Parc national de Sajama : Un joyau à l’état pur en Bolivie

Publié le: 14-03-2016

Voyage en Bolivie | | |

(Mis à jour le: 13/04/2019)
Parc national de Sajama : Un joyau à l’état pur en Bolivie
5 (100%) 1 vote[s]

Le parc national de Sajama de Bolivie est un parc où se côtoient  nature sauvage et paysages époustouflants. Ce parc d’une superficie de 1002km2 situé dans le département d’Oruro  a été créé en août 1939 et est situé dans la cordillère des Andes. Partagé entre le territoire bolivien et celui du Chili, il doit son nom au volcan Nevado Sajama qui culmine à plus de 6500m d’altitude et qui se situe dans ses terres. L’altitude variante et le climat semi-aride ont engendré différents écosystèmes aussi fascinants les uns que les autres. Les températures varient de 10°C à -14°C les jours d’hiver. Il est également connu pour la démesure car les volcans, les monts et les autres attractions naturelles frôlent le gigantisme.

Un lieu de préservation unique

Le parc national de Sajama : un joyau à l’état pur

Le parc national de Sajama : un joyau à l’état pur

Le parc national de Sajama a principalement été créé afin de préserver les forêts de Quenuas, des arbres en voie de disparition en raison de leur exploitation en majorité illicite. Ces arbres emblématiques de la Bolivie ont fait de ce parc un des lieux incontournables à visiter. En outre, c’est là où habitent plusieurs espèces d’animaux emblématiques et endémiques d’Amérique du Sud à l’instar du puma, du tatou des Andes, du renard andin ou encore de la vigogne, menacée d’extinction mais qui a été rétablie dans son milieu naturel grâce à la création de Sajama. Cette dernière espèce figure d’ailleurs parmi la population avifaune très importante du parc, ce qui en fait le paradis des ornithologues en herbe. Les amphibiens sont relativement peu nombreux mais constituent également la richesse de la biodiversité.

Une hydrographie importante et une géologie spectaculaire

Sajama regorge de cours d’eau, de geysers, de champs géothermiques et de lagunes tout aussi impressionnants les uns que les autres. Parmi les lagunes se trouve celle d’Huana Kota, qui sert principalement de refuge pour l’avifaune. Les geysers se comptent par par dizaines et le spectacle lors de leur irruption reste impressionnant. Les affluents servent notamment à alimenter les principaux bassins dont ceux de Tomarapi, Sajamo et Esquillani. Outre tous ces affluents et cours d’eau, le parc possède un grand volume d’eau emmagasiné dans les glaciers couvrant les nombreux volcans. La quantité d’eau de ces glaciers reste encore indéterminée mais les volcans qu’ils couvrent restent la fierté de ce parc.

Le parc national de Sajama : un joyau à l’état pur

Le parc national de Sajama : un joyau à l’état pur

Les volcans sont par ailleurs organisés suivant un ordre bien déterminé : celui de Sajama est le volcan principal tandis que Parinacota et Poremate en sont les satellites.  Côté population, il reste l’habitat de plus de 2000 personnes qui œuvrent tant dans sa protection que dans sa promotion grâce au tourisme. Il est en somme un des parcs emblématiques d’Amérique du Sud qui représente fidèlement le pays dans lequel il est implanté à savoir la Bolivie.

Tags: , ,

Category: Voyage en Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *