Le Pérou espère renforcer les échanges avec le monde arabe lors du 3ème sommet ASPA

Publié le: 08-10-2012

Actualité Pérou

(Mis à jour le: 16/06/2014)
Evaluer cet article

Le Pérou espère renforcer sa coopération avec les pays du monde arabe

La semaine dernière, le Pérou a accueilli le 3ème sommet Amérique du Sud-pays arabes. Le pays a l’air de miser sur les nouveaux marchés du moyen orient.

Selon Eduardo Farah, ce sommet est une opportunité pour le Pérou pour explorer de nouvelles alternatives de marchés à l’internationale et  «comme de nombreux pays arabes exportateurs de matières premières, le Pérou connaît une forte croissance, explique l’industriel péruvien. Les Arabes ont besoin de vêtements, d’aliments, de poisson, que nous produisons… C’est une opportunité unique», assure M. Farah.

3ème sommet Amérique du sud-pays-arabes

3ème sommet Amérique du sud-pays-arabes

En effet, malgré la distance, les deux régions sont liées historiquement, particulièrement à la fin du 19ème siècle avec un très
grands nombre de migrants qui se sont déplacés au Pérou, en quête de nouvelles opportunités. Aujourd’hui le pays compte un peu plus de 15 millions de descendants venus du Moyen-Orient.

Ces descendants, qui dans la plupart parlent toujours la langue arabe et se qualifient par les «Arabes» de Lima, sont connus pour leur sens de communication. En majorité des commerçants, ces gens peuvent ouvrir les marchés du monde
arabes.

Le Pérou, espère depuis longtemps étendre sa coopération avec ces pays grâce à ce sommet Aspa. Depuis 2005, lors du premier sommet ASPA, la coopération entre les deux régions a connu un bond historique, mais selon M. Farah, ceci reste «une goutte d’eau, mais il y a eu de gros investissements comme le port de Dubaï qui contrôle aujourd’hui celui de Callao, le plus important du pays. Un vrai signe de confiance envers nos économies».

Category: Actualité Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *