Colombie, les femmes sont les plus affectées du conflit armé entre les Farcs et le gouvernement

Publié le: 29-11-2012

Actualité Colombie |

(Mis à jour le: 12/07/2018)
Evaluer cet article

Les femmes sont les victimes les plus touchées suite au conflit armé en Colombie

La Colombie vit depuis des décennies sous les rythmes du conflit armé entre les gouvernements qui se sont succédé et la guérilla des Farcs. Ce conflit a engendré le déplacement des milliers de personnes pour fuir les violences.

Les chiffres officiels parlent d’environ 4,6 millions de personnes déplacées, dont la plupart ont trouvé refuge Equateur.

Les plus touchés sont les populations habitantes dans les régions rurales. 70% des personnes déplacées sont des femmes et des enfants qui ont du fuir les guérillas d’extrême gauche, les forces de sécurité, les milices paramilitaires d’extrême droite…

Le conflit armé en Colombie

Le conflit armé en Colombie

 

 

 

 

Amanda Klasing, une chercheuse à Human Rights Watch, à la division des droits des femmes a indiqué que « pour de nombreuses femmes et filles déplacées, cette épreuve est aggravée par le traumatisme résultant de viols ou de violences conjugales. Malgré l’adoption ces dernières années de bonnes lois et de bonnes politiques, ces victimes ont toujours d’énormes difficultés à obtenir les soins médicaux auxquels elles ont droit. Et il est rare que leurs agresseurs soient traduits en justice. »

Depuis le début du mois de novembre, des négociations ont commencé entre le gouvernement colombien et les Farc dans le but de mettre un point pour la violence. HRW, qui vient de publier un article sur les victimes de violences sexistes en Colombie suite à ce conflit, a rappelé également qu’aucune paix ne peut être fiable sans que les droits des victimes ne soit établis.

L’organisation non gouvernementale a ajouté que les chiffres annoncés ne représentent pas la vérité en ce qui concerne les violences faites aux femmes déplacées. En fait 48% des femmes déplacées vivent des violences au sein de leur couple ainsi que 9% ont été violées par d’autres personnes que leurs partenaires.

Amanda Klasing a affirmé que « quand les violeurs sont impunis pour leurs crimes, cela a pour effet non seulement de discréditer les lois colombiennes sur les violences sexuelles, mais aussi d’encourager les agresseurs à commettre de nouveaux viols ».

Tags:

Category: Actualité Colombie

Comments (1)

  1. mona dit :

    guerre en colombie
    Quel traumatisme ,où on va pour l’amour de dieu , arrêtez vos conflits et vos tortures. la Colombie est en pleine crise depuis des décennies,c’est simple soit bombardez cette guérilla des Farcs une fois pour toute,soit mettez vous derrière une table ronde et négociez comme des grands! mais avant cela , j’aimerai bien savoir chère gouvernement vous en êtes où concernant les inégalités sociales ce n’est qu’un point flagrant, commencez par régler ces problèmes mieux que d’investir tant d’argent à tuer tuer et tuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *