Iles Uros : Cap sur les îles Uros sur le lac Titicaca au Pérou

Voyage au Pérou

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 14/05/2018)

Les îles Uros sont des îles artificielles situées sur le lac Titicaca au Pérou. Elles ont été créées par la tribu de même nom. Aujourd’hui, les Uros ont tous disparu, mais les indiens Aymaras les ont succédés dans ce style de vie insolite et traditionnel. Il est possible d’en visiter quelques-unes.

Courte histoire des îles Uros

Les îles ont été baptisées ainsi en référence au peuple qui les a créées. A l’origine, les Uros ont vécu à Tiwanaku, en Bolivie. Pour fuir à leurs ennemis, les Incas, ils ont construits des radeaux et ont vogué sur le lac Titicaca. Lorsqu’au fil du temps, la totora utilisée pour leur conception  a commencé à se désagréger, les radeaux se sont entremêlés pour finalement former des îlots assez vastes. De là leur est venue l’idée de construire des îles artificielles à bord desquelles ils vont ériger leurs habitations. Avec la baisse du niveau du lac, ils ont migré vers l’ouest en emportant leurs îles avec eux.

La conception des îles

Pour concevoir les îles, leurs habitants utilisent de la tortora qui pousse à profusion dans le lac. Il s’agit d’une sorte de jonc doté d’une partie blanche assez tendre et que les habitants mangent. Le reste sert à la construction des îles. La tortora est seulement posée, sur plusieurs couches sur l’eau et l’épaisseur atteint généralement les 80 cm. Des poteaux en bois, plantés dans le fond du lac, sont érigés tout autour pour que l’île reste bien en place et reste raccordé aux terres environnantes. Tous les îlots sont ensuite reliés par des cordages pour tenir en place. Toutes les semaines, les habitants rajoutent une nouvelle couche de tortora afin de remplacer celle qui a coulé.

Afin de voir les autres embarcations qui s’approchent de leur terre de fortune, les îles sont pourvues d’un mirador. Il faut savoir que l’ensemble est entouré de tortora et qu’on aperçoit à peine ces habitations originales.

les îles Uros au Pérou

Le mode de vie des Uros

Même si les îles ont été créées par le peuple appelé Uros, ce dernier n’existe plus de nos jours. La dernière descendante de cette tribu est décédée en 1959. Depuis, les Uros ont été remplacés par les indiens Aymaras qui ont gardé ce style de vie traditionnelle.

Comme leurs ancêtres, ces derniers construisent leurs maisons sur leurs îles avec les mêmes roseaux utilisés pour les îlots. Ces matériaux les servent aussi pour faire du feu, pour se nourrir et pour nourrir leurs animaux. Pour ne pas incendier les îles, ils disposent d’âtres en terre cuite pour faire du feu.

Sur les terres qui les entourent, les Aymaras font pousser de la quinua qui est très riche en protéines. Ils y élèvent également des lamas.

Pour se déplacer, les habitants utilisent des embarcations en tortora et parfois, en bois. En guise de lumière, ils utilisaient autrefois des bougies, mais pour plus de sécurité, le gouvernement a doté chaque maison de panneau solaire. C’est la seule touche de modernité que l’on peut y apercevoir.

Traditionnel et touristique

En maintenant ce style de vie, les Aymaras se cantonnent dans leur volonté isolationniste surtout ceux qui vivent un peu plus au nord du lac. Toutefois, quelques îles sont, aujourd’hui ouvertes aux touristes qui, pour les rejoindre, partent au départ de la ville de Puno. Cette dernière se trouve à une quinzaine de kilomètres des îles Uros.

Category: Voyage au Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *