La sécheresse au Brésil et en Argentine touche la production de maïs

Publié le: 18-01-2012

Actualité Brésil |

(Mis à jour le: 15/12/2018)

Une baisse dans la production du maïs à cause de la sécheresse en Argentine et au Brésil

La sécheresse en Argentine et au Brésil angoisse les marchés agricoles malgré les dernières pluies qui selon les experts ne changent rien. Une sécheresse redoutée par les experts en agriculture qui estiment qu’elle pourra avoir des conséquences t dévastatrice pour les cultures de maïs et de soja.

Une réduction dans la culture de maïs est estimée à 50% dans certaines zones de l’Argentine. Ces redoutes ont été confirmées par ministère américain de l’Agriculture jeudi dernier lorsqu’il a annoncé une diminution des prévisions de production de soja pour le Brésil et l’Argentines et de maïs pour l’Argentine.

Production du maïs en baisse

production-maïs-baisse

La production agricole sera beaucoup plus que les niveaux de l’année 2008-2009, lors de la dernière grand sécheresse, cependant, tout le monde redoute le pire. Actuellemen, tous se semble rappeler l’année 2008 avec la chaleur et manque d’eau à cause de La niña, ce phénomène océanique qui provoque la remontée des eaux froides des grandes profondeurs du Pacifique et entraîne une période de sécheresse en Amérique du Sud.


Cédric Weber
, le responsable des services d’analyse d’Offre et demande agricole (Oda), a annoncé toutefois que « jusqu’à la mi-novembre, les experts tablaient sur des niveaux records de récolte. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, ce qui provoque une hausse des prix sur les marchés mondiaux ». Il a ajouté que « tout va se jouer dans les 15 jours qui viennent ».


L’Institut national de technologie agricole argentin
(Inta) a déclaré qu’en mois de décembre dernier, la pluie en Argentine, a été l’une des plus bas. Ce climat sec, a touché jusqu’à maintenant la culture des maïs dont les dégâts semblent très grave. Selon le directeur de l’Inta de la province de Corboda « la perte de rendement est déjà enregistrée », en annonçant une baisse de 50 %  en production dans certaines régions. Ceci aura certainement un impact primordial sur les marchés mondiaux, puisque l’Argentine est le deuxième exportateur dans le monde  après les Etats-Unis.

Sébastien Poncelet, un analyste chez Agritel a souligné que « la moindre récolte sur le maïs sera toutefois en partie compensée par une augmentation des surfaces cultivées de l’ordre de 5 % ». Il a également expliqué, que selon les estimations les plus alarmistes, la production en maïs de l’Argentine pourrait tomber à 20 millions de tonnes. Ce qui fera un manque de 10 à 15 millions de tonnes de maïs.

En ce qui concerne le Brésil, le quatrième exportateur mondial de maïs, l’Usda espère que les surfaces de la  deuxième récolte, pourront compenser les pertes. Cependant les analystes mises sur une réduction de a production.

Rappelons que l’Argentine est le principal fournisseur international d’huile et de farine de soja et le troisième en graine de soja, et le Brésil est le deuxième marché dans toutes ces catégories.

Les analystes pensent que ces conditions climatiques désastreuses pourront être compensés grâce à  l’augmentation du temps pour leurs semis pourrait répartir les risques.

Tags:

Category: Actualité Brésil

Comments (1)

  1. Ricardo dit :

    la secheresse
    il n’y a pas que le Brésil et l’argentine qu’il ne pleut pas
    ici aussi en Europe il n’a pas plus beaucoup en 2011
    je ne sais pas comment sera 2012 mais cela va etre un vrai soucis à l’avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *