Colombie : les pourparlers en cours pour instaurer la paix sociale

Publié le: 12-03-2015

Actualité Colombie | Actualité |

(Mis à jour le: 06/03/2019)
Colombie : les pourparlers en cours pour instaurer la paix sociale
5 (100%) 1 vote

En Colombie, l’armée nationale et les dirigeants des Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes (FARC) ont tenu les premiers pourparlers à Cuba, ce qui permettrait d’aboutir à la paix sociale.

Les FARC et les plus hauts responsables au sein de l’armée colombienne ont partagé une même table dans la capitale cubaine. Depuis un certain temps, les deux protagonistes se sont engagés dans une guerre en Colombie et cette fois-ci, ils se mettent face à face pour essayer de faire revenir le calme dans le pays latino-américain.

Javier Flores, aux côtés de cinq chefs de l’armée, a engagé la discussion pour trouver les moyens d’instaurer le cessez-le-feu dans leur pays. Cette rencontre pacifique est une grande première, aussi bien pour les militaires que pour les FARC. Elle s’est tenue le 05 mars dernier et les premières négociations portaient sur un accord de base. C’est depuis novembre 2012 que des efforts ont été fournis pour aboutir à cette rencontre. Les dirigeants des FARC ont, à l’occasion, mis leurs armes de côté et se sont assis autour de la table de négociation en tant que civils, pour la première fois.

Des centaines de milliers de victimes

La commission qui s’est dressée à l’occasion est chargée de donner ses recommandations aux participants à la négociation. Cela devrait aboutir à des modalités pour mettre fin aux hostilités entre l’armée colombienne et la guérilla. Après que ces confrontations aient causé près de 200 000 victimes, il était plus que temps pour chaque partie d’émettre leurs souhaits.

Il semble alors que les FARC se soient pliés au cessez-le-feu, une décision unilatéralement prise en  décembre 2014. Cependant, on peut facilement croire qu’un petit rien peut mettre en péril les efforts entrepris depuis maintenant plus de deux ans pour instaurer la paix. De plus, durant les sept derniers mois, les protagonistes n’ont trouvé aucun terrain d’entente concernant la répartition du nombre de victimes. Ce sujet constitue le quatrième, parmi les six points abordés dans cet accord.

Pour de nombreux Colombiens, cette assise constitue un souffle d’espoir pour voir enfin le pays sortir du calvaire qui a duré une cinquantaine d’années. Ce cauchemar a fini, non seulement en centaines de milliers de victimes, mais aussi en milliers de gens déportés ou déplacés. Ce cessez-le-feu est une véritable occasion pour la Colombie de revoir l’accalmie sociale s’installer, une paix que les habitants n’ont plus connue depuis plus d’un demi-siècle.

 

 

Tags:

Category: Actualité Colombie, Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *