Belize : le paradis de la plongée sous-marine

Publié le: 18-10-2016

Voyage dans le monde | Voyage Belize | Belize

(Mis à jour le: 18/06/2019)
Belize : le paradis de la plongée sous-marine
4 (80%) 3 vote[s]

Situé entre le Guatemala et le Mexique, le Belize est peu accessible, mais en vaut largement la peine surtout si on est un adepte de la plongée sous-marine. Avec la mer des Caraïbes qui borde ses 23 000 km² de surface, il n’y a pas un endroit au Belize où la plongée ne se prête pas. Retrouvez, à la suite, les sites à absolument découvrir …

Le Grand trou bleu

Le grand trou bleu

Il fait la une des cartes postales et représente une image vitrine de la région. Au-delà de son originalité, il est le site de plongée le plus célèbre du Belize. Pour le trouver, il faut se rendre à Lighthouse Reef, à deux heures de bateau de San Pedro. Avec une profondeur de 120 m et un diamètre de 300 m, Jacques-Yves Cousteau l’a classé parmi les 10 principaux sites de plongée sous-marine à travers le monde.

Le grand trou s’est formé durant la dernière période glaciaire. Il abrite une grotte calcaire aujourd’hui recouverte d’eau, mais accessible aux plongeurs les plus expérimentés. Cette grotte a environ une profondeur de 40 m d’où la limitation stricte de la durée de plongée. Celle-ci ne doit durer que quelques minutes. Pour y arriver, les plongeurs doivent maintenir une certaine vitesse et suivre la paroi du trou. La cavité n’abrite aucune vie marine, mais admirer ses stalagmites et stalactites fait toujours plaisir sans compter cette aventure qui est de s’enfoncer dans le fameux grand trou bleu.

L’Aquarium

Poisson perroquet bleu

Il se situe également à Lighthouse Reef et la profondeur moyenne de la plongée s’élève à 15, 2 m au sein d’un récif. Au milieu des superbes coraux, on retrouve une multitude de poissons ainsi que des espèces notables comme les tortues géantes, les langoustes, les murènes vertes, les requin-nourrice et les poissons-trompettes. La richesse de sa faune a valu au site son appellation d’Aquarium.

Glover’s Reef Atoll

Tortue géante

Il faut partir au départ des villes situées au sud du Belize pour attendre cet atoll. Ce dernier abrite 700 plaques de corail et dans ses eaux peu profondes, les plongeurs découvriront des épaves, des raies mantas, des tortues, plusieurs espèces de requins et parfois des dauphins.

Ce site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2000. C’est un endroit qui fait l’objet d’une protection très stricte et d’ailleurs, sur plus de 30 % de sa superficie, la pêche est interdite. Pour les plongeurs, c’est l’endroit idéal pour découvrir un site en excellent état.

Turneffe

Récif corallien

Il s’agit d’un autre atoll du Belize qui se démarque par sa forme de coude et par les couleurs de ses coraux. C’est le récif qui se trouve le plus près du continent et aussi le plus imposant de toute la région. Chaque année, les plongeurs ne se lassent d’admirer ses coraux et de découvrir la vie marine qu’ils dissimulent. Ses habitants comprennent, en grande majorité, des tortues géantes, des homards, des requins à pointe noire, des blennies et des poissons de type Hypoplectrus indigo. En s’enfonçant dans cet univers marin, on les découvre nageant calmement ou précipitamment entre les immenses gorgones qui apportent encore plus de couleurs à ce site.

Sur place, il est possible de faire un tour vers Sayonara, un site qui abrite une épave que l’on a coulé volontairement en 1985.

La réserve Marine de Hol Chan

La Réserve marine de Hol Chan au Belize

S’étendant sur une superficie de 18 km², la Réserve marine de Hol Chan abrite des récifs coralliens, des mangroves et des herbiers marins. Son nom, d’origine maya, signifie « Petit canal ». La Réserve se situe à environ 6 km au sud d’Ambergris Caye et fait partie de la longue barrière de corail du Belize.

Cette zone figure parmi les sites de plongées les plus fréquentées au Belize. La surface se subdivise en diverses zones dont chacune représente un univers marin spécifique. On distingue :

  • La zone A : dans cet univers, on rencontre surtout des poissons exotiques vivant dans les récifs coralliens
  • La zone B : cet univers abrite une flore marine luxuriante où l’on découvre de nombreuses espèces végétales comme le Thalassia Syringodium
  • La zone C : cette zone est celle occupée par les mangroves. Elles sont exactement au nombre de sept et à part sa faune et sa flore, elles sont toutes navigables
  • La zone D : c’est là que vivent la majorité des requins

Dans l’ensemble de la réserve, deux sites sont plus connus que d’autres. Le premier est celui baptisé « Hol Chan » et qui a donné son nom à toute la réserve.

Plongée sous-marine à la réserve de Hol Chan au Belize

Ce site prend la forme d’une coupure d’à peine 9 m de profondeur, mais qui abrite de nombreuses espèces marines. On y trouve notamment de superbes coraux, faisant office d’habitat naturel à diverses espèces de poissons comme les poissons anges. On y rencontre également des vivaneaux, des tortues, des requins nourrices, … Le Hol Chan ressemble à un aquarium naturel où petits et grands trouveront leur bonheur.

Le second site est celui de Shark Ray Alley. Là encore, les eaux sont peu profondes et durant une exploration du site, on y découvre surtout des requins nourrices et des raies.

En termes de faune, la réserve de Hol Chan compte de très nombreuses espèces que l’on se plaît à découvrir. Entre autres les requins, les raies, les langoustes et les poissons, on y recense aussi :

  • Deux espèces de dauphins
  • Trois espèces de tortues : les vertes, les imbriquées et les Caretta Caretta
  • Des lamantins

Les coraux de la réserve de Hol Chan au Bélize

Et comme il s’agit d’un site corallien, sachez que la réserve, créée en 1987, abrite différentes sortes de coraux comme le corail caverneux, le corail cerveau, le corail de crayon, le corail Elkhom, le corail rose, le corail elliptique, la plume de mer, … Ces derniers partagent les fonds marins avec des algues, des éponges et bien sûr les espèces animales.

La réserve marine de Gladden Spit et Silk Cayes

Cette réserve se trouve au centre de la barrière de corail du Belize. Elle a été décrétée réserve marine protégée en 2000 suite à la constatation d’une surexploitation du lieu, notamment à cause de la pêche.

Le site s’étend sur une superficie de près de 105 km². Pour s’y rendre, on embarque au départ de Placencia dont les côtes se situent à environ 36 km de la réserve.

Gladden Spit est aujourd’hui un site de plongée réputée au Belize. Si les professionnels et les habitués connaissent déjà parfaitement ses fonds marins, les débutants doivent savoir que sur environ 10 km du récif, les fonds d’environ 40 m de profondeur sont légèrement en pente. Au-delà de 10 km, ils descendent abruptement pour atteindre les 2 000 m de profondeur.

La réserve marine de Gladden Spit au Belize

En termes de biodiversité, Gladden Spit compte en tout, 25 espèces de poissons de récif. Quand la période de frai qui dure 10 jours arrive entre mars et juin, les pêcheurs se rendent sur place pour récolter les mérous et les vivaneaux qui viennent déposer leurs œufs. Quand la lune est pleine au printemps, les requins-baleines se rendent dans la région pour se nourrir des œufs.

Depuis 2001, une zone spéciale réservée à l’alimentation des requins-baleines a été mise en place et est sous haute protection.

Au sein de cette réserve, le règlement est devenu plus strict et le tourisme bien régulé pour que les visiteurs ne dérangent pas les requins-baleines.

En savoir plus sur un voyage au Belize

Category: Voyage dans le monde, Voyage Belize, Belize

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *