Le Parc national du Cotopaxi : un incontournable en Equateur

Voyage Equateur | |

Rating: 4.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 03/12/2018)

Créé le 11 août 1975, le parc national du Cotopaxi couvre une superficie de 333, 93 km². Il se situe tout autour du volcan Cotopaxi et se trouve, ainsi, à cheval sur les provinces de Cotopaxi, de Pichincha et de Napo en Equateur.

Brève historique du parc

Situé au sud-est de Quito, capitale de l’Equateur, le volcan Cotopaxi trône au beau milieu d’un vaste territoire. Son sommet atteint les 5 900 m d’altitude ce qui fait de lui, le plus haut volcan du pays.

Le parc, érigé tout autour a été créé en 1975 afin de protéger le volcan et ses environs c’est-à-dire sa faune et sa flore.

La visite du parc

Pour visiter le parc du Cotopaxi, vous devez partir de Quito pour suivre la fameuse route baptisée « avenida de los volcanes » ou avenue des volcans. Le parc se situe au bout de ce circuit.

Tous les visiteurs doivent être accompagnés d’un guide pour leur sécurité. Originaires de la région, les guides sont les mieux placés pour vous faire découvrir ce majestueux volcan dans ses moindres recoins. Rassurez-vous, ces derniers parlent différentes langues.

Pour profiter du beau temps et avoir le temps de tout voir, les meilleures périodes pour y aller vont du mois de juillet au mois de décembre. Cela vous évitera d’avancer dans le froid, car en hiver, la température peut descendre jusqu’à -10°C. Pendant les beaux jours, elle tourne autour de 20°C.

De nombreux sentiers y ont été aménagés pour que l’on puisse le visiter à vélo, à cheval, à pied, … Mis à part les sites à découvrir, sachez qu’il est possible de faire une ascension du volcan, mais tout au plus à 5 000 m d’altitude. Monter plus haut est périlleux et dangereux.

Le Parc national du Cotopaxi : un incontournable en Equateur

Les principaux points à visiter au sein du parc

Le volcan Cotopaxi et ses glaciers ne sont pas les seuls intérêts du parc. D’autres sites vous y attendent dont les incontournables sont :

  • Les lagunes naturelles
  • Les ruines de la civilisation Puruhaes
  • Le centre de recherches astrologiques : il est idéal pour observer les étoiles
  • Le refuge de José Ribas qui a été érigé à 800 m d’altitude et donne une superbe vue sur le volcan

Et il y a également sa faune et sa flore.

La faune et la flore du parc

Le parc du Cotopaxi abrite quatre zones climatiques distinctes à savoir :

  • La forêt humide de montagne
  • Le paramo pluvieux sud-andin
  • Les neiges éternelles
  • La pluie tundra

C’est toutefois le paramo qui y prédomine. Ce dernier se situe entre les neiges éternelles et les forêts humides.

Malgré les risques que représente le volcan qui s’est réactivé en 2015, le parc est l’habitat de nombreuses espèces animales comme les pumas, les lamas sauvages, les lapins silvestres, quelques cervidés et de nombreuses espèces d’oiseaux.

Sa flore, quant à elle, se compose surtout de cyprès et de pins.

Depuis 2015, les autorités pensent à interdire l’accès au parc à cause du volcan qui s’est réveillé. Jusqu’à aujourd’hui toutefois, sa visite reste possible, mais limitée.

Le volcan Quilotoa

Ce dernier se situe à proximité du parc du Cotopaxi. Malgré son grand âge (40 000 ans), il est souvent considéré comme le petit frère du Cotopaxi. Son sommet culmine à 3 900 m d’altitude.

Des randonnées sont proposées, dans la région, pour partir à la découverte de ce volcan.  Parfois, le circuit est rattaché à la visite du parc du Cotopaxi. Le Quilotoa reste un incontournable de l’Equateur, car après une randonnée riche en découverte, vous parviendrez jusqu’au sommet pour admirer la magnifique lagune que le volcan chérit en son sein. Tout au long de la journée, en fonction des rayons du soleil, cette lagune change de couleurs et offre un spectacle lumineux.

Tags: ,

Category: Voyage Equateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *