Le parc national Los Glaciares

Voyage en Argentine | Argentine |

 

S’étendant sur une superficie de 539 000 ha, le parc national de Los Glaciares se trouve dans le sud-ouest de la Patagonie, en Argentine. Il se situe à proximité de la frontière chilienne. Ce parc, d’une beauté naturelle exceptionnelle figure au patrimoine mondial de l’Unesco.

Des trésors cachés

Si le parc national Los Glaciares est aujourd’hui listé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est parce qu’il abrite des sites incontournables et extraordinaires. Sur son territoire se trouvent effectivement de nombreux glaciers, des lacs et des montagnes mythiques.

Les montagnes mythiques

Parmi les plus connues du parc Los Glaciares, on cite :

  • Le Fitz Roy ou Chaltén dont le sommet culmine à 3 405 m
  • Le Cerro Torre dont le sommet culmine à 3 102 m

Fitz Roy

Les glaciers

Le parc doit son nom aux nombreux glaciers qu’il abrite. On y trouve notamment :

  • Le glacier Perito Moreno qui éblouit chaque année les milliers de visiteurs qui viennent de par le monde l’admirer
  • Le glacier Upsala qui est le plus vaste de tous les glaciers du parc. Il couvre une surface de 1 000 km²
  • Le glacier Spegazzini : pour s’y rendre, il faut emprunter la voie lacustre
  • Le glacier Viedma
  • Le glacier Mayo
  • Le glacier Onelli
  • Le glacier Agassiz

Les trois derniers débouchent tous dans le lac Argentino tandis que les autres aboutissent dans d’autres lacs du parc. La grande majorité des glaciers du parc est alimentée par l’énorme champ de glace de la Patagonie du sud que l’Amérique du sud considère comme le plus grand vestige des processus glaciologiques du Quaternaire.

Glacier Perito Moreno effondrement

Les lacs

Le parc national Los Glaciares abritent plusieurs lacs dont deux majeurs et d’autres de taille plus petite. Ses deux grands lacs sont :

  • Le lac Argentino
  • Le lac Viedma qui reçoit le glacier de même nom

Lac Argentino

Une flore et faune exceptionnelles

Malgré le climat de type océanique frais qui y règne le parc national Los Glaciares abrite une faune et flore exceptionnelles et étagées. Ainsi, avec pour toile de fond d’imposantes montagnes escarpées, les forêts subantarctiques ou magellaniques représentent l’écosystème du parc.

Sur les parties basses, on retrouve le « bosque patagonico », la forêt patagonne qui abrite en grande partie des Nothofagus ou faux-hêtre ainsi qu’une espèce de merisier nommé nothofagus dombeyi ou coihue.

Sur les parties plus hautes, au-delà de 1 100 mètres d’altitudes, la flore se compose surtout de steppe d’altitude ou toundra qui s’étendent juste à 1 500 mètres. Au-delà de ce seuil, les glaces et roches nues comme les horns règnent en maître.

Côté faune, le parc abrite quelques espèces telles que le huemul, le guanaco, le renard gris, le puma, le chat des Andes, le blaireau, le condor, le nandou de Darwin, l’ouette des Andes et le canard des torrents.

Chat des Andes

Pourquoi faut-il y aller ?

Le parc national Los Glaciares vaut vraiment le détour ne serait-ce que pour admirer son plus célèbre glacier, le Perito Moreno. Ce parc est niché au cœur d’une zone montagneuse, isolée et enchanteresse des Andes patagoniennes. Même si la majeure partie du territoire est occupée par les glaciers, le parc affiche une diversité du paysage remarquable avec des écosystèmes très variés. Pour découvrir le point le plus beau du parc, il faut se rendre là où le glacier Perito Moreno rencontre le lac Argentino, là où vêle régulièrement des gros blocs d’icebergs aux reflets bleutés. Non seulement, la vue est exceptionnelle en ces instants, mais le bruit de l’effondrement de ces blocs de glace a aussi quelque chose de mélodieux et séduit les touristes du monde entier.

Tags:

Category: Voyage en Argentine, Argentine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *