Vinicunca : découvrez la montagne colorée du Pérou

Publié le: 18-06-2019

Voyage au Pérou | Pérou |

(Mis à jour le: 18/06/2019)
Vinicunca : découvrez la montagne colorée du Pérou
3.3 (66.67%) 3 vote[s]

Vinicunca

Visiter le Pérou est pour moi un rêve d’enfant. En effet, depuis que j’ai vu des dessins animés sur les civilisations Incas et Mayas tels que Kuzco ou encore La Route d’Eldorado, pouvoir marcher sur les traces des anciennes grandes civilisations est devenu l’une de mes grandes motivations dans mes voyages. Sitôt arrivé en terre péruvienne, mon premier objectif a été de découvrir le fameux Machu Picchu dans la région de Cuzco, autrefois capitale des Incas. Une vraie merveille qui est elle-même entourée d’autres merveilles comme la montagne de Vinicunca alias la « montagne arc-en-ciel ».

Pourquoi la surnomme-t-on « montagne arc-en-ciel » ?

Si on se réfère à la signification de son nom officiel qui est Vinicunca, rien ne se réfère à ses surnoms que sont « montagne aux sept couleurs » ou encore « montagne arc-en-ciel ».

En effet, son appellation d’origine qui est « Winikunka » est un mot quechua que l’on peut détailler ainsi : « Wini » qui désigne les pierres noires présentes en grande quantité dans la région et « kunka » qui signifie « cou ». Ce deuxième mot se réfèrerait à la finesse de la montagne.

Pourquoi ne la surnomme-t-on pas simplement « montagne aux pierres noires » ? Parce que même si les pierres noires y sont nombreuses, leur couleur ne prédomine pas. C’est plutôt le jaune, le rouge, le vert et le violet qui y prédominent d’où ces surnoms.

A lire :

D’où viennent ces couleurs ?

D’un point de vue géologique, la montagne doit ses nombreuses couleurs à l’accumulation, sur plusieurs millions d’années, de sédiments.

Ce qui est surprenant c’est qu’elles tracent des lignes assez nettes qui nous fait un peu rappeler une part de « rainbow cake » ou gâteau arc-en-ciel aujourd’hui très tendance. Du moins, c’est la première image qui m’est venu en tête lorsqu’enfin, on a fini par apercevoir au loin cette montagne colorée.

Magnifique, magique et spectaculaire sont des qualificatifs qui ne suffisent pas pour définir sa beauté tout simplement grandiose.

Pour en revenir à l’origine de cette montagne dont les couleurs sont totalement naturelles, les scientifiques expliquent qu’elles sont le fruit du mélange de trois substances :

  • l’oxyde de fer naturellement rouge
  • le sulfate de cuivre naturellement vert
  • le soufre naturellement jaune

Mère nature a décidément des idées surprenantes !

Où se trouve la montagne Vinicunca ?

Vinicunca Pérou

Je vous préviens tout de suite, ce n’est pas facile, mais si comme moi, vous aimez les randonnées, l’alpinisme et les vastes espaces alors ce sera pour vous une belle aventure et une expérience à vivre, au moins une fois dans sa vie.

Avant de partir à la rencontre de ce géant dont le sommet culmine tout de même à 5 200 m, sachez qu’il se situe au cœur de la cordillère des Andes dans la région de Cuzco. Je vous invite à séjourner quelques jours dans la ville de Cuzco avant de mettre le cap vers Vinicunca. Située à 3 500 m d’altitude, ce séjour vous aidera déjà à vous acclimater puisque l’oxygène se raréfie en prenant encore plus de l’altitude. De plus, cela vous donnera l’occasion de connaître les lieux et de prévoir d’autres itinéraires de visite dans la région.

Et en parlant de la région, il faut savoir qu’elle abrite de nombreux petits hameaux situés dans ses montagnes. Ces petits villages sont occupés par les Quechuas, les descendants des Incas. Partir à leur rencontre offre un grand dépaysement et je me dis qu’ils ont de la chance de vivre dans d’aussi vastes espaces, au cœur d’une magnifique nature, pas toujours tendre, mais qui leur offre toutefois les essentiels pour vivre au grand air. Les Quechuas vivent essentiellement de l’élevage de lamas, d’alpagas et de chevaux. Néanmoins, depuis que le tourisme se développe dans la région, ils commencent à connaître un bon niveau de vie.

Comment se rendre sur la montagne de Vinicunca ?

Avant 2016, la montagne de Vinicunca était très peu connue, les populations locales étant très protectrices envers elle. D’ailleurs, elle n’a dévoilé ses couleurs que récemment puisqu’auparavant, elle était entièrement couverte de neige. A cause du réchauffement climatique, la neige a fini par fondre pour laisser place à une explosion de couleurs.

Même quand Vinicunca a fini par se dévoiler, atteindre ses hauteurs ne figurait pas encore dans les prestations des agences touristiques locales. C’est plutôt lors d’un trek sur l’Ausangate, un mont voisin de Vinicunca que les touristes pouvaient l’admirer au loin.

En 2016, les choses ont changé, car les demandes pour monter le Vinicunca se sont multipliées. Les agences locales ont alors commencé à proposer des ascensions de la montagne arc-en-ciel et aujourd’hui, c’est l’un des treks les plus appréciés dans la région de Cuzco.

Passer par une agence est fortement conseillée, d’un côté pour soutenir l’économie locale et d’un autre côté, pour votre sécurité. L’ascension n’est certes pas aussi abrupte, mais le manque d’oxygène au sommet peut causer quelques soucis.

Les agences de la région proposent des treks d’un ou deux jours. Les départs depuis Cuzco se font très tôt vers 3 h du matin donc il faut réserver votre place dès la veille. Pour un trek d’une journée, vous serez de retour à Cuzco vers 18 h. Dans les grandes lignes, les étapes du trek sont :

  • Départ à Cuzco à 3h du matin pour arriver vers 8h à Chilca
  • Départ à Chilca vers 9h pour une ascension de 4 km en 4 heures de temps avec descente jusqu’à Vinicunca
  • Descente jusqu’à Chilca en 2 heures
  • Retour vers Cuzco en 4 heures

L’avantage avec une agence c’est que les repas sont déjà inclus ainsi que les bâtons de marche, l’oxygène et les transports aller et retour jusqu’à Cuzco. Le trek de deux jours compte une nuit en camping sur les hauteurs de la montagne.

Lire aussi :

Et si on souhaite se lancer seul dans l’aventure, est-ce possible ?

montagne arc en ciel perou

Oui, il est possible d’y aller sans passer par une agence. Sur le chemin, nous avons d’ailleurs rencontré des aventuriers qui ont décidé de se lancer seuls, sans guide local. Ils s’en sont bien sortis même s’ils ont eu quelques difficultés. Ils nous ont d’ailleurs fait part de leur circuit au cours du déjeuner que nous avons partagé ensemble. De ce fait, si vous souhaitez faire comme eux, voici, dans les grandes lignes, les différentes étapes à ne pas manquer :

  • Partir au départ de Cuzco : vous trouverez de nombreux bus sur la Plaza Tupac Amaru qui mènent jusqu’à Pitumarca. Le trajet dure environ 4 h donc vous pouvez passer la nuit dans cette ville et y faire des provisions.
  • De Pitumarca, vous devez vous rendre jusqu’au village d’Ocefina, là où tous les treks vers la montagne aux sept couleurs partent.
  • D’Ocefina, il faut se rendre à Qayrawiri. Là, on vous demandera de payer votre droit d’entrée pour gravir la montagne.
  • A partir de là, l’ascension vers le village de Machuraccay dure environ 4 h. Une fois que vous atteindrez ce village, le plus dur est fait. En effet, de là, il vous suffira de descendre pour arriver jusqu’à Vinicunca.

Je tiens tout simplement à rappeler que le trek vers Vinicunca est assez difficile vu qu’il faut quand même monter jusqu’à plus de 5 000 m d’altitude. La route reste claire, mais l’ascension est permanente. Parfois, il faut monter, monter et monter pendant 4 heures de temps. Et si vous sentez que vos muscles commencent à flancher, les habitants de la région louent leurs chevaux pour pouvoir avancer plus vite.

Il est alors conseillé de ne s’y aventurer que lorsqu’on est bien acclimaté, qu’on est habitué à l’alpinisme ou aux hauteurs et qu’on ne souffre pas d’hypertension, d’asthme et de problèmes cardiaques.

Enfin, que vous y allez avec ou sans agence, n’oubliez pas d’emporter beaucoup d’eau, des petits encas, une crème solaire, un chapeau et des lunettes de soleil, un imperméable ou un poncho traditionnel en cas de pluie, des chaussures de marche confortables, une tenue en pelure c’est-à-dire superposer les vêtements de sorte à pouvoir les retirer petit à petit et des bâtons de marche.

Tags:

Category: Voyage au Pérou, Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *