La civilisation Maya

Voyage Guatemala | Voyage Belize | Voyage au Mexique | Civilisations anciennes | | |

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 13/09/2018)

La civilisation maya est l’une des plus anciennes civilisations de l’Amérique moyenne connue essentiellement pour ses avancées dans divers domaines tels que l’écriture, l’art, l’architecture, l’astronomie, … C’est une des civilisations les plus étudiées parmi celles qui ont précédé l’arrivée de Christophe Colomb. Elle occupait à cette période les territoires correspondant présentement à une partie du sud du Mexique, du Belize, du Guatemala, de Honduras et de Salvador. Découvrons ensemble cette grande civilisation qui marque toujours le monde d’aujourd’hui.

civilisation mayas

 

Les origines de la civilisation maya

Ses origines remontent à la préhistoire. Les premières constructions mayas étaient datées au 3e millénaire avant J-C. Cela explique pourquoi le monde ne sait presque rien sur elle, malgré les vestiges qu’elle a laissé derrière elle.

Les livres en écorce qui décrivaient cette civilisation ont été brûlés par les prêtres européens lors de la conquête espagnole au 16e siècle. Seuls quatre ouvrages ont pu être sauvés.

Pour divers raisons environnementales et historiques, la connaissance et la compréhension des Mayas restent très fragmentaires, malgré les efforts entrepris depuis le 21e siècle.

La grande civilisation maya

L’étendue géographique de cette civilisation couvre de vastes terres situées en milieu tropical. La dureté de cet environnement peu hospitalier a handicapé la conservation des ruines léguées par les anciens Mayas. Le climat chaud et humide a contribué à faire disparaître les constructions en matériaux organiques qui auraient pu certainement nous renseigner davantage sur leur culture.

Découvrez aussi les autres grandes civilisations de l’Amérique du Sud :

L’aire culturelle maya

la civilisation maya

On appelle « aire culturelle maya » le territoire couvert par les anciennes cités mayas. Sa superficie globale s’estime à environ 340 000 km² : c’est presque la superficie de l’Allemagne. Cette superficie se divise traditionnellement en trois grandes régions, à savoir la côte Pacifique, les Hautes-Terres et les Basses-Terres.

La civilisation Maya

  • La côte Pacifique :

La côte pacifique s’étend de l’isthme de Tehuantepec à l’Ouest jusqu’à Salvador à l’Est.
C’est une belle bande d’une soixantaine de kilomètres de large coincée entre l’océan Pacifique et les montagnes de la Sierra Madre occidentale.

  • Les Hautes-terres :

Les Hautes-Terres s’installent à une altitude supérieure à 800 mètres et regroupent la chaîne des volcans courant parallèlement au littoral Pacifique. Dans cette zone, le climat est tempéré, le sol riche en phosphore et le sous-sol recèle des gisements d’obsidienne. On peut y trouver l’une des anciennes cités mayas encore bien conservée à savoir la ville de Palenque.

  • Les Basses-terres :

Les Basses-Terres se caractérisent par une grande diversité écologique. Plus on avance vers le Nord, plus l’eau et la végétation deviennent rares.

Les trois époques marquantes de la civilisation maya

Découvrez la civilisation maya

Tout porte à croire que la civilisation maya s’est étalée sur trois grandes époques à savoir :

  • L’époque préclassique : cette dernière s’étalerait de 2600 av. J.-C. à 250 apr. J.-C :

L’époque préclassique, appelée également formative, se subdivise également en préclassique ancien et préclassique récent. C’est une période assez floue pour les spécialistes, car ils n’arrivent pas à trouver de vraies informations sur cette époque

  • L’époque classique qui va de 250 apr. J.-C. à 900 apr. J.-C :

Sur cette période, les chercheurs disposent de bonnes informations grâce au déchiffrement de l’écriture maya. Elle fut marquée par de perpétuelles rivalités entre les différents cités- Etats.

  • L’époque postclassique qui va de 900 apr. J.-C. à 1521 apr. J.-C :

Durant cette période, la civilisation maya a connu une chute brutale. Des hypothèses de crise écologique, démographique et religion ont été avancées pour expliquer ce déclin qui a détruit une civilisation, pourtant en plein âge d’or, mais rien n’est prouvé jusqu’ici puisqu’aucune trace n’a permis de remonter sur les faits réels.

Le fonctionnement de la société maya

La civilisation maya

Pour mieux comprendre le fonctionnement de la société maya, voici ce qu’il faut retenir :

  • Une structure patrilinéaire :

La société maya se compose de plusieurs classes. On trouve les nobles, les militaires, les artisans et les commerçants. C’est une structure sociale complexe fondée sur une organisation patrilinéaire, une division du travail selon le sexe. Les agriculteurs représentent la majeure partie de la population. L’élite de la population se répartissait en guerriers prêtres, en administrateurs et en dirigeants.

  • Des cité-Etats :

Ce peuple vivait selon un système de cité-États qui a facilité la conquête par les Espagnols.

Concernant l’économie pratiquée, les archéologues ont négligé, pour diverses raisons, l’étude des différents modes de production et de distribution chez les anciens Mayas. Toutefois, ils ont remarqué que ce peuple entretenait de nombreuses relations commerciales avec des cités lointaines.

la société maya

  • De grands architectes :

Comme nous l’avons dit au début, la civilisation maya est connue pour son grand savoir-faire dans le domaine de l’architecture. Et nous notons, à ce propos, que la forme la plus connue de l’architecture maya est la pyramide à degrés.

Selon les interprétations, le peuple aurait choisi cette approche pour se rapprocher des dieux. Cette architecture se résume en une division de l’espace en deux : une partie de l’espace a un caractère public et monumental tandis que l’autre partie est privée. Elle se caractérise également par l’utilisation du mortier dans les constructions.

  • L’écriture :

Le peuple maya écrivait d’une manière artistique. Son écriture est de forme logographique où chaque dessin a une signification très spécifique.

écritures mayas

Au fil des années, la forme logographique a été remplacée par une forme mixte qui combine la forme logographique à la forme phonétique de type syllabique. Dans cette nouvelle écriture, le mot peut aussi être divisé en unités plus petites. Autrement dit, chaque syllabe peut être représentée par un graphique.

Pour écrire, les Mayas utilisaient 800 signes individuels. Ces signes devaient être disposés deux par deux en colonnes. On lisait les syllabes, de gauche à droite et de haut en bas.

  • Les cérémonies religieuses :

Les Mayas croyaient énormément en la récurrence des cycles de la création et de la destruction. Ils reliaient leurs cérémonies à ces différents cycles.

fin de monde maya

Par exemple, s’il y avait des temps de sombres, ils faisaient des sacrifices pour apaiser la colère des dieux.

Pour eux le ciel se composait de 13 couches dont chacune avait sa propre divinité. Le dieu situé tout en haut est l’oiseau muan. Par opposition aux dieux du ciel, ils croyaient également que le monde souterrain, sombre et inhospitalier, se compose de 9 strates, avec au niveau de chaque strate un Seigneur de la nuit.

A noter que la civilisation Maya a mis en place un présage qui a été réinterprété par notre civilisation et quelques farfelus : la fin du monde daté au 21 décembre 2012.

Les vestiges de la civilisation maya

La civilisation maya et ses vestiges

Même si la civilisation maya n’est plus qu’un lointain souvenir, elle continue de susciter les curiosités tant le voile de mystère qui plane encore sur elle reste épais. Les quelques vestiges aujourd’hui encore en place n’arrangent rien à cette soif de découverte, car plus on en voit, plus on se demande ce que ces ruines dissimulent. Pour avoir un aperçu de la vie des mayas et de leur savoir architectural, voici les plus importantes cités mayas aujourd’hui, sites archéologiques, ouverts au public :

  • Le site archéologique de Tikal : ce dernier se situe au cœur de la jungle du Guatemala et est considéré comme une cité érigée au tout début de l’ère maya
  • Le site archéologique de Chichén Itza: situé au Mexique, Chichén Itza met en valeur le savoir-faire des Mayas aussi bien en matière d’architecture que d’astronomie. En effet, certains temples de ce site seraient étroitement liés à la lecture des astres, un autre savoir-faire parfaitement maîtrisé par cette civilisation
  • Le site archéologique de Tulum : on le trouve également au Mexique, au bord de la mer des Caraïbes. On pense que c’est le seul port que les Mayas ont jadis mis en place
  • Le site archéologique de Palenque: également sis au Mexique, le site de Palenque est assez modeste en taille, mais abrite une architecture extraordinaire
  • Le site archéologique d’Uxmal : ce dernier aurait été érigé entre le 10e et le 13e siècle. Il se situé également au Mexique, dans le Yucatan
  • Le site archéologique de Sayil : également situé dans le Yucatan au Mexique, ce site aurait atteint son apogée vers la fin de l’époque classique

Découvrez le Mexique de A à Z

Tags: , ,

Category: Voyage Guatemala, Voyage Belize, Voyage au Mexique, Civilisations anciennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *