David Cameron, il n’est pas question de négocier les Malouines

Publié le: 28-12-2011

Actualité

(Mis à jour le: 28/12/2011)
Evaluer cet article

Le Royaume Unis ne dénonce les tentatives argentines aux îles des Malouines

Le Royaume-Uni a annoncé qu’il n’est pas question de négocier la souveraineté des Malouines, exigées par les argentins sauf dans le cas où la population de cette région le demande

En fait, le Premier ministre Britannique David Cameron a annoncé que « Quelles que soient les difficultés auxquelles le Royaume-Uni se heurte, la volonté du gouvernement de garantir la sécurité et la prospérité des territoires d’outre-mer, dont les Malouines, reste entière », lors du message de Noël aux habitants de ces îles. Cette région fut occupée par les britanniques depuis 1833.

David Cameron, le Premier ministre britannique

david-cameron

« Que les choses soient bien claires. Nous serons toujours à vos côtés
sur les questions de souveraineté. Votre droit à l’auto-détermination
est la pierre angulaire de notre politique… Nous ne négocierons jamais
la souveraineté des Malouines, à moins que vous, habitants de ces îles,
ne le souhaitiez. Aucune démocratie n’agirait autrement », a-t-il
poursuivi, tout en se disant convaincu qu’il est « dans l’intérêt » du
Royaume-Uni « d’avoir une relation constructive avec l’Argentine »
, a-t-il
ajouté.

David Cameron a également dénoncé les essais d’empêcher le transport
maritime dans ces îles de Buenos Aires et qu’il les a qualifiés
« injustifiées et contre-productives ».

Mardi dernier, les pays du Mercosur qui sont l’Argentine, le Brésil,
l’Uruguay et le Paraguay
ont déclaré l’interdiction aux navires des
Malouines de stationner dans leurs ports, en forme de solidarité avec
l’Argentine. Ces îles des Malouines ont fait l’objet de la guerre de
1982 entre Londres et Buenos Aires pendant 74 jours. Une guerre
remportée par le Royaume Unis et malgré cela, l’Argentine continue de
revendiquer ces îles situées à 500 km de ses côtes.

Le Royaume Unis a décidé de déployer un millier de soldats vers ces îles
ainsi que le prince William qui va lui aussi effectuer une mission qui
durera six mois à partir de février prochain dans le cadre de sa
formation de pilote de sauvetage au sein de la Royal Air Force.

Les tensions entre les deux pays ne cessent d’augmenter surtout que
trois sociétés britanniques d’exploration de pétrole ont commencé des
campagnes de forage en 2010 au large de ces îles, en septembre dernier,
l’une de ces entreprises a déclaré un nouvel emplacement d’or noir.

Category: Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *