Belo Horizonte : la plus grande ville du Minas Gerais

Publié le: 01-06-2014

Voyage au Brésil | Brésil

(Mis à jour le: 29/01/2019)
Belo Horizonte : la plus grande ville du Minas Gerais
5 (100%) 1 vote

Quand on parle du Mondial au Brésil, on a tout de suite tendance à penser à la ville de Rio, aux célèbres stades Maracana, au carnaval ou encore à Salvador de Bahia et l’ambiance hors du commun qui y règne. Pour la plupart, le Brésil, c’est aussi l’imposante ville de Sao Paulo, la forêt amazonienne ainsi que les plages paradisiaques de Fortaleza ou de Recife. Pourtant, il y a également Belo Horizonte, la plus grande ville de l’état du Minas Gerais. Elle est d’ailleurs la capitale de ce dernier qui a connu un fulgurant essor de par l’abondance de pierres précieuses et d’or dans le territoire qui ont laissé place aujourd’hui au fer.

Belo Horizonte

Belo Horizonte, à 117 ans d’existence, abrite 2.5 millions d’habitants au centre et 5.3 millionsen périphérie. C’est dans le stade de cette ville que se dérouleront lors de cette coupe du monde 4 matchs, la huitième de finale ainsi que la demi-finale.

 

Une ville qui apparaît de nulle part

A l’origine, Belo Horizonte n’est pas qualifié de ville touristique et la plupart des visiteurs y vont à titre professionnel. L’état du Minas Gerais est économiquement classé 3ème grâce à l’agriculture et à l’industrie (comme Fiat). La ville est entourée par un boulevard nommé « contourno ». La partie périphérique de la ville était peuplée la première. Des grandes installations fermières étaient en place depuis 1700, tandis que les villes Ouro Preto et Diamantina ont prospéré grâce au gisement d’or et d’émeraude. De nombreux habitants ont quitté ces villes lorsque les réserves avaient commencé à s’épuiser. Ainsi, par la suite, des gens ont commencé à habiter à l’intérieur.

Des sites à attrait touristique

A Belo Horizonte, l’une des places les plus intéressantes est la « Praça da liberdade » (place de la liberté), constituée de magnifiques allées bordées de pelouse, de bancs et de bassins. Cette ville abrite également le superbe bâtiment du centre culturel, dans lequel le gouvernement fédéral a siégé auparavant. On peut également y découvrir l’architecture des deux bâtiments conçus par l’architecte de renom Oscar Niemeyer.

Du « mirante das mangabeiras », le plus haut point de la ville, on peut admirer un paysage constitué d’un mélange de bidonvilles et de quartiers riche, un paradoxe qui illustre le Mondial, dont les plus nécessiteux se réjouissent.   On peut apercevoir au nord la frontière qui délimite géographiquement la ville : le « serra do curral », derrière lequel il n’y a rien d’autre qu’une montagne qui a épuisé tous ses gisements. La ville est également caractérisée par une géométrie complètement opposée aux caractéristiques géographiques locales, amenant parfois les aménageurs à concevoir des rues rectilignes avec une grande pente. Par ailleurs, la rua do amendoim est une des particularités de la ville car elle crée une illusion d’optique, caractérisée par l’impression qu’on a que les voitures qui empruntent cette voie rebroussent chemin.

 

 Une ville animée de jour comme de nuit

 

Au cœur de la ville se dresse, depuis 1929, le marché couvert ou « mercado central », dans lequel on peut trouver de tout : d’un côté les commerces de produits énergisants enrichis en protéines, de l’autre les animaux domestiques (chiens, chats, oiseaux…). Mais avant tout, le marché abrite de nombreuses épiceries et points de vente de saucisses, d’olives, de fruits exotiques ou de spécialités du pays (rhum brésilien, fromage…).

Par ailleurs, on peut également y trouver des bars animés, qui se remplissent dès le début de la soirée. Dans ces lieux, on peut déguster bières, Bavarois ou divers types de cocktails. Certains ne ferment qu’à 7 heures du matin, permettant aux fêtards de boire jusqu’au bout de la nuit. Non loin des bars se situent de nombreux petits magasins proposant des saveurs culinaires locales : beignets salés, viande de bœuf grillée…

En somme, la ville de belo Horizonte vaut le détour, en particulier durant ce séjour au Brésil à l’occasion du Mondial 2014.

 

 

Category: Voyage au Brésil, Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *