Vacances au Costa Rica : partir à la découverte de Cartago et ses alentours

Publié le: 26-10-2019

Voyage Costa Rica

(Mis à jour le: 12/11/2019)
Vacances au Costa Rica : partir à la découverte de Cartago et ses alentours
3.7 (73.33%) 3 vote[s]

Cartago est une ville, plus précisément la deuxième plus grande agglomération du Costa Rica. Situé à une vingtaine de kilomètres de San José, c’est en 1563 qu’il a vu le jour grâce à Juan Vasquez. Il a reconnu plusieurs rebondissements : il était à une époque la cité la plus importante du pays, il a été ravagé par deux tremblements de terre. Malgré ces catastrophes naturelles, il a toujours réussi à se reconstruire.

A Cartago, le climat est plutôt clément. Les températures maximales oscillent autour des 26°C, ce qui est parfait pour une petite balade d’exploration de la ville et de ses alentours.

Les ruines d’Ujarras

Les ruines d’Ujarras

Pour découvrir cette merveille de la nature, il faut prendre la route vers l’est. Les ruines d’Ujarras se trouvent près du Lac de Cachi qui est à 16km de Cartago. Elles se sont formées à la suite de la construction du barrage de Cachi. Ce village était peuplé par les indiens Huetares avant l’arrivée des Franciscains en 1575. Ces derniers y fondèrent une mission. En 1686, on assiste à la construction de l’église de l’Immaculée Conception et les indigènes commencent à quitter le village. Une population métisse née. Les épidémies de fièvre de 1832 et de 1833 font d’Ujarras une ville déserte.

Aujourd’hui, ce sont les ruines de l’église qui attirent plus les globetrotteurs. En Avril, Ujarras accueille de nombreux fidèles pour un pèlerinage en l’honneur de la Virgen del Rescate.

Orosi et le Parc National Tapanti

Orosi, Cartago, Costa Rica

Orosi est une petite commune dans le sud-est de Cartago. Si vous tenez à découvrir cette partie de la cité, on vous recommande de prendre toute une journée. La principale attraction d’Orosi est son église coloniale qui se trouve au milieu des plantations de café. Elle a été construite en 1735, ce qui fait d’elle l’un des édifices religieux les plus anciens de l’époque coloniale du pays. Elle a également résisté aux différents tremblements de terre qui ont détruit la région. Dans cette église, on a un petit musée d’art colonial et religieux où vous trouverez uen collection d’objets qui datent de l’ère coloniale.

Après cette découverte plus tranquille, allez au Parc National Tapanti. Sur place, vous allez admirer dans leur milieu de nombreux oiseaux et des mammifères. Accordez-vous également une petite pause à la lagune artificielle de Cachi.

Le Parc National du volcan Irazu

Le Parc National du volcan Irazu

Dans les reportages et documentaires qui présentent le Costa Rica, on voit souvent des volcans et parmi ces illustrations, on présente souvent le Volcan Irazu. A 32 kilomètres au nord du centre-ville de Cartago, il est niché au cœur de la réserve naturelle qui porte le même nom. Il culmine à 3 432 mètres d’altitude et vous allez découvrir plusieurs cratères dont un qui renferme un lac d’un vert impressionnant.

La faune plutôt rare du Parc National du volcan Irazu s’explique par l’acidité des terres et des centres volcaniques. Pendant une randonnée dans cette réserve, vous pourrez voir des coyotes, des tatous, des chats sauvages, des lapins de montagne, des pics charpentiers, des troupiales dragons, des chardonnerets élégants, des merles fauves et d’autres espèces d’oiseaux. Les plus courageux pourront choisir le circuit qui mène au sommet du volcan. Pour cette aventure, il est conseillé de se faire accompagner par un guide, car le trajet comprend quelques difficultés. Une fois au sommet, les efforts que vous avez déployés seront récompensés par le splendide lac au fond d’un des cratères.

Le volcan Turrialba

Le volcan Turrialba

Pour ces vacances au Costa Rica, vous allez en apprendre plus sur les volcans, car il y a plusieurs. Plus au nord de Cartago, plus précisément à une quarantaine de kilomètres, on a le volcan Turrialba qui est souvent présenté comme le jumeau de l’Irazu. Ces deux volcans partagent la même base sur la Cordillère Volcanique Centrale.

Le volcan Turrialba culmine à 3340 mètres d’altitude et compte trois cratères. Il y a celui de l’est dans lequel vous pourrez descendre, le central et celui de l’ouest où l’accès est interdit à cause du mauvais état des chemins. Si vous comptez accéder au sommet du volcan, le point de départ est le village de La Pastora. Vous passerez par La Central. Cette ascension est ouverte à tous les niveaux de randonneurs. Si le circuit ne présente pas de majeures difficultés, il faut tout de même être endurant, car il faut faire près de sept kilomètres.

Le site archéologique Guayabo

Le site archéologique Guayabo

Pour ces vacances au Costa, le site archéologique Guayabo figure parmi les incontournables, car c’est un des sites qui présentent l’archéologie précolombien. Il se trouve à moins de 30 minutes en voiture à l’est de Cartago. Il s’étend sur plusieurs hectares, ce qui vous réserve de nombreuses découvertes. Vous allez voir les vestiges d’escaliers, d’aqueducs, des tombes, de chaussées, des monolithes, de réservoirs d’eau et des sculptures.

Pendant votre petite balade, vous aurez aussi l’occasion d’observer la faune et la flore du site. Vous pourrez faire la rencontre de petits mammifères comme les tatous, les lapins, les paresseux, les écureuils, les coatis, des espèces de reptiles et d’oiseaux.

Le Parc National Los Quetzales

Si vous voulez voir de plus près le fameux quetzal, c’est ici que vous devez vous rendre. Le Parc National Los Quetzales se trouve à près de 40 kilomètres au sud de Cartago. Il se distingue par ses montagnes recouvertes par une végétation tropicale, ses lacs et ses rivières. C’est aussi le refuge de nombreuses espèces d’animaux comme le colibri, le merle fauve qui est un oiseau emblématique du Costa Rica, les ratons laveurs, les paresseux, les renards, les singes, les porcs épics et les tapirs. Si on se penche sur la flore du parc, on distingue trois types de forêts et quatre écosystèmes différents.

Découvrez d’autres parcs nationaux au Costa Rica :

Si vos vacances sur les terres costariciennes sont programmées entre décembre et avril, vous pourrez visiter le parc national Los Quetzales. C’est la saison sèche et la meilleure saison pour visiter la réserve naturelle. En dehors de cette saison, votre visite peut être gâchée par la pluie.

Category: Voyage Costa Rica

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *