Ile de Malpelo : Découvrez l’Ile de Malpelo un laboratoire vivant sis en Colombie

Voyage en Colombie | Colombie | |

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Dernière mise à jour : 03/08/2018)

Située à environ 506 km des côtes colombiennes, à l’ouest de Buenaventura, l’île de Malpelo est rattachée au département du Valle del Cauca et du département de Nariño. Ce bout de terre n’est autre que la partie émergée d’une cordillère volcanique sous-marine baptisée Dorsale de Malpelo.

Histoire de l’île

L’origine de son nom est méconnue. Certains pensent qu’il vient de « Yle Mallabry », issu lui-même du mot « malabrigo » pour désigner les îles qualifiées de mauvais abris pour le mouillage. D’autres, quant à eux, pensent, qu’il vient de « malveolus » qui signifie aussi inhospitalière. Dans les deux cas, sa provenance semble se référer au côté inhospitalier de l’île.

Les caractéristiques de l’île

Cap sur l'île de Malpelo en Colombie

S’étendant sur une superficie de 3, 5 km², le centre de l’île est entouré de 11 rochers dont :

  • Cinq se situent à l’extrême sud et sont appelés « los Tres Reyes », « La Gringa » et « Escuba »
  • Quatre se situent à l’extrême nord et sont appelés « los Mosqueteros »
  • Deux se trouvent à l’ouest et sont appelés « Vagamares » et « la Torta »

Le plus haut sommet de l’île est la colline dite de la Mona et dont le sommet culmine à 320 mètres au-dessus du niveau de la mer.

« Sanctuaire de la Faune et de la Flore de Malpelo »

L’île a été déclarée comme telle en 1995 par le gouvernement colombien suite au rapport de Sandra Bessudo qui y dirigeait un programme de protection des requins et de la diversité biologique de Colombie.

En 2002, l’Organisation maritime internationale (OMI) le déclare « Zone spécialement Sensible » et en élargit la superficie qui est passée de 651 km² à 8 757 km². Il fut alors classé dans la catégorie « protection absolue ».

Le 12 juillet 2006, il est déclaré Patrimoine Naturel de l’Humanité par l’Unesco.

  • La faune :

Du fait de son éloignement du continent, de nombreuses espèces endémiques ont élu domicile sur l’île de Malpelo. On y trouve le geko, le crabe de terre, la plus grande colonie de pélicans de Malpelo ou « piqueros emmascarados », une très grande diversité de poissons dont certains sont énormes comme les mérous, les jureles, les thons, les pagres ou encore les chernas.

Ses eaux abritent aussi, en grande quantité, des requins tollo, des requins soyeux, des requins-marteaux, des requins-baleines qui peuvent atteindre les 15 mètres de long, des énormes raies-diables et le fameux odontospide féroce, un requin très rare qui vit dans les profondeurs de ces eaux.

  • La flore :

Ses principaux intérêts végétaux se focalisent surtout sur les mousses, les lichens, les algues et ces récifs sous-marins. Ses paysages, aussi bien terrestres que sous-marins de l’île sont époustouflants et ont un grand intérêt éducatif.

A la découverte de l'île de Malpelo en Colombie

Le tourisme

Avec l’île Galapagos et l’île Cocos, l’île de Malpelo est connue à l’échelle mondiale pour sa grande richesse en espèces endémiques. Elle est même qualifiée de « laboratoire vivant » tant les scientifiques ne cessent d’y faire de nouvelles découvertes. Chaque année, ils viennent d’ailleurs sur l’île par centaine afin d’en explorer la biodiversité.

De nos jours, l’île de Malpelo est considérée comme l’un des plus beaux endroits pour faire de la plongée surtout qu’à part sa faune, ses fonds abritent aussi des grottes et des murs abrupts. Elle est également idéale pour l’observation des oiseaux, pour la photographie sous-marine et bien sûr, pour des études scientifiques.

Découvrez la Colombie de A à Z

Tags: ,

Category: Voyage en Colombie, Colombie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *