Rallye du Mexique : un Ogier fin prêt, mais …

 

Actualité

C’est au Mexique qu’aura lieu la troisième manche mondiale et une fois de plus, tous les grands coureurs automobiles seront sur place. Parmi eux, on cite le double champion du monde en titre : le Français Sébastien Ogier. Le coureur coure pour Volkswagen, qui est d’ailleurs très fier de son poulain. Grâce à Ogier, l’industrie a pu sortir victorieux des deux premières manches 2015. En ce qui concerne la troisième manche, Ogier et Volkswagen se disent fins prêts, mais il y a un hic.

Un Ogier confiant …

Durant l’interview qu’il a accordée jeudi dernier, Ogier a avoué en toute modestie que ses deux victoires de la saison le rendent serein et confiant. Il a également rajouté que désormais, ce sont ses poursuivants qui subissent la pression puisqu’en tant que double champion du monde en titre, il n’a plus à s’en faire de ce côté-là. Sa victoire en Suède lui donne également une certaine confiance en lui. Soulignons que durant cette course, il a remporté la victoire face à Andreas Mikkelsen, son équipier chez VW et Thierry Neuville de Hyundai.
Avec sa dernière victoire en Suède, le coureur compte alors 26 victoires à son palmarès donc un autre rallye de plus au Mexique ne devrait pas l’effrayer outre mesure surtout qu’il connaît déjà le terrain. D’ailleurs, Sébastien Ogier lui-même a déclaré que les deux derniers rallyes qui l’ont emmené au Mexique lui ont permis de tâter le terrain et lui a montré que le Polo-R à bord duquel il coure ne craint pas l’altitude. Le véhicule a même franchi sans mal le fameux « El Chocolate » qui trône à 2 781 mètres d’altitude. Néanmoins, malgré tous ces bons points de son côté, le coureur reste sceptique, voire résigné puisque la nouvelle règle lui impose de passer en premier.

La victoire en Suède : un cadeau empoisonné ?

Sébastien Ogier voit effectivement sa victoire au Monte-Carlo et en Suède comme étant un cadeau empoisonné et pour cause, ces victoires lui ont donné le statut de leader du championnat. Ceci signifie tout simplement que durant les deux premiers jours, il devra passer en tête et balayer la piste.

Une nouvelle règle qu’il ne digère toujours pas

Malgré ses performantes prestations, Ogier n’arrive toujours pas à digérer la nouvelle règle qui lui impose de balayer la piste. Le hic c’est que les pistes ne sont toujours pas en bon état et au Mexique, le coureur qualifie même la piste de « préjudiciable ». Pour Ogier, partir en premier et espérer de gagner la course est impossible à 99 % surtout qu’il aura pour tâche de préparer la trajectoire pour ses concurrents. Concurrents qui rêvent d’ailleurs de le détrôner et tous gonflés à bloc à l’image de Neuville, Latvala ou encore Mikkelsen qui a failli le battre en Suède.

Category: Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *