Joao Gilberto, père de la Bossa Nova, n’est plus

 

Actualité

Joao Gilberto

Agé de 88 ans, le père de la bossa nova et « The girl from Ipanema » n’est plus. Joao Gilberto est effectivement mort le 6 juillet 2019 après avoir vécu un long et riche parcours musical. Un succès qui ne semble pas avoir déteint sur sa vie privée puisque si musicalement, l’homme était une star à la renommée mondiale, côté vie privée, il était ruiné, vivait seul et au cœur d’un conflit qui oppose deux de ses enfants à savoir Joao Marcelo et Bebel Gilberto, tous deux musiciens également.

Sur les traces de Joao Gilberto

Joao Gilberto Prado Pereira de Oliveira est un Bahianais né le 10 juin 1931 à Juazeiro. Il s’intéresse à la musique dès son jeune âge et quand son grand-père lui offre sa première guitare à l’âge de 14 ans, le petit « joaozinho » savait déjà qu’il voulait devenir un guitariste professionnel.

Dès qu’il a atteint sa majorité, il quitte son village natal pour se rendre à Salvador de Bahia. Il espérait y rencontrer le succès, mais ce dernier ne fut pas au rendez-vous. Il se rend alors à Rio de Janeiro et intègre pendant quelques années à groupe avant d’en être chassé pour manque de discipline. Le jeune homme ne s’avoue toutefois pas vaincu, mais continue d’améliorer son jeu de guitare et sa voix.

Il fut alors embauché en tant que guitariste de la chanteuse Elizeth Cardoso. C’est durant cet emploi que Tom Jobim et Vinicius Moraes le remarque, les deux étant à l’origine du disque chanté par Elizeth Cardoso.

A partir de là, le trio forme un groupe soudé qui va connaître le succès dès 1958 après la sortie de leur album intitulé « Chega de Saudade ». Ce disque fut apprécié par le nouveau rythme qu’il propose, rythme longtemps travaillé par Joao Gilberto lorsqu’il était encore sans emploi. Ce « nouveau truc », on savait ce que c’était sans pouvoir réellement le décrire. « Nouveau truc » signifiant « Bossa Nova » en portugais fut retenu pour baptiser ce nouveau genre musical alliant la samba au jazz américain.

En savoir plus sur la Bossa Nova

Parmi les tubes qui ont ensuite propulsé le chanteur et ses acolytes devant la scène internationale, on peut citer « The girl from Ipanema », reprise par Frank Sinatra.

A partir de 1958, la carrière de Joao Gilberto fut lancée. Il a ensuite quitté le Brésil pour vivre aux Etats-Unis, avant d’y retourner quelques années plus tard.

Malgré ce retour aux sources, le chanteur reste très présent sur la scène musicale mondiale, même au cours de ses dernières années.

Les albums se multiplient, les collaborations s’enchaînent et les spectacles se font toujours à guichet fermé que ce soit au Brésil, en Europe, aux Etats-Unis ou au Japon.

Vie privée et fin de vie

Joao Gilberto Bossa Nova

Joao Gilberto était très secret sur sa vie privée qu’il voulait vraiment garder « privée ». On sait toutefois qu’il s’est marié à deux reprises.

Sa première femme était Astrud Gilberto. C’est elle qui a chanté Garota de Ipanema sur l’album Getz / Gilberto. Cette dernière l’a ensuite quitté pour Stan Getz. Le couple est resté marié de 1959 à 1963 et a eu un fils, Joao Marcello Gilberto né en 1960.

Sa deuxième épouse était la chanteuse Miucha ou Heloisa Maria Buarque de Hollanda. Ils sont restés mariés de 1965 à 1971 et ont eu une fille, Bebel Gilberto née en 1966.

De 1984 à 2003, il vit en concubinage avec Maria do Céu Harris puis se sépare d’elle en 2003 pour se mettre en couple avec Claudia Faissol. Il a eu une autre fille avec cette dernière, Luisa Carolina Gilberto née en 2004.

Suite à des problèmes financiers qu’il a eus avec sa dernière femme, Joao Gilberto se sépare d’elle en 2017 et retourne auprès de Maria do Céu Harris.

Au cours de ces dernières années, le chanteur vit ruiné et très solitaire. Il a également dû assister, impuissant, au conflit qui oppose ses deux premiers enfants depuis des années.

L’homme est mort le 6 juillet dernier. Nos condoléances à sa famille.

 

Category: Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *