Nouvelle mode pour la jeunesse mexicaine ou comment échapper à la délinquance

 

Actualité Mexique |

Dans un pays en proie à la pauvreté extrême, où bien souvent la jeunesse et la première touchée et où certains jeunes mexicains se livrent à des actes de criminalité, une parade a été trouvée : une nouvelle mode a été lancée : se déguiser en cow-boy et animer en proposant des chorégraphies  sur des  « tribal guarachero », une musique qui vient combiner des sons issus de la culture précolombienne : musique aztèque avec des musiques issus d’Amérique Latine, notamment la cumbia, une danse née au XVII siècle en Colombie et qui vient combiner elle-même plusieurs musiques existant sur place. Sans oublier la musique électronique, qui est particulièrement en vogue chez la jeunesse.

 

Nouvelle mode pour la jeunesse mexicaine

Nouvelle mode pour la jeunesse mexicaine

Un de ces groupes, le plus connu actuellement, se nomme Los Parranderos, et est composé de 7 jeunes de 17 à 23 ans, qui, afin de passer leur temps, proposent des animations pour des mariages en donnant des bals où leur danse est la principale activité et attraction
également.

Cette activité festive est un moyen pour les jeunes de sortir de leur quotidien de misère et de l’oublier le temps d’une danse, le temps d’amusements et de réjouissances. En effet, il est reconnu que des activités divertissantes et joyeuses permettent à une jeunesse désœuvrée et conditionnée à la misère et la pauvreté d’agir sur elle-même et ainsi d’éviter toute tentation de se livrer à des actes de délinquance. Sans oublier qu’il est connu que la musique adoucit les mœurs.

Tags:

Category: Actualité Mexique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *