Mexique : Découverte des fabuleux crânes de formes coniques

 

Actualité Mexique

Au Mexique, sur un chantier de construction, les scientifiques ont découvert des étranges crânes de formes oblongues de plus de mille ans. La découverte d’un tel corps très particulier les affole.
Les scientifiques ne sont pas encore sûres de leurs premières analyses mais ils doutent que ces crânes découverts reposent sur la terre mexicaine depuis plus d’un millier d’années.
Mexique :Découverte des fabuleux crânes de formes coniques

Ils expliquent ce point de vue en indiquant que tout à commencer en 1999 lorsque les ouvriers de la ville de Sonora creusaient le sol d’un vieux cimetière pour construire les fondations d’un nouveau système d’irrigation. Soudain les employés découvraient que parmi les ossements reposaient différents corps de particularités morphologiques troublantes. Mais malheureusement les archéologues ont dû attendre des  longues années pour avoir l’autorisation de lancer des recherches.
En 2012, les archéologues ont enfin reçu l’autorisation nécessaire pour débuter leurs travaux de recherche et lancer des fouilles dont les résultats viennent d’être publiés. Ils ont trouvé des restes de plus que 25 individus présentant des crânes en cône. Après datation, les archéologues ont conclu que les sujets auraient vécu entre 940 et 1340 ans et seraient en réalité 100% des êtres humains.
découverte des fabuleux crânes de formes coniques
Selon des anthropologues, la pratique de la déformation des crânes est utilisée par de nombreuses ethnies soit pour des fins esthétiques soit pour les utiliser comme marqueur social. Mais ce qui est évident, c’est que ces déformations pratiquées dès le plus jeune âge représentaient, pour toujours, un rite de passage.   C’est la première fois, au Mexique, qu’on découvre des crânes pareils présentant des formes coniques.
Une telle découverte impressionnante risque de changer les données pour tous les programmes à venir. Et il faut admettre que la découverte de ce typique cimetière dans le nord du Mexique démontre que l’air d’influence des ethnies précolombiennes était en réalité plus important de ce
qu’ont toujours pensé les scientifiques Ce genre de découverte réjouira certainement les ethnologues mais non pas les amateurs de bizarreries en tous genres et fervents défenseurs de la cause extra-terrestre.

Category: Actualité Mexique

Comments (1)

  1. paul dit :

    15 ans pour valider des fouilles et arriver à cette conclusion rassurante… Impressionnant !
    Comment aussi ne pas penser que des crânes dolichocéphales naturels et non bandés n’aient pas été discrètement retirés du champ de fouille ?
    Et plutôt que de se poser des questions rationnelles et sensées, nous voilà partis sur la « thèse extraterrestre », moyen des plus efficaces pour noyer le poisson dans l’eau et s’épargner des investigations sérieuses…
    A quand des recherches ADN non orientées sur les espèces humaines contemporaines de l’homo « sapiens » : on parle abondamment de Néandertal, de Florès et de Denisova, mais silence radio pudique sur l’espèce dolichocéphale !
    C’est ridicule et contraire à toute attitude scientifique digne de ce nom !
    Maintenant, si nos anthropologues refusent obstinément de travailler comme ils le devraient, qu’ils changent donc de métier et laissent la place à d’autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *