Economie, l’Amérique du sud en croissance malgré la crise

Publié le: 30-12-2011

Actualité |

(Mis à jour le: 03/12/2018)
Evaluer cet article

Amérique du sud, une économie en plein croissance en dépit de la crise.

Malgré la crise économique mondiale, les pays de l’Amérique du Sud sont devenus le clé de l’économie mondiale avec un Brésil qui s’impose comme la 6ème économie au monde laissant derrière lui la Grande Bretagne. L’Amérique du sud est au coude au coude avec les pays les plus dynamiques de l’Asie.

En effet, ce saut effectué par le géant brésilien était prévu depuis des mois avec un Produit intérieur brut (PIB) qui devrait atteindre les  2,3 milliards de dollars, contre 2,25 milliards pour le Royaume Unis. On pense que le Brésil arrachera la 5ème place à la France d’ici quelques mois.

Economie de l’Amérique du sud en plein croissance

economie-amerique-du-sud

 

Juste derrière le Brésil vient l’Argentine, qui réussi a remonter par 4 places dans le classement mondial pour occuper le 25ème rang. Un peu plus loin, on retrouve la Colombie, le Chile et le Pérou. Ensemble, l’Argentine et le Brésil, avec un PIB de 2,7 milliards de dollars, dépassent la France.

Cet essor économique de la région est le résultat de nombreuses années de croissance soutenue. Aujourd’hui elle constitue avec la Chine, l’Inde et l’Asie du Sud-Est, l’une des importantes zones en expansions sur la terre.

Actuellement, il n’y en a pas d’autres. Toutes les prévisions indiquent que cette croissance ne va pas cesser dans les années à venir. Par exemple, la Cepal, Commission économique de l’ONU pour l’Amérique latine et les Caraïbes, a déclaré pour 2012 une hausse moyenne de 4% du PIB des principales économies sud-américaines, certes, il s’agit d’un ralentissement par rapport à 2011 (6%), mais n’oublions pas la crise économique par la quelle passe les pays européens.

Les instituts économiques ont précisé également 3 facteurs qui décrivent  la continuité de cette croissance dans la région: l’énorme demande actuelle et future surtout des pays asiatiques en matières premières agricoles et minières, la plupart de ces pays présentent un taux d’endettement très faible, entre 30% et 45% du PIB, et une certaine sagesse budgétaire.

Politiques économiques très favorables

Ce band économique est sans doute, du aux politiques « vertueuses » que les gouvernements de ces pays ont tenu à suivre depuis les années 2002-2003. Ils ont donné la priorité au marché interne et à la consommation, chose qui a aidé à augmenter le taux de la classe moyenne, aujourd’hui entre 50% et 65% et diminuer les taux de pauvreté.

En plus, ces gouvernements ont misé sur la forte demande extérieure en matières premières pour en industrialiser la production, tout en instaurant une économie qui a un recours très limité aux crédits extérieurs.

Tags:

Category: Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *