office de musée que d’église tant elle abrite plusieurs œuvres artistiques. Je peux par exemple citer ses statues et peintures qui datent du 17e siècle ou encore son énorme crucifix et ses superbes vitraux qui datent du 18e siècle.

L’abbaye, quant à elle, a été fondée au cours du 16e siècle. Elle abrite l’église où se tient tous les matins une messe prédominée par des chants grégoriens, la boulangerie du monastère qui vend toutes sortes de douceurs (je vous recommande fortement les confitures et petits gâteaux) et le réfectoire qui est accessible au public tous les dimanches. Ces jours-là, vous bénéficierez d’une visite guidée du monastère, pourrez découvrir quelques expositions sur place ou encore acheter les douceurs confectionnées par les frères.

L’adresse à retenir : Largo de São Bento à São Paulo.

  • La cathédrale de São Paulo :

Cet édifice, il est difficile de le manquer, car il trône en plein cœur de la ville de São Paulo. Même si la cathédrale a été reconstruite plusieurs fois, elle affiche toujours son architecture néogothique. Le lieu figure parmi les cinq plus grandes cathédrales au monde et je comprends aisément pourquoi. Dès qu’on y pénètre, on se sent comme tout petit et seul au monde alors que les touristes affluent sur place.

Avec ses 46 m de hauteur et ses 111 m de longueur, la cathédrale peut accueillir jusqu’à 8 000 personnes. L’intérieur est vraiment époustouflante surtout lorsqu’on m’annonce qu’il aura fallu plus de 800 tonnes de marbre pour la construire. On y trouve aussi un des plus grands orgues d’Amérique latine ainsi qu’une superbe crypte que j’ai beaucoup appréciée.

Un autre détail m’a intrigué sur place : alors que je m’attendais à découvrir exclusivement des statues de personnes saintes ou qui ont trait à la religion, je découvre qu’entre elles, on voit quelques branches de café, quelques ananas, … Un petit clin d’œil à la production locale je pense.

Le lieu à retenir : Praça da Sé à São Paulo.

N°3 : Parcs, jardins et points de vue

parc de la jeunesse sao paulo

Quand on souhaite un peu quitter le cadre trop urbain de São Paulo, on prend de la hauteur pour admirer la ville d’en haut ou on plonge dans ses espaces verts pour oublier un peu les hauts gratte-ciels et la pollution. Mes adresses préférées :

  • L’Edificio Italia : c’est le 2e édifice le plus haut de la ville donc pour prendre de la hauteur, c’est le lieu idéal. Au sommet, on trouve son fameux restaurant sur le toit, mais il faut avoir un bon budget pour y manger. Pour les petits budgets comme moi, il faudra attendre l’accès gratuit au public qui a lieu entre 15 à 16 h du lundi au vendredi
  • L’Edificio Banespa ou Altino Arantes : ici, l’accès reste gratuit du lundi au vendredi de 10 à 15h, mais vous ne pourrez y rester que 5 mn pour que les autres puissent monter à leur tour
  • Le Jardin botanique de São Paulo : au départ, j’y allais pour profiter du buffer au kilo dont j’ai entendu le plus grand bien, mais en arrivant, mon regard fut attiré par des couleurs chatoyantes, celles des orchidées en fleurs. Alors que j’avance pour les admirer, je me rends compte que c’est un superbe jardin avec des palmiers, des étangs et même des aires de pique-nique. Ma décision fut vite prise : acheter mon repas au buffet pour le déguster dans ce paradis vert. Le jardin est ouvert du mardi au dimanche entre 9 à 17h
  • Le Parc Ibirapuera : c’est l’un des plus grands parcs urbains d’Amérique latine. En y pénétrant, on découvre des lacs, des jardins, le musée d’art contemporain, le musée Afro-brésilien et un planétarium. La visite peut prendre quelques heures donc assurez-vous d’être disponible avant d’y aller. A certaines époques, des évènements et concerts s’y déroulent, mais je n’ai pas eu l’occasion d’y assister
  • Le Parc de la Luz : cet espace vert date de 1798. Il abrite de majestueux arbres exotiques, des jets d’eau, une grotte, une cascade et même des paresseux. Il faudra toutefois faire preuve d’une grande patience pour les apercevoir, car ce sont des animaux timides qui aiment se cacher dans les arbres. Au sein de cet espace se situe la Pinacoteca do Estado, l’un des plus anciens musées d’art de la ville. Il compte près de 9 000 œuvres et proposent régulièrement des expositions temporaires

N°4 : Autres attractions de la ville

Les endroits qui vont suivre, j’ai du mal à les classifier et pourtant, ils valent vraiment le détour :

  • L’Avenida Paulista : alors que les habitants de Rio s’appellent les Cariocas, ceux de São Paulo s’appellent les Paulistas. Une de ses avenues a également pris cet adjectif, car il s’agit de l’artère principale de la ville. Elle s’étend sur plus de 3 km et va du vieux quartier au quartier moderne qui accueille les bureaux administratifs. Tout le long, les institutions financières font suite aux galeries d’art, aux restaurants, aux hôtels, aux boutiques, … La visite à pied ou à vélo est fortement recommandée
  • Le quartier de la Vila Madalena : c’est là que j’ai découvert les plus belles réalisations de street art de São Paulo. Les murs en sont entièrement recouverts ce qui donne un charme urbain, mais artistique au quartier. Se promener dans ses ruelles vous fera découvrir le talent d’artistes Brésiliens et Internationaux qui se sont entraidés pour décorer le quartier. A part le street art, Vila Madalena c’est aussi un endroit où on découvre des restaurants, des bars, des galeries d’art, des cafés et des clubs ou discothèques. Du matin jusqu’à l’aube, on ne risque pas de s’y ennuyer
  • Le Mercado : c’est le plus grand marché de la ville, mais il y en a d’autres plus petits à découvrir également. En ce qui concerne le Mercado, c’est l’endroit idéal pour découvrir toutes les saveurs exotiques que le Brésil propose que ce soit en termes de fruits ou de légumes. Ses couleurs redonnent un peu de bonne humeur après avoir découvert les gratte-ciels gris de la ville
  • La samba : s’il y a bien une chose que vous vous devez de faire au moins une fois au Brésil, c’est danser la samba. Vous ne connaissez pas les pas ? Ce n’est pas un réel problème, car les Paulistas seront ravis de vous initier à cette culture chère à leur cœur. Les bars pour en apprendre sont nombreux

Où manger et dormir à São Paulo ?

restaurant sao paulo

  • L’hébergement :

São Paulo abrite de nombreux hôtels proposant différents tarifs et différentes formules d’hébergement. Vous trouverez des établissements très luxueux qui proposent des services haut de gamme, des établissements moyens qui allient confort, luxe et prix abordable et des établissements bons marchés qui proposent le minimum nécessaire c’est-à-dire un bon lit et des sanitaires décents. Pour avoir une idée des prix, cela oscille entre 10 à plus de 150 euros. Les auberges de jeunesse, appelés « Hostel » proposent des tarifs allant de 10 à 15 € tandis que les hôtels de 3* vont de 30 à 70 €. Au-delà des 3*, on passe à 80 à 150 €, voire plus.

  • La restauration :

Une adresse que je n’oublierais jamais est le Takko Cafe qui propose plusieurs formules de café dans un cadre moderne et minimaliste avec, en prime, une connexion wifi. Les gens aiment venir s’y reposer ou envoyer quelques emails autour d’un bon café dans une ambiance conviviale.

Pour les non-amateurs de café, trouver un bon restaurant n’est pas difficile à São Paulo. La seule difficulté qui peut se poser est : quel genre de cuisine souhaitez-vous déguster ? Du traditionnel ou plutôt du japonais, de l’italien, du chinois, du français, de l’européen, … On y trouve de tout et même des enseignes spécialisées dans le porc à l’instar de la Casa do Porco qui figure parmi les meilleurs restaurants de l’Amérique latine.

En termes de prix, les streetfood proposent les plus bas tarifs, entre 6 à 15 reais. Les buffets coûtent entre 5 à 70 reais selon le standing et pour ceux qui veulent du haut de gamme, les tarifs débutent à partir de 85 reais.

Quel moyen de transport utiliser à São Paulo ?

On cite trois principaux moyens de locomotion à São Paulo à savoir :

  • Les taxis qui sont pourvus de compteurs : attention, à cause des embouteillages, les courses peuvent vite coûter cher, à plus forte raison, si vous optez pour un taxi de catégorie supérieure. Oui, il en existe à São Paulo donc, avant de monter dans un taxi, vérifiez qu’il s’agit d’un taxi standard ou supérieur. Restriction de budget oblige !
  • Les bus et métro : un billet coûte environ 3,80 reais, mais le mieux c’est de demander, gratuitement, le Bilhete Unico. Il s’agit d’une carte que l’on doit recharger, mais au départ, on doit y mettre 15 reais soit plusieurs déplacements métro-bus pendant une durée de 3 heures. Vu la taille de la ville, cette formule est intéressante

Tags:

Category: Voyage au Brésil, Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *