Rosario : La ville de Rosario en Argentine

Voyage en Argentine | Argentine | | |

Rating: 4.8/5. From 4 votes.
Please wait...
(Last Updated On: 15/08/2018)

Rosario est une ville argentine portuaire très célèbre. Située sur le fleuve de rio Paraná, elle est la 3e plus grande ville du pays et la plus importante de la province de Santa Fe. Ville natale de Che Guevara, elle est aussi célèbre pour être le berceau du drapeau argentin. Elle constitue un port industriel majeur dans le pays.

Emplacement de la ville de Rosario

Située à environ 300 km au nord-ouest de Buenos Aires, capitale d’Argentine, Rosario est :

  • la troisième plus grande ville du pays après Buenos Aires et Cordoba
  • la plus grande ville et la ville la plus peuplée de la province de Santa Fe à laquelle elle est rattachée
  • le chef-lieu du département de Rosario

    Elle abrite, aujourd’hui, un important port fluvial sur la rive droite du Rio Parana.

Rosario : la ville de Rosario en Argentine

Histoire de la ville de Rosario

A l’origine, le site actuel de la ville était occupé par un simple quartier de campagne. Ce dernier a été fondé par un soldat colonial du nom de Luis Romero de Pineda. Il fut le premier à y construire une villa puis d’autres colons et travailleurs de Santa Fe ont décidé d’y faire également construire une demeure. Petit à petit, le quartier s’est agrandi et a été baptisé « Los Arroyos ». Autour de ce noyau central ont ensuite été érigés d’autres bâtiments tant et si bien qu’en 1725, le quartier prit la forme d’une petite ville et fut rebaptisé Rosario.

En 1731, la ville voit construire l’église de Nuestra Señora del Rosario ou Notre-Dame du Rosaire. La place où elle se tenait est par la suite devenue le centre de la ville.

En 1810, Rosario a été l’une des rares villes argentines à avoir soutenu la Révolution de mai 1810. Deux ans plus tard, le général Manuel Belgrano y invente et y hisse le premier drapeau du pays. Malgré cet évènement majeur de l’histoire de l’Argentine, Rosario reste méconnue et ne sort de sa torpeur qu’après la guerre de l’indépendance.

Pendant quelques années, elle a vécu une période difficile du fait de son emplacement entre les provinces de l’intérieur et la capitale. En 1819, suite à une guerre civile interne, la ville a été incendiée par le général Juan Ramon Balcarce.

10 ans plus, une autre tragédie la détruit une nouvelle fois, cette fois-ci à cause de navires de guerre.

De 1829 jusqu’en 1852, année au cours de laquelle elle a été officiellement déclarée ville, Rosario se reconstruit lentement. Le boom économique n’interviendra toutefois qu’à partir de 1860, après l’ouverture de son port.

Le gouvernement a effectivement mené de gros efforts pour développer son port naturel afin que les navires océaniques étrangers et nationaux puissent y amarrer.

La prospérité de la ville de Rosario

Rosario, découvrez la ville de Rosario en Argentine

A part le port qui a boosté son économie, la construction d’une ligne de chemin de fer contribua également à faire évoluer la ville. Les travaux la concernant durent achevés en 1863 et cette nouvelle voie la relia à Cordoba.

Vers la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle, des travaux de modernisation ont été menés au niveau de ses installations portuaires. Cela lui a permis de rester le principal port de toute l’Argentine ainsi que l’un des ports céréaliers majeurs au monde jusque dans les années 40. Etant donné que les rénovations ont été réalisées en collaboration avec la France, une société française a pu bénéficier des activités du port de Rosario jusqu’en 1942. De là jusqu’à nos jours, c’est le gouvernement argentin qui en a les pleins droits.

Lorsque le gouvernement a pris la main, le port a perdu son superbe à cause d’une diversification de l’économie et de la concurrence grandissante entre les différents ports du pays. Rosario reste néanmoins un exportateur majeur de céréales, de viande, d’autres produits agricoles et de bois d’œuvre.

De nos jours, l’économie de Rosario ne repose plus uniquement sur ses activités portuaires, mais l’industrie joue également un rôle important. A ces deux secteurs s’ajoute un secteur touristique florissant.

En matière de tourisme, le fait qu’elle soit la ville natale d’Ernesto Che Guevara et du footballeur Lionel Messi a aussi contribué à braquer les regards sur elle. Ils ne sont pas les seules personnalités à y avoir vu le jour puisqu’on en recense une trentaine qui sont nés à Rosario.

Le tourisme à Rosario

La ville de Rosario est aujourd’hui une destination très prisée par les touristes. Elle abrite de nombreux monuments historiques qui valent le détour ainsi qu’un patrimoine vert assez important comparé aux autres villes argentines. L’architecture arbore néanmoins le même style colonial que celles de ses voisines avec des ruelles perpendiculaires, ses blocs ainsi qu’une place centrale. Les immeubles sont ici moins hauts ce qui enlève à Rosario l’aspect de jungle de béton comme la majorité des villes sud-américaines.

Pour mieux connaître la ville, rien de mieux que de se promener à pied dans ses dédales de ruelles et de prendre son temps à admirer les bâtiments, les places, le mode de vie des habitants, …

Découvrez l’Argentine de A à Z

Parmi les lieux incontournables à ne pas manquer, on peut citer :

  • La cathédrale Notre-Dame du Rosaire qui a été construite à la fin du 19e siècle avec des clochers
  • Le Museo Municipal de Bellas Artes Juan B. Castagnino où on peut trouver une collection d’art européen et argentin
  • Le Museo Histórico Provincial Dr. Julio Marc
  • Le Palacio de los Leones qui abrite la mairie de la ville
  • Le Club espagnol : c’est un établissement où tous les expatriés du Vieux continent se donnent rendez-vous pour faire connaissance, apprendre le tango argentin, faire du yoga ou assister aux expositions
  • Le Teatro El Circulo qui est une véritable institution à Rosario : c’est là que les dramaturges d’aujourd’hui se donnent rendez-vous pour se développer et soumettre leurs œuvres à un public exigeant
  • Les fresques murales qui prennent parfois des allures de street art : on peut en voir un peu partout dans la ville
  • Les parcs et fontaines : le parc de l’Indépendance, le parc d’Espagne, le parc des Collectivités, la Fuente de las Utopias, …
  • Le Monumento Nacional a la Bandera qui a été érigé en l’honneur du drapeau argentin par Manuel Belgrano
  • La Ciudad Joven ou « cité des jeunes » qui s’est développée récemment du côté de la Rosario moderne
  • La plage fluviale de la Florida : c’est l’une des plages les plus fréquentées de Rosario
  • Le fleuve Rio Parana et les activités qui s’y rattachent : kayak, sorties en voilier, …

Lors d’une visite à Rosario, rien ne vaut une ballade tranquille tout le long de La Costaner, qui permet par la suite de visiter les Iles Delta. Il faut également goûter à ses plats typiques et découvrir la vie nocturne qui y est toujours très animée. La ville compte un grand nombre de bars dont les habitués sont majoritairement des étudiants.

Et bien au-delà de Rosario, l’Argentine est une terre pleine de promesses d’aventures entre terre, mer et nature.

Quand aller à Rosario ?

Découvrez la ville de Rosario en Argentine

A Rosario règne un climat tempéré pampéen. Il est humide, mais agréable plusieurs mois par an. On y distingue, normalement quatre saisons, mais elles ne sont pas bien définies. Force est toutefois de reconnaître que :

  • D’octobre à avril, c’est la période chaude avec une température située entre 18 à 32°C
  • De juin à la mi-août, c’est la période fraîche avec une température située entre 5 à 16°C

Et d’une manière générale, la température moyenne oscille entre 10 à 23°C. Les pluies sont moins fréquentes en été et les précipitations annuelles varient entre 800 à 1 300 mm.

Pour y passer un agréable séjour, il est toujours conseillé de consulter la météo locale pour ne pas se retrouver cloîtré dans sa chambre d’hôtel à cause de la pluie.

Tags: , ,

Category: Voyage en Argentine, Argentine

Comments (1)

  1. Elisa Nievas dit :

    Merci pour partager ma ville
    Salut,
    Merci pour partager le images de ma belle ville.
    Amitiés
    Elisa, à Rosario, en Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *