Orénoque : le fleuve Orénoque trait d’union entre la Colombie et le Venezuela

Voyage en Colombie | Voyage au Venezuela | | | |

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 17/08/2018)

L’Orénoque est un fleuve qui prend sa source au cerro Delgado Chalbaud dans la Sierra Parima. Il coule ensuite sur le territoire du Venezuela et de la Colombie avant de se jeter par un delta dans l’océan Atlantique. Si le delta de l’Orénoque s’étend sur plus de 25 000 km², son bassin est encore plus vaste puisqu’il couvre une superficie de 989 000 km².

Un fleuve vénézuélien et colombien

L’Orénoque traverse deux pays de l’Amérique du Sud à savoir le Venezuela et la Colombie. 65 % du bassin se situe en territoire vénézuélien tandis que les 35 % restant écrase le territoire colombien. Il faut savoir que le fleuve est le troisième fleuve au monde à avoir un débit important à raison de 36 000 m3/s. Il se situe ainsi après l’Amazone avec un débit de 205 000 m3/s et le Congo avec un début de 42 000 m3/s.

L’Orénoque : le trait d’union entre la Colombie et le Venezuela

Avant de se subdiviser en de nombreux affluents tout au long de ses deux rives, il faut savoir que l’Orénoque se subdivise en deux bassins versants :

  • La branche nord donne l’Orénoque proprement dit
  • La branche sud prend la forme d’un défluent appelé Canal de Casiquiare. Ce dernier est relié au Rio Negro par le biais de l’Amazone

Le delta, quant à lui, est le seul delta de type océanique au monde. Il a de nombreux bras dont les plus connus sont le Macareo et la Boca Grande.

Les affluents de l’Orénoque

On compte une dizaine d’affluents pour ce fleuve. Sur sa rive gauche, on trouve les :

  • Rio Meta long de 1050 km
  • Rio Guaviare long de 1550 km
  • Rio Apure long de 800 km
  • Rio Arauca long de 800 km
  • Rio Vichada long de 580 km
  • Rio Capanaparo long de 560 km
  • Rio Tomo long de 560 km
  • Rio Cinaruco long de 480 km

Sa rive droite, quant à elle, ne compte que trois affluents principaux à savoir les :

  • Rio Ventuari long de 500 km
  • Rio Caroni long de 700 km : l’un des sous-affluents de ce fleuve donne naissance à la rivière Carrao de laquelle tombe le Salto Angel, considéré comme la plus haute chute d’eau à travers le monde
  • Rio Caura long de 643 km

L’Orénoque d’un point de vue touristique

L’Orénoque : le trait d’union entre la Colombie et le Venezuela

Que ce soit au Venezuela ou en Colombie, l’Orénoque et sa région est une zone incontournable. Son côté sauvage est fascinant sans compter les paysages variés qu’elle offre. Entre marécages, mosaïques de marais, îles fluviales, mangroves, savanes, forêts tropicales mixtes, bras de mer, couleurs vives, … c’est un endroit à ne pas manquer. La région de l’Orénoque est habitée par de nombreux peuples indigènes qui, malgré leur air méfiant, vous accueilleront chaleureusement. Veillez toutefois à ne pas manquer de respect à leurs coutumes et à leur mode de vie. Pour ce faire, pensez à vous faire accompagner d’un guide. Ce dernier est le plus apte à vous faire découvrir la faune et la flore riche de cet environnement.

Au Venezuela, le delta de l’Orénoque est à cheval sur la région du delta Amacuro et sur la région du Monagas. Il est composé par deux grands cours d’eau à savoir le Rio Grande qui coule vers l’Est et le Caño Manamo qui coule vers le Nord. Il compte également de nombreux canaux. Il est possible de naviguer sur le fleuve à bord de gros bateaux quand le plan d’eau le permet, mais la population locale se déplace surtout à bord de pirogues. C’est d’ailleurs cela qui a donné le nom du peuple Warao qui signifie « Les gens de pirogues ». Ces habitants occupent surtout de Delta Amacuro. Découvrez le Venezuela de A à Z

En Colombie, le bassin de l’Orénoque se subdivise en trois grands écosystèmes à savoir :

  • Les tepuys du plateau des Guyanes
  • Les morichales ou marécages et des rivières des plaines
  • Le delta : c’est là que les eaux du fleuve se mêlent à la mer des Caraïbes

Dans les deux pays, l’Orénoque est la source d’eau principale qui alimente leurs villes. La région figure parmi les grandes zones humides, majoritairement vierges, de la planète. Elle est toutefois en danger à cause de la surexploitation et même si des organismes se battent pour la préserver, de nombreux efforts sont encore à faire pour la protéger. Il faut savoir que de nos jours, ses ressources naturelles sont surexploitées tandis que les activités industrielles, agricoles et minières ne cessent de s’y développer. Découvrez la Colombie de A à Z

La faune et la flore

Faire du tourisme dans la région de l'Orénoque en Amérique du Sud

La région de l’Orénoque abrite une faune et une flore exceptionnelle. En matière de faune, elle est l’habitat naturel de plus de 318 espèces de mammifères comme le dauphin d’eau douce, le signe hurleur, la loutre géante, le dauphin rose de l’Orénoque, le tapir, l’ocelot, l’opossum, le jaguar, …

Elle abrite également plus de 1 300 espèces d’oiseaux comme les colibris, les aras, les toucans, les vautours, les perroquets, le Chenchena, les ibis écarlates, les flamants roses, … En Colombie, l’Orénoque est d’ailleurs l’un des sites les plus connus pour l’observation des oiseaux.  Plus de 320 espèces vivent dans le Parc Naturel El Tuparro du pays.

Du côté du delta, on retrouve plusieurs espèces de poissons, des tortues de rivière, des milliers d’insectes de diverses espèces, des alligators, …

Quand visiter l’Orénoque ?

Tout au long de l’année, la température de la région varie entre 23°C à 32°C. La chaleur y est donc omniprésente ainsi que l’humidité à raison de 900 à 2 500 mm de précipitation par année.

Découvrir le delta de l'Orénoque en Amérique du Sud

Pour visiter la région, vous pouvez y aller à tout moment vu que la pluie sera toujours au rendez-vous. Toutefois, il faut savoir que de mai à juin, les pluies se font plus abondantes encore et les moustiques sont plus nombreuses. Il faudra alors s’y préparer en emportant des vêtements qui couvrent bien les jambes et les bras.

La saison sèche, quant à elle, va de décembre à avril, mais là encore, la pluie peut tomber à tout moment.

L’Orénoque bénéficie bien sûr d’un climat tropical favorable à sa végétation tropicale luxuriante.

Tags: , , ,

Category: Voyage en Colombie, Voyage au Venezuela

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *