De Uyuni à Isla Del Sol: Préparez votre voyage en Bolivie

 

Voyage en Bolivie | |

De Uyuni à Isla Del Sol: Préparez votre voyage en Bolivie

La Bolivie est un pays d’Amérique du Sud qui partage ses frontières avec entre autres le Brésil, le Pérou et l’Argentine. En 2015, l’état plurinational de Bolivie, a accueilli 1,2 million de visiteurs, son record historique, ce qui se traduit par presque 9 millions de visiteurs étrangers entre 2006 et 2015. Alors comment bien préparer son voyage en Bolivie ?

Les formalités pour se rendre en Bolivie

se rendre en bolivie

Avant le jour J, on compte quelques formalités à effectuer. Première chose, on s’assure que son passeport est valide encore 6 mois après la date du retour. Si tel n’est pas le cas, il vous faut impérativement le renouveler, votre droit d’entrée sur le territoire peut être refusé par la douane. Pour renouveler son passeport, il faut se rendre à la mairie de sa commune, avec une pièce d’identité ou un acte de naissance.

Concernant le visa pour la bolivie, les citoyens français, belges, suisses ou canadiens n’ont pas besoin d’en faire la demande pour les séjours inférieurs à 90 jours.

À votre arrivée en Bolivie, que ce soit par voie aérienne ou terrestre, un tampon est apposé sur votre passeport qu’il ne faut absolument pas perdre pour ressortir du pays. Ce tampon équivaut donc à un visa et donne droit aux trois mois de présence au sein du pays.

Souscrire à une assurance voyage est recommandé pour les voyages à l’étranger. Un accident ou un souci de santé est vite arrivé et les systèmes de santé sont loins d’être identiques au modèle français. Pour les courts séjours, les assurances de certaines cartes bancaires peuvent parfois convenir, jusqu’à un certain degré. Pour les voyages plus longs, il est fortement recommandé de souscrire à une assurance adaptée.

Aucun vaccin n’est obligatoire mais certains sont conseillés comme les vaccins universels, la fièvre jaune si vous allez dans la sella amazonienne, la typhoïde et l’hépatite A sont conseillés pour les séjours prolongés, et le vaccin contre la rage pour les séjours longs et pour les expatriés et/ou les ruraux.

Sécurité en Bolivie

Dès qu’on sort d’un pays européen, nous avons globalement tous la même inquiétude : la sécurité. La Bolivie est un pays plutôt sûr de manière générale. Les risques d’agressions, de pickpockets ou d’escroqueries sont assez faibles. Le plus important est de prendre des compagnies répandues et des taxis officiels.

Que faire en Bolivie ?

Le Salar d’Uyuni

Le Salar d’Uyuni

La région Sud Lipez est un endroit aride se situant à l’extrême sud de la Bolivie, à la frontière chilienne. On y trouve le célèbre Salar d’Uyuni, un désert de sel à plus de 3600 mètres d’altitude et de plus de 10 500 km2 de superficie totale.

Le plus grand désert de sel du monde est un ancien lac préhistorique datant d’il y a plus de 15000 ans. Son périmètre équivaut à 2 départements français. Les ressources de sel disponibles sont estimées à des dizaines de milliards de tonnes. De plus, le Salar d’Uyuni contient à peu près la moitié des réserves de lithium du monde entier.

Lors des saisons de fortes pluies, entre janvier et mars, il est impossible de se rendre sur le site : la réverbération de l’eau sur une surface tellement plate comme sur le désert est très importante. Personne ne peut alors s’y rendre, à moins d’avoir choisi des lunettes de soleil haute protection.

La route des Yungas

La route des Yungas

Anciennement la route la plus dangereuse du monde, elle est aujourd’hui reconvertie en piste cyclable (il faut cependant rester prudent sur ce chemin escarpé). Reliant La Paz à Coroico, cette route d’environ 80 km à fleur des montagnes offre des clichés uniques et une expérience folle.

Cette route a été creusée à même la falaise, par des prisonniers du Paraguay, capturés lors de la guerre du Chaco, opposant ce dernier à la Bolivie de 1932 à 1935.

Ses courbes et sa forte pente (de 4500 à 1200 mètres d’altitude) font une expérience à adrénaline conseillée aux cyclistes aguerris.

Isla del Sol

Isla del Sol

Littéralement, l’île du soleil, Isla Del Sol porte ce nom car selon la mythologie inca, ce serait là que le soleil serait né. Proche de Copacabana, cet îlot paradisiaque semble figé dans le temps, offrant des paysages à couper le souffle.

Le seul moyen de se rendre sur cet oasis paradisiaque est par la voie maritime bateau depuis Copacabana sur le lac Titicaca. L’excursion commence avec les deux heures de bateau pour admirer la vue sur les paysages qu’offrent le lac Titicaca.

L’activité principale de l’île est la randonnée, grâce à ses panoramas incroyables. Une centaine de ruines reste figée dans le temps sur l’île, vestige de l’époque Inca. Le mirador Kinuani surplombe l’îlot pour offrir un panorama exceptionnel sur le lac Titicaca.

Le site de Tiwanaku

site archéologique Tiwanaku

Le site archéologique Tiwanaku (ou Tiahuanaco en espagnol moderne) se situe à 3850 m d’altitude et à une quinzaine de kilomètres au sud du lac Titicaca. Ce site fut l’épicentre de la civilisation pré-colombienne Tiwanaku. Les premières traces de cette civilisation sur le site date du XII ème siècle av. J.-C. Selon les historiens, cet empire compta jusqu’à 125.000 habitants. Ses sites s’étendaient jusqu’au nord de l’actuel Chili, à l’ouest de la Bolivie et même jusqu’au Pérou.

Le site de Tiwanaku est inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 2000, pour protéger l’ensemble des édifices sur place allant de la Porte du Soleil, au temple d’Akapana, et bien d’autres. La cité est reconnue comme l’une des plus mystérieuses.

 

Tags: ,

Category: Voyage en Bolivie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code