Kantuka: la fleur Kantuka fierté de la Bolivie

Voyage en Bolivie | | |

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 11/05/2018)

La Kantuka, fierté de la Bolivie

 La Kantuka, de son nom scientifique Cantua Buxifolia est une fleur dont la couleur se situe entre le rouge et le jaune. Avec sa tige verte, elle représente les couleurs du drapeau Bolivien et d’ailleurs, elle est l’emblème du pays.

Cette fleur pousse à 1 200 et 3 800 m d’altitude dans les régions tempérées des Andes et elle a toujours été  considérée comme sacrée pour les Incas. Elle est d’ailleurs présente dans tous leurs rites religieux et jusqu’à nos jours, elle symbolise la fierté des Boliviens et de la culture andine.

La Kantuka

La Kantuka

Derrière cette fleur à la longue corolle se cache une légende. L’histoire se déroule dans le Kollasuyo, une région de l’ancien Empire Inca. Cette région abritait plusieurs royaumes, mais les deux plus puissants d’entre eux nourrissaient depuis des siècles une guerre sans merci. Ces deux royaumes étaient ceux dirigés par Illampu d’un côté et par Illimani de l’autre côté. Ces deux souverains étaient de grands rivaux et menaient chaque jour une lutte concurrentielle pour devenir le plus puissant, car les deux royaumes étaient aussi prospère l’un que l’autre et la jalousie était mutuelle.

Cette jalousie finit par entraîner un combat tragique durant lequel les deux souverains se sont affrontés et se sont entretués. À leur mort, leurs fils respectifs étaient montés au pouvoir et ont chacun hérité de cette rivalité sans vraiment le vouloir. Ces deux princes appelés Etoile Rouge et Rayon d’or se sont donc prêtés à cette haine et finirent aussi par s’entretués de la même manière que leurs pères et aux autres rois qui les avaient précédés. La seule différence entre le combat c’est qu’avant de pousser leur dernier soupir, les deux princes implorèrent un pardon mutuel et ce pardon signa la fin de cette rivalité qui a duré pendant plusieurs générations.

La Pachamana, une divinité de la Bolivie, punit alors les deux princes en les unissant dans la mort et a déversé le dégel éternel sur leurs plaines, autrefois verdoyants. C’est alors ce qui a entraîné les sommets enneigés des Andes.

Lorsque l’eau est entrée en contact avec le tombeau commun des deux princes belligérants, une plante aux tiges entrelacées a commencé à fleurir et cette plante n’est autre que la Kantuka. Elle semble alors symboliser la réconciliation des deux royaumes et les couleurs de la fleur symbolise les noms des princes : Etoile Rouge et Rayon d’or. Le vert de la tige et des feuilles, symbolise quant à lui l’espoir et ce sont ces tons que les Boliviens ont adopté pour leur drapeau.

Nulle surprise donc si la Kantuka est une plante sacrée en Bolivie et lors d’un circuit Bolivie sur ces sommets enneigés, vous aurez peut-être l’occasion de la voir. Si vos vacances en Bolivie ne prévoient pas une randonnée en montagne, essayez alors d’assister à un baptême traditionnel bolivien, car cet évènement comprend ce que l’on appelle « rite de la Kantuka ». Selon les Boliviens, ce rite purifie l’enfant baptisé et lui apprend les trois valeurs fondamentales à savoir  Ama Sua (ne pas voler), Ama Lula (ne pas mentir) et Ama kella (être courageux).

Outre ce rituel, la Kantuka est également utilisée dans les rituels de naissance. Chez les petites filles, elle est à déposer sur leur front et les initie ainsi à la série de coutumes qui vont les accompagner pour développer leur féminité. La Kantuka est dans ce contexte considérée comme l’attribut de la fertilité maternelle par excellence.

Elle est également utilisée dans les rites funéraires, car selon les croyances des Incas, la fleur étanchera la soif du défunt dans son voyage dans l’au-delà. Il faut savoir que les Incas ont un savoir-faire particulier pour extraire l’essence de la Kantuka et cela leur a permis de conserver l’eau. C’est pour cela qu’elle était utilisée dans les rites funéraires qui ont toutefois cessé vers le début du 20ème siècle.

Aujourd’hui, les Boliviens l’utilisent encore régulièrement et ils réalisent même des colliers avec la fleur pour accueillir les visiteurs. Ce sont surtout les Quechuas qui adoptent cet accueil.

 

Tags: , ,

Category: Voyage en Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *