Nadine Heredia, première dame du Pérou et le bras droit d’Ollanta Humala

Publié le: 26-09-2012

Actualité Pérou |

(Mis à jour le: 03/07/2018)
Evaluer cet article

Nadine Heredia, la première dame qui détient le pouvoir au Pérou ?

Dans le monde entier, les candidats au présidentielle et les chefs d’Etat n’hésitent pas à montrer leurs épouses et conjoints au public.

Et dans certains cas, ces femmes gagnent en puissance dans leur pays pour devenir des femmes très convoitées comme le cas de la première dame du Pérou, Nadine Heredia, l’épouse du président Ollanta Humala.

Nadine Heredia aux côtés de son époux

Nadine Heredia aux côtés de son époux

En effet, selon un sondage réalisé, Nadine Heredia, âgée seulement de 36 ans, s’est située à la seconde position des personnes les plus
puissantes au Pérou.

Selon des sources médiatiques, la première dame du pays « a réussi à concentrer un énorme pouvoir autour du président Humala et à devenir l’unique intermédiaire du président dans l’exercice de ses responsabilités ».

L’institut Datum, a réalisé à son tour un sondage dont le résultat affiche que 36%  des personnes interrogées considèrent que Nadine est celle qui dirige réellement le pays, contre  35% qui voient que le président tient les rênes du pays et 26% estiment que la direction du pays est divisé entre les deux.

En effet, la première dame péruvienne a été une militante de la gauche lors de ses années universitaires. Il semble qu’elle ne souhaite pas devenir une simple femme de chef d’Etat. Elle avait contribué à la fondation du parti politique en pouvoir actuellement dans le pays.

Depuis la victoire de son époux, elle a commencé à parcourir le pays, surtout les régions les plus démunies et participe à des manifestations populaires…

Nadine Heredia

Nadine Heredia

Tout comme son homologue américaine, Ollanta Humala a souligné que sa femme « veut travailler sur des questions comme la malnutrition enfantine et la
défense des populations vulnérables. Regretter que certains secteurs de la classe politique aient des opinions ‘machistes’ et qui veulent voir la femme reléguée à des tâches domestiques ».

Certains prévoit pour la jeune femme un avenir semblable à Cristina Kirchner ou encore Hilary Clinton. Mais des analystes péruviens estiment que « quand les gens ont
l’impression que, pour que les choses avancent, il vaut mieux parler à la première dame qu’au premier ministre parce qu’il n’a pas autant de pouvoir, quelque chose ne va pas ».

Même si certains, notamment son beau-père pensent que Nadine est ivre de pouvoir, il faut bien noter qu’au Pérou, une femme n’a pas le droit de devenir présidente.

Au début de cette semaine, Nadine Heredia a participé à l’initiative pour augmenter l’accès des femmes au travail « Equal Future Partnership »à New York, suite à une invitation d’Hillary Clinton, secrétaire d’État.

Tags:

Category: Actualité Pérou

Comments (1)

  1. Jones dit :

    « il faut bien noter qu’au Pérou, une femme n’a pas le droit de devenir présidente. » Mais alors!!!! d’ou sortéz vous cette information???? Bien sure qu’une femme a le droit de devenir présidente!!! et les femmes ont eu le droit de voter en 1956…bien avant les femmes en Suisse par example 1971… La premiére candidate à la Presidence du Pérou en 1990 fut Dora Narrea de Castillo, la 2éme,en 1995 Mercedes Cabanillas, la 3éme Lourdes Flores Nano en 2001 et 2006, ainsi que Martha Chàvez et Susana Villaràn….et en 2011 Keiko Fujimori,Juliana Reymer Rodriguez et Mercedes Araoz. Je suis sure que le Pérou aura une présidente de la République prochainement.En ésperant qu’elle soit la bonne!!! 😕 🙄 :zzz :zzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *