Buenos Aires : la capitale de l’Argentine

Voyage en Argentine | Argentine |

Buenos Aires, l’Argentine

Buenos Aires est la capitale de l’Argentine. Avec près de 11 millions d’habitants, elle est la deuxième ville la plus peuplée de l’Amérique du sud.

De l’espagnol « Buenos Aires » cela veut dire « bon air ».

Buenos Aires est située sur la rive Ouest du fleuve Río de la Plata, le fleuve qui sépare l’Argentine et lUruguay, bordée à l’ouest par la Pampa et la province de Buenos Aires au Sud.

Buenos Aires

buenos-aires

 

Les habitants de Buenos Aires sont appelés les « porteños » c’est à dire  les habitants du port, les « buenos-airiens » (bonaerenses en
langue local) sont les habitants de la province de Buenos Aires.

Ville Port, Buenos Aires est le centre politico-économique du pays, ainsi qu’un centre artistique important de la culture occidentale ;
musées, théâtres, bibliothèques et galeries d’arts…

Buenos Aires

Buenos Aires

 

Histoire de Buenos Aires

Buenos Aires est fondée en 1536 par Pedro de Mendoza qu’il baptiste « Nuestra Señora Santa Maria del Buen Ayre » signifie  Notre-Dame
Sainte-Marie du Bon Vent, détruite par les ravages des indiens en 1541, c’est Juan de Garay qui fonde la colonie de nouveau le 11 juin 1580 et la nomma « Santísima Trinidad y Puerto de

Nuestra Señora del Buen Ayre » c’est à dire la Très Sainte Trinité et Port de Notre-Dame du Bon Vent, ce nom a progressivement évolué jusqu’à
devenir Buenos Aires.

Buenos Aires resta longtemps une petite ville, ses habitants souffrirent de  toutes sortes de besoins et tirent peu de bénéfices de sa
situation, les espagnols n’en voyait que la route des Andes et les mines d’or.

Pendant près de 2 siècles depuis sa fondation, Buenos Aires a beaucoup souffert de sa dépendance de la vice-royauté du Pérou, tous les échanges
commerciaux se font à travers Lima, Pérou.

En  1776,  grâce aux restrictions levées par Charles III d’Espagne, elle devint la capitale de la vice-royauté du Rio de la Plata et  s’émancipa
alors de la dépendance politique et économique de Lima.

C’est en cette période que Buenos Aires connaît une croissance économique et évolution sociale.

A la fin du XIXème siècle, le développement de l’agriculture céréalière et l’élevage bovin et les exportations de bœuf réfrigéré vers l’Europe, a
permet que Buenos Aires devient la ville la Plus animée et la plus connu de l’Amérique du sud. Son poids va s’intensifier quand elle est rattachée au chemin de fer et devient le portail économique incontestable de l’Amérique latine.

La position de la ville de Buenos Aires s’est renforcée pendant le 20ème siècle grâce à un éventail routier, les compagnies financières et les
banques s’y installe ainsi que les activités industrielles.

Buenos Aires, la ville

PLAZA DE MAYO

Le centre de la ville ou bien la Plaza de Mayo, est l’âme de la ville, fondée en 1580. C’est dans cette place que se déroule les plus grandes
manifestations et mouvement populaire tel que le jour de l’annonce du 1er gouvernement indépendant en 1810, les « folles de mai » où on voit un défilé des mères des disparus. Autour de cette place on trouve le siège du Gouvernement argentin dans la bâtiment du Cabildo ( ancien hôtel de ville) la Casa Rosada ou le palais présidentiel, ainsi que la cathédrale Metropolitana et les églises de San Frabncisco , de la Merced et de
Santo Domingo.

Plaza De Mayo

 

Plaza De Mayo

Plaza De Mayo

Sur l’ancien avenue de la ville coloniale, Avenida Mayo, on trouve la municipalité et Tortoni, le plus ancien café de la ville.

Pas très loin, on trouve l’une des avenues les plus larges du monde avec 125 mètres de largeur, l’Avenida 9 de Julio, on y trouve un obélisque
de 67 mètres sur la Plaza de la Republica.

Le centre est aussi animé par une zone commerciale, sur l’avenue piétonnière de la Calle Florida et l’Avenida Santa fé, où l’on trouve
des galeries et de nombreux magasins. Aux alentours, il y a les cinémas, les restaurants et les théâtres.

On ne peut pas aller à Buenos Aires et ne pas visiter son opéra, construit en 1908, le Teatro Colon, est l’un des plus grands opéras dans
le monde.

 

QUARTIER DE LA RECOLETA.

Un peu loin du centre on trouve le Quartier de la Recoleta. Un quartier aristocrate distingué surtout par son architecture à l’européenne, ainsi
que la cimetière de la Recolta où on trouve des statuts célèbres et des tombes classés monuments historiques.

A l’entrée du quartier, il ya l’église Nuestra Señora del Pilar, un magnifique cadeau de ‘art boraue de Sud Amérique.

C’est dans ce quartier que se trouve le Musée National des Beaux Arts.

 

SAN TELMO

San Telmo est le quartier dans lequel on peut voir encore des maisons de style colonial.

On trouve aussi les galeries d’arts et d’antiquité, le dimanche matin c’est le marché des antiquités, la feria de San Telmo.

Si vous êtes amoureux du Tango, vous n’avez qu’a visiter le rue Balcare où vous pouvez jouir des Tanguerias ; La Ventana, Casablanca, Caminito,
Michelangelo….

Tango

 

tango-buenos-aires

PALERMO

C’est dans le quartier Palermo que les ambassades ont établi leurs sièges. On trouve aussi le Parc de Palermo, doté d’un jardin Japonais,
un parc Zoologique et un jardin Botanique.

LE TIGRE

Situé à 32 km au nord de la ville de Buenos Aires, juste sur le delta du Rio Parana (débouche sur le Rio Uruguay et dans le Rio de la Plata.).
En se faisant une croisière sur ce delta, on peut découvrir plusieurs Îlots verdoyants. Un paysage époustouflant !

Vous pouvez aussi aller en Montevido en Uruguay sur les bateaux. C’est dans ce quartier que se situe Musée Naval.

 Le Tigre

 

tigre-buenos-aires

LE QUARTIER DE LA BOCA

L’endroit de la fondation de la ville par Pedro de Mendoza est appelé aujourd’hui le Quartier de la Boca. Ses habitants étant des immigrants
venus surtout d’Italie, il garde une atmosphère qui fait penser à Naples en Italie, avec ses petits restaurants italiens.

La rue la plus connu est la rue Caminito, avec ses maisons de bois et de zinc, ses couleurs joyeuses et les artisans qui y exposent, c’est l’une
des attractions de la ville.

Buenos Aires est la ville la plus européenne des villes de l’Amérique latine, bâti il y a plus de 400 ans déjà dans le pampa vide. En y
faisant un tour, on découvre une ville, malgré le grand nombre d’habitants et la concentration industrielle et économique, qui a su garder un air du passé et un charme où le temps se serait arrêté aux années 60.

 

 

 

 

 

Tags:

Category: Voyage en Argentine, Argentine

Comments (6)

  1. Manwela dit :

    Je vis à Buenos Aires depuis 2 mois et elle n’arrête toujours pas de me surprendre cette ville!

  2. Helene dit :

    La ville
    j’y suis en stage depuis Septembre
    et la ville est fantastique
    vraiment

  3. Anna dit :

    Buenos aires
    Ville magnifique, j’y ai appris le tango avec mon ami devenu plus tard mon mari

    Je ne peux que vous conseiller Buenos Aires, une belle ville avec un parfum surrannée , c’est vrai
    mais tellement bon

    venez voir l’Argentine , la grande Argentine

  4. Celine dit :

    Buenos Aires
    ah c’est magnifique comme ville j’y étais l’été dernier
    j’ai adoré a ville
    l’environnement
    et c’est vrai la ville a vraiment une atmosphère particulière.

  5. Frederick dit :

    J’adore cette ville, romantique et pleine d’histoire…

  6. Jacquelien dit :

    Buenos Aires
    mon fils habite la bas avec sa femme
    depuis 2007
    on y est allé en 2010, j’ai beaucoup aimé, le climat est agréable, les argentins sont vraiment sympas
    ils ont bien de la chance de vivre la bas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *