Guide Brésil, partir au Brésil, les mesures préventives sanitaires à prendre  

Publié le: 26-06-2014

Voyage au Brésil | Brésil | |

(Mis à jour le: 09/12/2018)
Guide Brésil, partir au Brésil, les mesures préventives sanitaires à prendre  
Evamuer cet article

Le virus Zika est apparu au Brésil c’est pour cela L’OMS et les autorités ont déconseillé cette destination aux femmes enceintes. Le Brésil est un pays tropical qui abrite de nombreuses maladies. Cela ne signifie pas pour autant que vous allez obligatoirement les attraper, mais afin de les éviter, il vous est conseillé de suivre des traitements préventifs ou de faire des vaccins préventifs avant de partir au Brésil.

Les maladies courantes

Les maladies les plus couramment rencontrées au Brésil sont la dengue, la Malaria et la fièvre jaune.

Maladie au Brésil

Il n’existe pas de vaccin préventif contre la dengue et la malaria, mais il vous est possible de les éviter et de les soigner correctement si jamais vous les attrapez.

Dengue :

La dengue est transmise par piqûre d’un moustique que l’on appelle aedes aegypti. Ce dernier se rencontre le plus souvent dans les zones humides et il se reproduit rapidement. C’est pour cela que la maladie est courante au Brésil, même dans les grandes villes, mais rassurez-vous, elle est rarement fatale. L’attraper risque tout de même de gâcher vos vacances, car le traitement de la dengue peut vous clouer au lit pendant plusieurs jours, voire semaines pour les cas les plus sévères. La dengue se traduit par une forte grippe souvent couplée à une fièvre hémorragique. Il faut souligner que le moustique de la dengue est aussi le vecteur de la fièvre jaune, contre laquelle vous pouvez toutefois vous protéger. Pour cela, il est recommandé de faire un vaccin contre la fièvre jaune avant de vous envoler au Brésil.

Malaria :

La malaria, que l’on connaît aussi sous le nom de paludisme est également entraînée par un moustique, généralement l’anophèle. Elle se rencontre surtout dans les zones reculées du Brésil, donc n’est pas courant dans les grandes villes. Il convient toutefois de rester prudent, car le paludisme peut être très grave si mal soigné. Ainsi, si vous devez vous rendre dans les villages reculés de l’Amazonie brésilienne ou dans des petites villes rurales, il convient, avant d’y aller, de consulter un centre de traitement de maladies tropicales, qui pourra vous donner les médicaments nécessaires.

Voyage Bresil

moustique anophèle

Fièvre jaune :

Entraînée par le même moustique qui cause la dengue, la fièvre jaune est une maladie que l’on rencontre souvent au Brésil. Elle doit être traitée immédiatement, car cette fièvre est mortelle. Pour l’éviter, il est fortement recommandé de faire le vaccin préventif contre la fièvre jaune avant d’aller au Brésil. Il est vrai que le vaccin n’est pas obligatoire, mais puisque la maladie peut être présente dans tout le pays, il est conseillé. Le mieux est de faire l’injection dans les 10 jours précédents votre départ pour le pays. Une fois que vous aurez fait ce vaccin, vous êtes protégé pour 10 ans. Il est possible de le faire dès l’âge de 6 mois, mais est interdit chez la femme enceinte. Elle devra alors rester très prudente.

La maladie de Chagas :

Cette maladie est aussi typique du Brésil. Elle se rencontre surtout dans l’État du Pará et est entraînée par une bestiole ressemblant à un scarabée. Cette bestiole est appelée reduviidae qui nous transmet à travers ses excréments le tripanosoma cruzi. Cette maladie est mortelle donc mieux vaut rester prudent. Ce parasite peut être retrouvé sur les aliments, les plantes, la boue, la paille et même dans les maisons.

L’hygiène concernant l’eau et l’alimentation

Puisqu’on ne peut jamais savoir les efforts d’hygiène que font les autres, il est fortement recommandé de faire attention à ce que vous mangerez une fois au Brésil.

En ce qui concerne l’eau :

Il est déconseillé de boire l’eau du robinet, car quoi qu’on en dise, cette eau n’est pas potable. Prévoyez alors un budget pour acheter de l’eau minérale ou un appareil pour filtrer ou faire bouillir l’eau du robinet. Quant aux lacs, rivières et cours d’eau, il vaut mieux se renseigner avant de les utiliser pour boire ou se baigner, car certains sont porteurs de parasites. Ces derniers n’hésiteront pas à s’incruster sur ou sous votre peau, dans votre tube digestif ou même dans vos organes.

En ce qui concerne l’alimentation :

Lors d’un séjour au bresil, il est recommandé de préparer soi-même ses repas pour éviter les saletés et les parasites qui peuvent s’incruster sur les aliments. Dans le cas où vous n’en avez pas le temps, préférez les grands restaurants aux petits commerçants du coin, car tant qu’à manger dehors, mieux vaut opter pour la meilleure option. Aussi, si vous achetez des fruits et légumes sur les petits étales artisanales, lavez-les bien avant de les consommer.

 Les vaccins recommandés

Partir au Brésil : les mesures préventives sanitaires à prendre

vaccin

Le Brésil n’exige aucun vaccin de la part de ses visiteurs, toutefois, quelques vaccins sont recommandés pour retourner chez vous sains et sauf. On cite les vaccins contre :

  • La fièvre jaune
  • La fièvre typhoïde
  • L’hépatite virale A et B
  • La rage
  • La méningite
  • La diphtérie
  • Le tétanos
  • La poliomyélite

Outre ces vaccins, vous devez aussi vous armer de différents médicaments préventifs qu’il vous faudra demander auprès de l’Institut Pasteur ou d’un médecin spécialisé dans les maladies tropicales. Aussi, il faut noter qu’échapper aux moustiques est carrément impossible au Brésil, mais rassurez-vous, ils ne sont pas tous vecteurs de parasites. Mieux vaut tout de même prévoir un soin contre les piqûres.

Tags: ,

Category: Voyage au Brésil, Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *