Guide Venezuela, Géographie, culture et tourisme au Venezuela

Publié le: 01-01-2013

Voyage au Venezuela | Venezuela | | | |

(Mis à jour le: 05/03/2019)

La République bolivarienne du Venezuela est le nom officiel du Venezuela depuis qu’elle a acquis sa liberté en 1999. C’est notamment grâce aux efforts de le héros du continent latin, Simon Bolivar, que le pays a obtenu son indépendance. Destination souvent sous-estimée en Amérique du Sud, voici quelques bonnes raisons de changer de cap vers le sol vénézuélien pour vos prochaines vacances.

Le Venezuela sur la carte

Découvrez le Venezuela

Magnifique pays découvert par Christophe Colomb en 1498, le Venezuela est situé au nord du continent sud-américain. Il partage des frontières terrestres avec le Brésil, la Colombie et le Guyana. Sur sa façade nord, il compte plus de 2 800 km de côtes bordées par la mer des Caraïbes et par l’océan Atlantique.

Le pays couvre une superficie d’environ 912 000 km² dont 30 000 km² de surfaces immergées et 882 000 km² de terres. A part les terres situées sur le continent, le territoire vénézuélien englobe également les 72 îles situées au large de ses côtes. Le pays est subdivisé en quatre grandes zones à savoir :

  • Les hautes terres au nord et au nord-ouest : c’est là que se situe le pic Bolivar dont le sommet culmine à 5 007 m d’altitude. C’est le plus haut sommet du pays
  • Une dépression comptant des collines, des bas plateaux et le lac Maracaibo à l’ouest
  • Les Llanos qui se composent de vastes plaines alluviales dans la partie nord centrale
  • Le massif des Guyanes au sud et sud-est : à certains endroits, cette zone atteint les 2 700 m d’altitude. Elle abrite également la sierra Pacaraima et la sierra Parima

La population occupe surtout les zones côtières du pays ce qui explique pourquoi il abrite de nombreux vastes espaces naturels à l’intérieur des terres.

En termes de climat, un climat tropical chaud et humide règne dans les Llanos et les zones côtières tandis qu’un climat tempéré règne dans les zones montagneuses en altitude.

La culture du Venezuela

dance venezuelienne

Le peuple Vénézuélien est influencé par ses origines espagnoles, amérindiennes et africaines d’où ses goûts musicaux. L’influence de la culture espagnole se traduit, par exemple, par l’introduction de certains instruments tels que la guitare, les instruments à corde et instruments à vent. Aussi, certains rythmes musicaux, comme la salsa font vibrer les jeunes Vénézuéliens et ont influencé pas mal d’artistes dans le pays.

Toujours en termes d’influence, la grande beauté des îles et des villes de ce pays ont beaucoup influencé de nombreux artistes et chanteurs internationaux comme Jean- Luc Ponty. Ce célèbre violoniste français a composé un morceau où il loue la beauté de Caracas.

Et en matière de culture que ce soit linguistique, religieuse, folklorique, mythologique, éducative, … ses vastes frontières maritimes et terrestres favorisent l’influence qu’ont les autres pays sur lui. On y remarque alors une grande disparité culturelle même si, contrairement au Brésil ou encore à la Colombie, sa plus grande festivité reste un festival, haut en couleurs, mais peu connu à l’échelle mondiale.

La cuisine vénézuélienne

cuisine venezuelienne

La gastronomie vénézuélienne affiche également une forte influence espagnole. En effet, les desserts les plus connus sont d’origine espagnole et dérivent de ceux préparés par les sœurs dans les couvents, comme le riz au lait. La recette de base a toutefois été adaptée pour devenir le gâteau à la noix de coco au Venezuela.

En ce qui concerne l’alimentation générale de la population, elle est à base de riz. C’est la céréale la plus consommée avant le blé et la farine de maïs.

Parmi les plats les plus courants, il y a la Hallaca. C’est un plat de Noël qui se compose de maïs et de la viande mélangés en sauce avec des légumes cuits dans une feuille de bananier.

Le pan de jambon est aussi un plat typique servi à Noël et que l’on prépare avec de la farine de blé.

Le tourisme au Venezuela

Le Venezuela séduit de plus en plus les touristes du monde entier. Ces derniers viennent pour profiter du climat tropical qui règne sur la majorité du pays durant la saison sèche. Cette dernière commence en décembre et se termine en avril. Durant cette période, les îles et les plages de sable fin sont les principales destinations des visiteurs.

A part ses plages, voici quelques-uns des principaux sites du pays :

  • De majestueuses chutes d’eau :

Le Venezuela abrite de nombreuses chutes d’eau qui font la renommée du pays à travers le monde. Parmi les incontournables, on peut citer celle d’El Sapo et celle dénommée Salto Angel.

La chute El Sapo

Toutes deux sont rattachées à la lagune de Canaima et même si elles sont toutes très belles,  les chutes d’eau Salto Angel sont incontestablement les plus imposantes. Se lançant dans le vide à une hauteur de 979 mètres, elle est considérée comme la plus haute chute d’eau au monde.

En ce qui concerne El Sapo, elle est d’une puissance extraordinaire quand vient la saison des pluies qui va de mai à novembre. Pour l’admirer de plus près, il est possible de passer par derrière et là, la vue est encore plus spectaculaire.

  • Los Roques :

C’est un archipel situé à environ 180 km de Caracas et qui baigne dans la mer des Caraïbes. Parmi toutes les îles vénézuéliennes, celles de Los Roques sont les plus éloignées du continent, mais aussi les plus belles d’entre elles. Elles figurent d’ailleurs parmi les principales destinations touristiques du pays et ce, à juste titre.

L'archipel de Los Roques au Venezuela

Globalement, les terres de l’archipel s’étendent sur une superficie de 40, 6 km², mais comptant leurs fonds marins, le Parc National de l’Archipel de Los Roques s’étend sur 211 km². Cela lui a valu le titre de plus grand parc marin de toute l’Amérique latine.

Avec ses récifs de corail et les nombreuses espèces animales qui peuplent le parc, le découvrir est un véritable enchantement. On peut y faire du snorkeling et de la plongée sous-marine sans compter, les baignades et les promenades d’îles en îles.

En tout, on compte 280 espèces de poissons, 200 espèces de crustacées et 140 espèces de mollusques dans les mers de l’archipel. On y trouve également des étoiles de mer, des oursins, des éponges, des tortues de mer, des dauphins, des raies mantas et même des baleines.

Du côté des terres, on peut rencontrer plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs, des iguanes et une espèce endémique de chauve-souris à savoir la chauve-souris pêcheuse.

  • Isla Margarita :

Cap sur l'île Margarita au Venezuela

L’île Margarita est la plus grande île du Venezuela. Elle se situe au nord de la péninsule d’Araya et fait partie de l’Etat insulaire de Nueva Esparta.

Comme l’archipel de Los Roques, elle est aussi un haut-lieu du tourisme. D’ailleurs, ce secteur est la principale activité de ses habitants.

A part ses plages idylliques, elle compte également de nombreux sites historiques qui valent le détour.

  • Le Parc national de Canaima :

Le parc national de Canaima est considéré comme l’une des plus belles merveilles du monde. Il couvre une superficie de 30 000 km² et se démarque par le grand nombre de tepuys qui s’y dressent ici et là au sein de son environnement verdoyant. Parmi ces tepuys, on peut citer le célèbre Roraima dont le sommet atteint les 2 810 m d’altitude.

Outre la découverte de la faune et de la flore du parc, les touristes aiment aussi y aller pour escalader ces étranges montagnes au sommet plat.

Découvrez le parc national de Canaima au Venezuela

A cause de l’altitude des tepuys, la faune et la flore qui s’y sont développés sont généralement endémiques. C’est donc un univers unique où vous découvrirez, parfois la tête dans les nuages, de nombreuses espèces d’oiseaux, de serpents, d’amphibiens, …

A part le Roraima, le tepuy Kukenan qui se dresse à 2 680 m d’altitude est aussi à découvrir avec une autre chute vertigineuse du pays, le salto Cuquenan.

Pour faire du tourisme au Venezuela, l’ambassade de France au Vénézuela peut vous donner plus d’informations pratiques.

L’économie du Venezuela

venezuela geographie

Le territoire vénézuélien renferme de nombreux puits de pétrole dont une grande partie reste encore inexploitée. Cette richesse naturelle génère environ 8 % du produit national brut (PNB). Elle représente plus de 90 % des devises du pays, près de 94 % des exportations et presque la moitié du budget de l’Etat.

Le Venezuela figure parmi les plus grands pays producteurs de pétrole dans le monde. Ses réserves atteignent près de 296,50 milliards de barils, un chiffre supérieur à celui de l’Arabie saoudite.

A part le pétrole, ce territoire renferme d’autres richesses telles que le minerai de fer qui
représente la deuxième plus grande richesse naturelle du pays.

Un autre grand projet du Venezuela est celui du mausolée géant .

Découvrez le Venezuela de A à Z

Tags: , , ,

Category: Voyage au Venezuela, Venezuela

Comments (3)

  1. paul dit :

    Un article interessant
    je vais normalement y aller cette année
    j’y emmène aussi mes enfants

  2. Rania dit :

    Un pays qui se développe jour aprés jour et une culture différente que je souhaite découvrir vraiment
    merci pour l’article 🙂

  3. jacques dit :

    Intéressant le Venezuela, nonobstant son président est un superbe pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *