Cartier, de nouvelles investissements au Brésil

Publié le: 20-01-2012

Actualité Brésil |

(Mis à jour le: 30/07/2013)

Cartier estime une énorme croissance en 2012, notamment au Brésil

En dépit d’une situation économique instable, la marque-phare de Richemont, Cartier, se montre optimiste pour 2012. Le directeur général de la marque, Bernard Fornas, à parlé lors du salon international de la haute horlogerie (SIHH) à Genève d’un nouveau potentiel des pays émergeants tel que la Chine et le Brésil, « en Amérique Latine, le Brésil est clairement le pays qui offre le plus fort potentiel de croissance. Nous avons déjà beaucoup de clients brésiliens qui achètent à Miami, à New York ou à Londres. Mais la réduction des taxes va dynamiser le marché local ».

Cartier

Cartier

Le directeur général a notamment souligné, l’impact du Mondial 2014
ainsi que les Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016 sur la
croissance économique du pays.

En fin de l’année 2011, le gouvernement de la présidente Dilma Rousseff a
pris des mesures afin de réduire les impôts et encourager les
investissements. Ces mesures ont été anoncé pour faire face aux
inquiétudes que la crise européenne touche le Brésil.

En fait, le Brésil est l’un des pays qui attire les plus grands
horlogers suisses, notamment Parmigiani, cette marque d’horlogerie haut
de gamme qui a signé en mai dernier un partenariat avec la Fédération
brésilienne de football.

A cause des taxes élevées  à l’importation, plusieurs fabricants de
produits de luxe ne figurent pas parmi les grands investisseurs au
Brésil.

La marque a tenu a signalé qu’elle continuera à se développer en Asie
ainsi qu’au Moyen-Orient. Mr. Fornas a précisé qu’aux Etats-Unis les
ventes sont assez satisfaisantes.

Le directeur général a annoncé que la marque envisage d’ouvrir entre 4
et 5 boutiques au Chine, qui s’ajouteront aux 41 déjà existant dans le
pays, « la Chine reste de loin le pays où la croissance est la plus
soutenue ».

Lors du 3ème trimestre de 2011, le numéro deux mondial du luxe s’est vu
une augmentation de ses ventes de 36% en Asie Pacifique.


« Nous sommes optimistes mais prudents. Les crises offrent une bonne
opportunité de gagner des parts de marché. C’est le moment d’investir
dans l’image, dans la chaîne de distribution et dans la production »

ajoute-t-il.

La marque a présenté au salon de Genève cette semaine deux nouveaux mouvements de haute horlogerie.

Les montres de Cartier sont fabriquées à La Chaux-de Fonds, le cœur de
l’industrie horlogère suisse, il utilise aussi des mouvements fabriqués
par la filiale de production de Swatch Group, ETA SA.

Tags:

Category: Actualité Brésil

Comments (1)

  1. Paul dit :

    le luxe au Brésil
    Le brésil a une situation économique comme il n’a jamais eu
    et Cartier
    qui parle de croissance au Brésil
    et bien c’est formidable cela veut dire
    que le pays marche bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *