Tequila du Mexique : histoire, élaboration et consommation

 

Mexique | Culture Mexicaine | |

Tequila du Mexique : histoire, élaboration et consommation

La tequila est la boisson nationale du Mexique. Même si on en trouve dans les rayons des supermarchés de notre pays, sachez que ce ne sont pas toutes de vraies tequilas puisque pour porter cette appellation, la production de la boisson doit respecter un cahier de charges strict. D’ailleurs, une AOC tequila a été déposée par les vrais producteurs implantés dans seulement cinq Etats du pays.

Lors d’un séjour sur le sol mexicain, je vous invite à passer quelques jours dans l’Etat du Jalisco, considéré comme le berceau de ce breuvage. Là, vous aurez l’assurance de goûter à la tequila traditionnelle. De toute façon, il vous suffira de regarder la marque de la bouteille sur son étiquette pour savoir si vous avez affaire à de l’authentique tequila ou à une contrefaçon.

Histoire de la tequila

Tequila du Mexique : histoire, élaboration et consommation

Au Mexique, une légende raconte que la tequila serait apparue après qu’un champ d’agaves a été foudroyé par un éclair. La sève se mit alors à cuire et à fermenter pour donner un Elixir très apprécié des Aztèques. Ces derniers, ravis par ce cadeau, se mirent à prier pour remercier le ciel de leur avoir donné ce cadeau.

Mais dans les faits, cette boisson a vu le jour vers le 16e siècle, en partie grâce aux Conquistadors Espagnols. Ce sont effectivement ces derniers qui ont introduit au Mexique la technique de la distillation. Avant cela, les Mésoaméricains ne produisaient qu’une boisson alcoolisée avec un taux d’alcool assez faible, entre 6-8°. Il s’agissait du pulque, de la sève d’agave fermentée.

Quand les Espagnols sont arrivés sur place, ils voulaient une eau-de-vie plus forte. Ils ont alors importé au Mexique une technique héritée des Arabes : la distillation. Grâce à cette dernière, ils purent fabriquer une nouvelle boisson plus alcoolisée encore : la tequila.

Ce mot est un dérivé du terme « tetilla » qui signifie mamelle. Quel est le lien ? Les conquistadors se sont aperçus que les agaves qu’ils ont utilisés pour produire la boisson poussaient sur les flancs dune montagne dont les formes rappellent les poitrines de la femme.

Au fil du temps, la production s’étend et la tequila fut exportée vers d’autres régions du Mexique. Rapidement, la Tequila alors simple produit local devient un produit régional, puis national et enfin international. Le développement du port de Veracruz permit ensuite au pays de l’exporter.

Après la Seconde Guerre Mondiale, la demande augmente fortement si bien qu’en 1950, les champs d’agave augmentent en nombre et en superficie au Mexique. Aujourd’hui, la demande reste constante ce qui permet aux producteurs de dégager de beaux bénéfices. Notez toutefois que pour les classes modestes, la Tequila reste une boisson de luxe. Pour eux, le pulque ou le mezcal, deux autres boissons produites avec de l’agave, restent plus abordables.

Comment est faite la tequila ?

Comment est faite la tequila ?

La Tequila est produite avec de l’agave bleu et plus précisément avec son cœur que l’on appelle la « piña ». Celle-ci est très riche en sève et pour produire une bonne boisson, il faut la récolter avant la floraison.

Notez que cette espèce d’agave ne fleurit qu’une seule fois durant tout son cycle de vie. Après la floraison, la plante meurt petit à petit. Il faut donc cueillir le cœur avant qu’elle ne fleurisse, mais lorsqu’il est bien mûr, c’est-à-dire environ dix ans après sa culture.

Une fois récoltées, les piñas sont coupées en deux pour ensuite être cuites à la distillerie. Les usines utilisent de grands fours à vapeur où les piñas vont cuire pendant 24 à 48 heures à une température, gardée constante, de 55°C.

Après cuisson, elles vont être broyées dans des cuves de fermentation. Dans les entreprises artisanales, on utilise encore la méthode traditionnelle c’est-à-dire le broyage par une roue qui écrase un disque de pierre. Le jus passera dans la cuve de fermentation tandis que les fibres passent dans la cuve en bois pour être fermentées.

On ajoute ensuite au jus une levure qui va transformer les sucres des agaves en alcool. Il faut environ 8 kg de piñas pour obtenir un litre de Tequila.

Lire aussi – Quelles boissons alcoolisées peut-on trouver au Mexique ?

Comment boire de la tequila ?

boire de la tequila avec du sel

Il existe différentes manières pour boire de la tequila, mais la plus traditionnelle consiste à la boire en shot ou sec.

Boire sa tequila à la mexicaine

C’est une technique que nous connaissons tous et que l’on résumerait en « sel-tequila-citron ». Pour l’appliquer, il faut :

  • Verser une rasade de tequila dans un shot
  • Couper un citron vert en rondelle
  • Lécher la peau entre le pouce et l’index
  • Saupoudrer cette zone d’un peu de sel et tenir une rondelle de citron vert entre le pouce et l’index
  • Tenir le shot de tequila dans une autre main
  • Lécher le sel puis avaler le liquide d’un trait avant de sucer le citron vert. Cet enchaînement doit être fait rapidement

Ce sont les films mexicains qui ont apporté cette nouvelle tradition à la boisson. Ce petit rituel est depuis resté ancré dans les traditions mexicaines. C’est pour cela que tous ceux qui veulent en boire ont toujours des tranches de citron à portée de main.

Si vous êtes un grand puriste et que vous souhaitez boire le breuvage bien à la mexicaine, optez pour une tequila 100 % agave et de préférence blanco, oro ou reposado pour cette méthode. Assurez-vous qu’elle soit à température ambiante avant de la verser dans le shooter.

Faire des cocktails à base de tequila

Si vous n’êtes pas très amateur du sel-tequila-citron, vous pouvez très bien utiliser le breuvage pour la confection de cocktails. Son goût sera ainsi plus doux et plus agréable en bouche. Plusieurs cocktails bien connus en incorporent. Parmi eux, il y a :

  • La Margarita classique : on utilise une bonne rasade de tequila (environ 60 ml) à laquelle on ajoure du jus de citron pressé (environ 30 ml), de la liqueur d’orange (environ 15 ml) et du nectar d’agave (environ 15 ml). On met le tout dans un shaker, on agite bien pendant une vingtaine de secondes et on le verse dans un verre.
  • La Tequila sunrise : on commence par déposer des glaçons dans le verre avant de les arroser d’une rasade de tequila (environ 60 ml) et d’un peu de jus d’orange. On mélange le tout puis on y verse deux traits de sirop de grenadine. Il ne reste plus qu’à décorer le vert avec une tranche d’orange et à y insérer une paille.
  • La Vampira : c’est une version du Bloody Mary, mais à la mexicaine. Dans un verre, on met une pincée de sel avant de verser 45 ml de tequila blanco. On y verse une petite cuillérée de sauce piquante puis on ajoute du clamato et du jus de citron pressé d’environ 30 ml chacun. Il ne reste plus que la paille et une tranche de citron pour décorer le verre.

Découvrez aussi :

Siroter sa tequila

Pour ceux qui préfèrent prendre le temps d’apprécier la saveur de la tequila, il suffit de la siroter, mais là encore, les Mexicains ont une bonne technique. On commence par choisir sa bouteille. Préférez une tequila traditionnelle au lieu d’une tequila mixto. Il faut également voir du côté des tequilas añejos qui offrent un goût plus authentique. Ces dernières ont vieilli pendant au moins un an et plus le breuvage est vieux, meilleure sera saveur. Notez que la tequila añejada coûte plus cher, car on les considère comme du haut de gamme.

Une fois que vous aurez choisi votre bouteille, versez-en un peu dans un verre à pied puis tenez-le par la tige. Levez le verre à hauteur des yeux et faites tournoyer le liquide comme on le fait avec le vin. Avalez-en une petite gorgée en faisant passer le liquide dans chaque recoin de votre bouche pendant une dizaine de secondes puis avalez-le. C’est la technique traditionnelle pour siroter sa tequila.

Certains préfèrent mettre des glaçons dans leur verre, mais sachez que cela va diluer les saveurs et les différentes composantes du breuvage. Si vous n’aimez pas trop l’accroche du liquide en bouche, vous pouvez préparer de la Sangrita dans un autre verre et la boire immédiatement après avoir siroté votre tequila añejo.

Ne confondez pas la Sangrita avec la Sangria, car ce sont deux boissons différentes. La première ne contient pas d’alcool, mais les gouttes de sauce piquante qu’on y incorpore apporte un peu de piquant à la boisson.

Pourquoi boire de la tequila avec du sel ?

Pourquoi lécher du sel avant de boire la tequila si on peut la boire différemment ? Selon les connaisseurs, le sel ouvre les papilles pour nous permettre de bien ressentir le goût du breuvage. Il va en relever la saveur.

Quant au citron qui suit la tequila, il a pour mission d’atténuer l’arrière-goût un peu amer de la boisson et de fermer les papilles.

Quel goût a la tequila ?

Quel goût a la tequila ?

La saveur de la tequila évolue au fur et à mesure qu’elle vieillit. Ainsi,

  • La tequila blanco une saveur très fraîche avec une douce note d’agrumes. Comme son nom l’indique, elle n’a pas de couleur particulière puisque n’a pas été vieilli. On trouve une variante « oro » qui est aussi de la tequila non vieillie, mais à laquelle on a ajouté un peu de colorants alimentaires.
  • La tequila reposado offre un arrière-goût plus riche, mais assez doux après avoir vieilli en fûts de chêne pendant environ huit mois. Cette dernière affiche une douce couleur ambre doré.
  • La tequila añejo : c’est la plus savoureuse puisqu’elle offre un équilibre parfait d’agave, de bois et de notes vanillées. Sa saveur est très riche et un peu complexe, mais c’est justement comme cela qu’on l’aime.
  • La tequila extra añejo : plus le breuvage est vieux, plus la saveur sera prononcée, mais au bout de cinq ans d’âge, on a un peu de mal à déterminer les notes qu’on peut ressentir. On sait seulement que c’est encore plus exquis et plus sophistiqué.

Tequila Avión appartient désormais à Pernod Ricard

Fabriquée à partir d’agaves que l’on récolte manuellement du côté de Jalisco (Mexique), la Tequila Avión est un produit commercialisé en petite séries.

Pernod Ricard détenait déjà quelques parts dans Tequila Avión et désormais, elle a acquis des actions supplémentaires lui permettant d’être majoritaire et titulaire de la marque.

Depuis juillet 2011, la firme Pernod Ricard était déjà propriétaire d’une petite participation dans Tequila Avión, ce qui lui conférait l’autorisation de commercialiser la marque exclusivement partout dans le monde. Elle a annoncé depuis que sa filiale américaine possèdait désormais une majorité dans cette marque.

Tequila Avión

Tequila Avión

Mystère sur le prix d’acquisition du « bloc d’actions »

Le groupe français a annoncé à travers un communiqué que Pernod Ricard USA détenait « un bloc d’actions d’Avión Spirits LLC auprès de son partenaire Tequila Avión ». Ce détenteur du deuxième rang mondial dans le commerce de produits de vignes n’a cependant pas communiqué le prix d’acquisition de ces actions.

Tequila Avión : production en petites séries

Cette tequila est produite par petites séries et est fabriquée à partir d’agaves récoltés de manière traditionnelle dans les régions de Jalisco (Mexique). Bryan Fry, directeur général de Pernod Ricard USA, a précisé dans le communiqué que Pernod Ricard collaborait avec Ken Austin, président et fondateur de Tequila Avión, ainsi que Jenna Fagnan, présidente de la firme Avión Spirits, qui a fait de bons résultats depuis qu’elle a été créée en 2011.

Pernod Ricard intègre le marché américain

Le groupe français affirme qu’il mise sur le « potentiel de croissance de la marque Tequila Avión » et l’importance de la marque pour développer le produit sur le marché des USA.

Il affirme par ailleurs que le fait d’avoir acquis ces actions et de devenir ainsi actionnaire majoritaire est une preuve que Pernod Ricard sait saisir des opportunités qui lui permettrait de croître aux USA, en plus des techniques qu’il adopte pour apporter l’innovation.

En outre, Pernod Ricard possède la Tequila Olmeca et reste ouvert à toute négociation quant au rachat de la marque de renommée José Cuervo.

Tags: ,

Category: Mexique, Culture Mexicaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code