Le Pérou annonce état urgence à Espinar suite à un conflit minier

Publié le: 02-06-2012

Actualité Pérou |

(Mis à jour le: 07/11/2018)
Le Pérou annonce état urgence à Espinar suite à un conflit minier
3 (60%) 1 vote[s]

Le Pérou annonce l’état d’urgence à Espinar

Le gouvernement du Pérou a déclaré l’état d’urgence pour une période de trente jours dans la province méridionale andine d’Espinar, dans la région de Cuzco sud-est du Pérou ; À la suite d’un  conflit violent entre les forces de l’ordre et des manifestants contre la société suisse Xstrata plc, propriétaire d’une mine de cuivre accusée de polluer l’eau des  deux rivières voisines.

Le Pérou annonce état d’urgence à Espinar suite à un conflit minier

Le Pérou annonce état d'urgence à Espinar suite à un conflit minier

 

Le conflit a fait deux morts civils et 50 blessés dont 30 policiers, ainsi que la séquestration procureur de la province d’Espinar, Hector Herrera selon le premier ministre péruvien Oscar Valdes qui était accompagné des ministres de l’intérieur, Wilver Calle, de l’énergie et des mines, Jorge Merino, et de l’environnement, Manuel Pulgar Vidal dans
une conférence de presse au Palais du gouvernement. le décret L’état d’urgence comporte la suspension la liberté de réunion et de circulation dans le territoire et de donner des pouvoirs spéciaux à la police pour  rétablir l’ordre dans la province.

Valdés a accusé les protestants de prendre une position radicale, et leur a invité de dialoguer avec le gouvernement.

La présidente des procureurs de Cuzco a affirmé à la radio RPP Le procureur Hector Herrera a été libéré  pendant la nuit et est arrivé en bonne santé dans une station de police.

Pollution des cours d’eau Les manifestations ont commencé   21 mai, lorsque les autorités

régionales  d’Espinar ont dénoncé une apparente pollution chimique des rivières  Salado et Cañipa, voisine  de la mine de cuivre Tintaya. Elles  accusent exigent une étude environnementale sur les dommages causées par la société Xstrata. Les conflits ont eu lieu lorsque la police a utilisé le gaz lacrymogène  pour dissiper les centaines de protestants.

Tags:

Category: Actualité Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *