La route Nord Yungas : la plus dangereuse à l’échelle mondiale

 

Voyage en Bolivie | Bolivie |

Surnomée « la route de la mort », la route Nord Yungas, en Bolivie a été élue route la plus dangereuse au monde. Son niveau de dangerosité est tellement extrême qu’on ne pense même plus à l’homologuer. Focus sur ce circuit mortel.

El Camino de la Muerte

C’est comme cela que les Boliviens l’appellent tant elle semble irréelle. Cette route existe pourtant bel et bien et assure aujourd’hui encore la liaison entre La Paz et Coroico.

La route vers Coroico

Elle mesure environ 70 km sur 3 m de large tout au plus. Cette route, que l’on peut surtout considérer comme un chemin, et a été creusée à même la montagne. Si d’un côté, elle est délimitée par cette dernière, de l’autre, on ne voit que des ravins de près de 1 000 m et sur tout son long, aucune barrière de sécurité bordant la route.

Des décès par centaine

Si la route des Yungas a hérité de ce surnom macabre c’est parce qu’elle fait chaque année entre 200 à 300 morts avec un véhicule qui tombe dans le ravin tous les 15 jours. Le piteux état des bus toujours surchargés qui l’empruntent et le sol souvent glissant à cause de l’humidité n’arrangent rien à la situation. On peut également noter le fait que cette route est à double sens et qu’en cas de croisement de voitures, les manœuvres périlleuses pour que chacun puisse passer sont plus que nécessaires.

El Camino de la Muerte

Des croix bordant la route

Sur les 70 km du tracé, on retrouve de nombreuses croix bordant la route. Ces croix indiquent que de là, une voiture est tombée et vous verrez qu’il y en a plusieurs. D’ailleurs, si l’on se penche un peu pour regarder ce qu’il y a dans le ravin, on tombe sur un vrai cimetière à voiture puisqu’au fond, on peut distinguer, pickups, bus, … Assurez-vous toutefois de ne pas avoir le vertige en regardant puisque de là où vous êtes, c’est un peu comme si vous étiez en avion.

Le véritable danger écarté

Depuis quelques années, la portion la plus dangereuse de la route des Yungas peut être évitée en empruntant une autre route. Toutefois, on peut encore y retrouver des touristes amateurs de sensations fortes bravant la mort en pickups ou a vélo.

La route de Yungas

Tags:

Category: Voyage en Bolivie, Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *