Coroico : Découvrez hors des sentiers battus Coroico en Bolivie

Publié le: 10-06-2014

Voyage en Bolivie | Bolivie | | | |

(Mis à jour le: 06/03/2019)
Coroico : Découvrez hors des sentiers battus Coroico en Bolivie
5 (100%) 1 vote

Pour ceux qui désirent partir en Bolivie, un séjour à Coroico s’impose. Petite ville située dans le département de La Paz à une altitude de 1 525 m, elle offre un paysage authentique de forêts et de montagnes. Le climat est un peu plus tropical que celui de la capitale, ce qui vous permettra de profiter pleinement de votre séjour en Bolivie, surtout si vous n’appréciez pas trop le froid.

Coroico, un petit village sans paisible des Yungas

Située au nord-est de La Paz, Coroico se trouve dans la vallée de Yungas, entre l’Amazonie et les Andes. Cet emplacement lui vaut de superbes paysages alternés entre un environnement verdoyant où percent quelques belles fleurs aux couleurs vives et un environnement plus glacial avec les sommets enneigés de l’Altiplano.

Dans les sentiers battus de Coroico

Découvrez les plus impressionnants sites des Andes

Même si la ville en elle-même n’abrite pas vraiment de monuments et sites touristiques, la nature qui l’entoure, ses environs et surtout la fameuse Route de la mort qui y mène promet de belles découvertes et de belles aventures.

En arrivant dans cette ville, on prend plaisir à découvrir cette authenticité et ce côté paisible qu’elle inspire dès qu’on y met les pieds. Malgré son côté un peu rustique, ses petites ruelles aux pavées parfois inégales, ses petites maisons, ses marchés, ses places ombragées, … la vie y est des plus agréables surtout s’y trouver un bon hôtel n’y est pas difficile.

En savoir plus sur l’hébergement en Bolivie

En effet, même si Coroico ne peut rivaliser avec La Paz en termes d’infrastructures de tourisme, elle est très appréciée des touristes, car fait un bon point de départ pour diverses randonnées et fait une excellente escale lors d’une randonnée le long de la Route de la mort.

Découvrez Coroico en Bolivie

Même s’il est possible de faire l’aller-retour Coroico-La Paz en une seule journée, nous vous conseillons d’y rester au moins une nuit pour vous reposer et découvrir la culture et la gastronomie locale. Comme bien des villes sud-américaines, Coroico s’éveille dans une ambiance festive en fin de journée et les habitants se donnent alors rendez-vous sur ses charmantes petites places pour discuter, se promener, prendre l’air, … C’est une atmosphère très conviviale, car les habitants sont chaleureux.

A lire également : Guide Bolivie, que voir en Bolivie ?

La « route de la mort », un circuit mythique qui mène à Coroico

Pendant longtemps, la seule voie d’accès à Coroico est le chemin appelé « route de la mort ». Il s’agit d’une route très étroite, d’à peine 3 m de large par endroits et qui n’est ni goudronnée ni balisée entièrement. Elle a été creusée à flanc de falaise ce qui fait que sur le côté droit de la route, on est bordé par la falaise tandis que de l’autre, on a le profond ravin comme balise.

La Route de la mort ou Route des Yungas à Coroico en Bolivie

Certes de petites clôtures ont été installées ici et là, mais elles ne font pas le poids face aux voitures. Bon nombre de véhicules sont d’ailleurs déjà tombés dans ce ravin. Certains d’entre eux ont laissé dans leur chute, des tracées toujours visibles à certains endroits.

Longue de 97 km, la route de la mort trace une ligne en pente douce jusqu’à Coroico. Puisqu’il faut descendre pour y arriver, rouler sur ce chemin de terre est encore plus impressionnant au fur et à mesure qu’on s’enfonce dans la vallée. Et ce n’est pas tout !

Si par hasard, vous croisez un autre véhicule qui monte alors que vous descendez, vous devez prendre le côté gauche, c’est-à-dire le côté du ravin pour laisser le côté droit, plus sûr, à l’autre. En règle générale, celui qui monte roule sur le côté gauche et celui qui descend roule sur le côté droit, mais sur la Route de la mort, il faut changer de place lorsqu’on croise un autre véhicule et tous se doivent de respecter cette règle.

Au-delà de ce côté un peu effrayant, la Route de la mort est un circuit qu’il faut absolument emprunter. Depuis quelques années, une autre route plus sûre permet d’atteindre Coroico, mais cet itinéraire reste, selon nous, un incontournable lors d’un séjour en Bolivie. Quand l’autre route a été ouverte, les camions et autres véhicules de grand gabarit n’ont plus le droit de rouler sur la Route de la mort. Cela contribue à y instaurer une certaine sécurité, même si prudence est toujours de mise et ce, que vous y rouliez à bord d’une voiture ou d’un vélo.

La fameuse Route de la mort à Coroico en Bolivie

Pourquoi ? Parce qu’à certains endroits du chemin, des cascades tombent le long des rochers de la falaise pour traverser la route avant de se perdre dans le ravin. Même si cela apporte encore plus de charme à cet environnement, l’humidité peut engendrer des éboulements ou des glissements de terrain dangereux. Si, au cours de votre randonnée vous tombez sur ce genre de cascades, mieux vaut d’abord s’assurer que le chemin est sûr avant de continuer à avancer.

La Route de la mort, un circuit apprécié des cyclotouristes

Cette fameuse route de la mort est devenue, en quelques années, le circuit privilégié des amateurs de VTT. Chaque jour, ils sont des dizaines à descendre la pente pour atterrir à Coroico. L’avantage c’est qu’à vélo, on peut s’arrêter lorsqu’on le souhaite pour admirer cette nature exubérante du ravin.

Il faut cependant prévoir des insecticides et des vêtements qui couvrent bien, car la zone regorge de moustiques et il y fait assez frais, surtout en altitude. Le sommet de la montagne étant souvent enneigé, apporte de la fraîcheur, mais en arrivant en bas, dans le village, les cyclistes débarquent sous un temps chaud et humide, d’où l’abondance de moustiques.

Découvrez la Route de la mort à Coroico en Bolivie

Dans cette petite ville au sommet de la montagne, vous pourrez passer de belles vacances en séjournant dans des hôtels confortables où un accueil chaleureux vous est réservé. Certains établissements proposent également des ballades ou des excursions organisées.

Autour de Coroico

Toujours dans les alentours de Coroico, nous avons découvert de petits villages qui valent aussi le détour. Parmi eux, nous vous invitons à visiter :

  • Les sentiers aux alentours de la ville :

Coroico est littéralement entourée de petits sentiers de terre qui mènent à travers la nature qui la borde de tous côtés. Ces petits chemins offrent de belles perspectives de découverte et permettent d’atteindre des points de vue qui donnent un superbe panorama, soit sur la ville en contrebas, soit sur la Route de la mort qui se faufile, tel un gros serpent dans la vallée.

  • Tocana :

Dans le petit village de Tocana, vous pourrez faire la connaissance d’une population descendante d’esclaves noirs qui vous feront découvrir les danses traditionnelles africaines. Les habitants de cette zone des Yungas restent immergés dans la culture andine. Ils ont également beaucoup influé sur le reste de la Bolivie, notamment concernant la culture musicale ainsi que la danse. Lors de votre passage dans cette partie de la Bolivie, vous aurez l’occasion de danser sur le rythme traditionnel du saya.

Découvrez la culture de Tocana en Bolivie

En faisant une petite promenade au marché, vous pourrez goûter aux saveurs locales, notamment, les fruits et la canne à sucre.

  • Rurrenabaque :

Il s’agit d’un village assez imposant situé aux portes de l’Amazonie. Dès qu’on y arrive, ça sent bon les vacances, car l’ambiance est très décontractée. Les gens se baladent en tee-shirts, shorts et tongs du coup, on se presse pour adopter la même tenue surtout que, bonne nouvelle, les moustiques y sont moins nombreux, voire rares qu’à Coroico.

Là encore, nous avons été séduits par une charmante petite place où des bancs ont été installés sous les arbres. Après une longue randonnée assez fatigante, nous n’hésitons pas à nous y asseoir pour respirer pleinement cet air vivifiant et observer, à souhait, les habitants du village.

Un peu plus loin, sur les rives du fleuve, on retrouve quelques marchands de fruits qui vendent oranges, bananes et autres fruits exotiques à très bon prix et qui cadrent parfaitement dans notre budget de séjour en Bolivie. Inutile de souligner que nous en avons profité au maximum pour reprendre des forces, mais aussi par plaisir de déguster des produits frais.

Découvrez la Bolivie de A à Z

Tags: , , ,

Category: Voyage en Bolivie, Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *