La civilisation Aztèque

Voyage au Mexique | Mexique

(Dernière mise à jour : 2018-04-16)

Les Aztèques sont considérées comme l’une des deux plus grandes civilisations précolombiennes ayant vécu au Mexique avec la civilisation Maya. Il s’agissait d’un peuple amérindien dont les habitants se faisaient aussi appeler Mexicas. Ils appartenaient au groupe nahua c’est-à-dire qu’ils parlaient la langue nahuati. Focus sur l’histoire de cette civilisation qui a désormais disparu, mais est encore très présente en Amérique du Sud.

Origine

Le nom « Aztèque » puise son origine dans le terme nahuati « azteca » signifiant « ceux d’Aztlan ». Ce mot indiquait donc les habitants d’Aztlan, Aztlan étant la cité d’origine des Mexicas. On ne sait pas exactement où cette cité se trouvait puisque les codex se limitent à le représenter sous forme de montagne entourée d’eau. Ce qui semble certain toutefois c’est que tous les Aztèques sont originaires de cette cité mythique.

En ce qui concerne l’origine de ce peuple, aucune certitude n’a pu être déterminée jusqu’à nos jours, mais selon les codex découverts lors des fouilles archéologiques, les Aztèques se disent descendre et des chichimèques et des toltèques. Une double origine qui expliquerait leur vaillance guerrière et leur héritage culturel.

Ayant d’abord vécu dans le nord du Mexique, les Nahuas ont migré au VIe siècle, en Mésoamérique, site actuel du Mexique. Là, ils se sont mélangés aux ethnies locales et ont adopté les pratiques religieuses et culturelles des autres ethnies. Du IXe au Xe siècle, ils ont migré à Tula pour former la civilisation toltèque puis du XIIe au XIIIe siècle, les derniers Chichimèques dont les Aztèques ont migré vers la vallée de Mexico qui était alors sous domination des Tépanèques d’Azcapotzalco.

Pendant le siècle qui suivit, ils furent chassés à maintes reprises et ce n’est qu’en 1299 que Cocoxtli, dirigeant de Culhuacan leur a donné la permission de s’installer sur les terres de Tizapan.

La civilisation aztèque

A partir de là, ils ont commencé à se sédentariser sur les îlots du lac Texcoco. L’apparition d’un aigle sur un cactus a été considérée par les Aztèques comme étant un signe prophétique. Cette prophétie signifiait pour eux qu’ils devaient s’installer à cet endroit et y ériger un empire puissant. Petit à petit, ils ont fini par fonder la ville de Mexico-Tenochtitlan. Cette dernière fut l’une des cités les plus prospères et les plus grandes des civilisations mésoamériacines.

Du XIVe au XVIe siècle, elle fut considérée comme une cité stratégique comptant plus d’habitant que certaines capitales européennes. Ces siècles ont vu les Aztèques atteindre leur apogée avant de décliner brutalement suite à l’arrivée des conquistadors.

Alliance et apogée

Les Mexicas ont élu leur premier chef en 1375. Il s’agissait d’un dénommé Acamapichtli, originaire de Colhuacan et qui appartenait à une dynastie toltèque.

Jusqu’en 1428, ils ont vécu sous la domination de l’Etat Azcapotzalco et d’ailleurs, le troisième chef des Mexicas, un dénommé Chimalpopoca était un vassal de cet Etat.

En 1426, Maxtla, héritier de Tezozomoc captura Chimalpopoca qui meurt, soit assassiné soit en se suicidant. La lumière n’a jamais été faite là-dessus. Le fait est que pour les Aztèques, Maxtla était responsable de la mort de leur chef et pour se venger, son successeur, Itzcoatl s’allia avec Texcoco pour vaincre Maxtla. Suite à leur alliance, Tlacopan se joint à eux et grâce à cette triple alliance, ils ont vaincu Maxtla. Dès lors, la domination d’Azcapotzalco fut remplacée par la Triple alliance.

Suite à cette victoire, Mexico-Tenochtitlan devient petit à petit l’Etat le plus puissant du centre du Mexique. Il a ensuite réussi à imposer sa domination dans la Vallée de Mexico pour étendre son influence vers le golfe du Mexique jusqu’au littoral du Pacifique ainsi que vers les frontières du royaume tarasque jusqu’à l’isthme de Tehuantepec.

En 1472, les Mexicas et la Triple alliance ont réussi à former un empire puissant. Ils étaient connus pour leur grand savoir-faire artistique et pour leurs connaissances scientifiques.

L’empire s’agrandit encore, se dote de monuments architecturaux importants tout en continuant le sacrifice humain.

Les Aztèques et les sacrifices

Les Aztèques furent la première civilisation précolombienne à avoir eu recours au sacrifice humain qu’ils considéraient comme une véritable institution.

Les sacrifices étaient réalisés pour que le soleil continue à briller et que les ténèbres ne surviennent jamais plus. Il faut effectivement savoir que les Aztèques se considèrent comme un peuple élu des dieux et du soleil.

Durant ces cérémonies, le prêtre et la victime se tiennent au sommet d’un temple puis le premier ouvre la poitrine du second pour en extraire son cœur. Ce dernier est ensuite cuit dans une urne.

Au-delà de cette relation avec le soleil, ils transmettaient également un message de pouvoir puisque les victimes étaient souvent des prisonniers de guerre.

Le déclin de la civilisation

le site archéologique de Teotihuacan

La civilisation Aztèque a pris fin après avoir été vaincue par les conquistadores espagnols. Même si les Aztèques étaient tous puissants à cette époque, les Espagnols étaient mieux armés qu’eux et plus stratégiques.

Grâce à leur grande expérience des combats, ils ont réussi à abolir la civilisation malgré leur faible nombre et leur méconnaissance du territoire. Il faut dire également que dans cette guerre, ils ont eu le soutien de différentes ethnies, mécontentes de la domination Aztèque.

Enfin, l’obsession des Aztèques pour les sacrifices les ont conduits à leur perte, car si les Espagnols tentaient seulement d’éliminer leurs ennemis, les Aztèques les capturaient pour en faire des sacrifices à leurs dieux. En perdant de vue la victoire et à cause de la variole qui les ont affaibli, les Aztèques finirent par être vaincus et leur civilisation prit fin.

Les vestiges d’un glorieux passé

Malgré leur défaite, la civilisation Aztèque a laissé derrière elle, de nombreux vestiges dont certains sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est notamment le cas du site archéologique de Teotihuacan qui met encore en exergue le savoir-faire architectural des Aztèques.

Aujourd’hui, on peut également trouver de nombreux monuments religieux des Aztèques, lesquels étaient polythéistes et vénéraient ainsi plusieurs dieux dont Quetzalcoatl, le dieu serpent à plumes ou encore Huitzilopochtli, leur créateur.

Tout savoir sur le Mexique

Pas encore de vote.
Please wait...

Category: Voyage au Mexique, Mexique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *