L’Argentine veut se procurer des Gripen, on craint l’opposition du Royaume-Uni!

 

Argentine | Actualité Brésil | Actualité Argentine | Actualité

L’Argentine et le Brésil ont signé un accord de coopération dans le domaine de l’aéronautique ce mois d’octobre. Il s’agit de vendre pour un montant total de 4,28 milliards d’euros, les 36 exemplaires du JAS-39 Gripen NG du Saab au Brésil, dont 28 monoplaces et 8 biplaces. Le contrat porterait également sur le développement et la production de ces Gripen ainsi que leurs systèmes et leurs équipements. D’importants transferts de technologie sont également prévus.


Gripen, une opportunité pour l’Argentine de moderniser ses forces aériennes

Ce contrat est une opportunité de développement pour le continent sud-américain, puisque selon une déclaration du Ministère de la Défense de l’Argentine, Buenos Aires a l’intention d’acquérir 24 exemplaires du Gripen NG de Saab, lesquels seraient assemblés par les brésiliens. Ce serait pour l’Argentine un bon moyen de moderniser ses forces aériennes, leur situation aéronautique étant dans un état déplorable, avec quelques Mirage IIIEA/DA, 5P Mara et A4 Skyhawk en ligne ainsi qu’une dizaine de Super Étendard.
Il semblerait que ces ventes n’arrangent pas que l’Argentine, le président du Conseil d’administration de Saab, Marcus Wallenberg a déclaré qu’ils sont fiers de se trouver côte-à-côte avec le Brésil dans ce programme si important. Il a également affirmé qu’il y a déjà eu une histoire longue et fructueuse de coopération industrielle entre la Suède et le Brésil et que cet accord historique les conduit vers un niveau encore supérieur.

30% des composants du Gripen sont d’origine américaine

Cependant, le Royaume-Uni, avec lequel l’Argentine entretient un différend territorial concernant les îles Falkland/Malouines, stopperait surement cet accord en raison duquel il est interdit d’exporter toutes technologies militaires en Argentine. En effet, les tensions sont fortes entre Buenos Aire et Londres depuis la guerre des Malouines en 1982 et maintenant avec l’occupation des îles Falklands par Londres, le gouvernement argentin sous-entend qu’elle était illégitime et que c’était une question primordiale du gouvernement argentin.
Etant donné qu’un tiers des composants du Gripen – notamment les composants du radar à antenne active à balayage électronique, du train d’atterrissage, de la perche de ravitaillement en vol, du siège éjectable, des systèmes électroniques, et de l’avionique – est d’origine américaine, l’accord tomberait probablement à l’eau.
De ce fait, il est encore impossible pour Saab d’assouvir les besoins de l’Argentine en matière d’aéronautique, et ce sans l’accord du Royaume-Uni. Conscient de cela, un représentant du Saab a confirmé qu’en dépit du fait que les Gripen seront produits par un avionneur suédois Saab au Brésil, toutes les exportations du Gripen continueront d’être soumises aux règlements d’exportation actuels, qui sont très stricts.
En espérant que ces problèmes seront réglés d’ici 2015, les appareils seront livrés aux Forces Aériennes Brésiliennes entre 2019 et 2024.

 

Category: Argentine, Actualité Brésil, Actualité Argentine, Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *