Canyon de Colca : Partir en aventure au canyon de Colca au sud du Pérou

Publié le: 04-07-2015

Voyage au Pérou | | |

(Mis à jour le: 30/07/2018)
Evaluer cet article

Le canyon de Colca est situé dans le sud du Pérou à près de 160km vers le nord-ouest d’Arequipa. C’est la troisième destination touristique au Pérou, avec près de 120000 visiteurs par an. Il se caractérise notamment par son impressionnante profondeur (3270m), ce qui en fait l’un des plus profonds canyons du monde et le deuxième du Pérou, après Cotahusai. Il dépasse aussi de deux fois la profondeur du Grand canyon, aux Etats-Unis.

Le canyon

Le Canyon est longé par un village appelé Chivay. A une quarantaine de kilomètres de là, on découvre le fameux Cruz del Condor, un mirador naturel qui doit son nom au fait que l’on y voit planer de nombreux condors en raison des courants ascendants. Avant la découverte du Canyon de Cotahuasi, la vallée de Colca a toujours représenté comme la plus profonde du monde. Il vous faut environ quatre heures et demi de route pour arriver au canyon. La région se distingue tout de suite par sa beauté exceptionnelle, dans laquelle on découvre une imposante masse de fumée de Sabancaya. Vous pourrez atteindre la plus haute altitude, soit à 4350m, pour admirer un magnifique paysage caractérisé par les terrasses de pré-inca, de villages et de glaciers. En chemin, vous arpenterez le Rio Colca qui passe par 3500m d’altitude, avant de rejoindre plus bas, la Cabanaconde.

La vallée est aussi le foyer de nombreuses ruines archéologiques issues de la culture Collagua, ancienne civilisation de la région. Vous aurez par exemple le privilège de découvrir les pétroglyphes et les « Colcas », des cavernes situées dans les falaises ayant servi de dépôt de nourriture (comme els céréales). Chaque rive du fleuve abrite des villages existant depuis le 15è siècle, dont les habitants sont notamment des descendants des Collagua. Même au fil du temps, ces villages possèdent toujours leurs particularités, comme le fait que les rues soient alignées, ou l’architecture atypique des églises et les fêtes traditionnelles. La région est également connue pour le savoir-faire artisanal, dont la broderie  à motifs en couleurs et la confection de tapis.

Attractions touristiques

De nombreux visiteurs du monde entier viennent non seulement pour découvrir Colca, mais aussi pour admirer les condors survolant les parois du canyon. Le cruz du Condor est unique et constitue le meilleur des souvenirs lors d’une expédition dans la vallée de Colca. Tout un groupe de condors  habitent des zones rocheuses. Les plus chanceux peuvent les voir de très près. Mais il y aussi d’autres espèces d’oiseaux à découvrir, comme l’oie des Andes, le caracara des montagnes ou encore le flamant du Chili. D’autres animaux, comme les renards, les vizcacha et les chevreuils sont aussi visibles dans la région.

Lire aussi : Flamants roses : ce qu’il faut savoir à leur sujet

Lire aussi : Chili, une terre aux multiples facettes

Vous pourrez aussi en profiter pour découvrir les eaux de sources chaudes dans la Calera à Chivay, la plus grande ville de la vallée.

Les sites archéologiques se composent des grottes de Mollepunko, la momie de Paraqra, la Fortaleza de Chimpa et la montagne citadelle reconstruite. Il y a aussi les ruines des monuments pré-hispaniques. En matière d’attraction culturelle, vous découvrirez le festival Wititi à Chivay, connu comme étant le «patrimoine culturel» du Pérou. La source la plus éloignée du fleuve d’Amazonie est accessible à partir de la vallée du Colca en passant par Tuti. Vous pourrez partir pour une journée et atteindre 5120 m d’altitude pour voir la fonte des neiges. Parmi les autres attractions, il y a Infiernillo Geyser, sur les flancs du volcan Wallqa Wallqa, accessible à pied, à cheval, ou à vélo. En outre, la vallée abrite plusieurs « casas » où les touristes sont hébergés par les familles locales. Autocolca est une autorité autonome créé 1980. Elle est responsable de la promotion et de la gestion du tourisme dans la vallée du Colca.

L’un des sites les plus visités est la réserve Salinas y Aguada Blanca. Il offre un paysage exceptionnel constitué de volcans, de salins, de formations rocheuses et de rivières. C’est tout un éco système qui est protégé, ce qui est indispensable pour préserver le bassin de la rivière  du Chili et de la Vigogne, sans oublier la faune et la flore qui caractérise la région. La réserve s’étend sur une superficie totale de 340 000 hectares, comprenant les volcans Misti, Chachani et Ubinas.

Tags: , ,

Category: Voyage au Pérou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *