Cristina Kirchner à ONU pour revendiquer le droit de son pays sur les iles Malouines

Publié le: 15-06-2012

Argentine | Actualité Argentine | | | |

(Mis à jour le: 15/08/2018)
Evaluer cet article

Cristina Kirchner à l’ONU pour revendiquer son droit de souveraineté sur les Malouines

Cristina Kirchner, la présidente argentine est arrivée hier le jeudi 14 juin 2012 au siège de l’ONU dans le but de défendre les revendications de son pays sur son droit de souveraineté sur les îles Malouines pour ce 30ème anniversaire jour pour jour de la fin de la guerre avec le Royaume-Uni.

Mme Kirchner a eu une entretenue avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon, qui avait annoncé qu’il est bien conscient du soutien de l’Amérique du sud sur les revendications de l’Argentine.

La présidente devra faire un discours lors de la réunion du Comité spécial de la décolonisation de l’ONU qui avait souvent appelé les deux pays à négocier l’affaire depuis 1965, mais le Royaume-Uni refuse.

Cristina Kirchner revendique le droit de l’Argentine sur les îles Malouines

Cristina Kirchner revendique le droit de l'Argentine sur les îles Malouines

 

En effet, les îles Malouines se trouvent au large de la Patagonie argentine et comptent environ 3000 habitants. Les Malouines sont sous le pouvoir de la Grande Bretagne depuis 1833, lorsque les forces de Sa Majesté ont chassé les argentins. Cependant, l’Argentine revendique,toujours son droit sur ces îles qu’elle considère toujours sous la colonisation.

L’Equatorien Diego Morejon Pazmino, le président du Comité, a souligné que « la présence de la présidente Kirchner est historique. Aucun autre président n’avait encore participé à une réunion du Comité, et c’est très positif, car cela apporte de la crédibilité au système des Nations unies ».

Londres a connu notamment hier, une festivité de commémoration de la fin de la guerre de Malouines le 14 juin 1982 avec la présence de David Cameron.

M. Cameron avait annoncé que la souveraineté de la région n’est pas négociable tout en insistant que son pays n’a pas l’intention d’entamer des actes agressifs vis-à-vis de l’Argentine. Selon lui « ce n’est pas une sorte de jeu de Monopoly, où les pays s’échangent un territoire. C’est aux habitants des îles à déterminer leur propre avenir ».

Les îles Malouines

Les îles Malouines

L’Argentine déploie un arsenal diplomatique en 2012

A noter que le gouvernement de l’archipel a décidé de faire un référendum en 2013 sur le statut politique des îles.

En fin de 2011, certains pays sud américains notamment le Brésil, l’Uruguay et le Chili ont manifesté leur soutien à l’Argentine en annonçant l’interdiction des navires battant pavillon des Malouines d’accoster dans leurs ports.

En février dernier, l’Argentine, après l’arrivée du Prince William en mission avec la Royal Air Force, avait déposé une plainte à l’ONU dénonçant la militarisation de l’archipel par Londres.

Face aux jeux diplomatiques déployés par l’Argentine durant cette année, Roger Edwards et Michael Summers, membres de l’Assemblée législative des Malouines, ont décidé de s’exprimer sur cette affaire. Selon M.Edwards, l’Argentine « persiste dans ses tentatives de nier ses droits au  peuple des Malouines », il a ajouté également que 96% de l’électorat veulent rester avec le Royaume Unis.

Tags: , , ,

Category: Argentine, Actualité Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *