Rio de Janeiro, un Cimetière des esclaves africains transformé en un Musée

 

Brésil | Actualité Brésil |

Un cimetière d’esclaves africains transformé en un Musée à Rio

Un cimetière d’esclaves africains à Rio de Janeiro a été transformé en un musée pour rendre hommage aux personnes mortes après un pénible voyage entre les continents.

Le Musée a été inauguré vendredi dernier dans une modeste maison située près du port de Rio de Janeiro.

Les corps des esclaves, coupés en morceaux et mêlés à des déchets et des ordures ont été en fait, jetés dans un cimetière à ciel ouvert. Pour leur rendre hommage, les prêtres afro-brésiliens, ont entamé lors de l’inauguration du Musée, la recherche des tombeaux qui ressemblent le mieux aux tombaux des siècles précédents.

Un cimetière d’esclaves africains se transforme en un Musée

Un cimetière d'esclaves africains se transforme en un Musée

La maison qui a accueilli le Musée appartenait en fait à Ana et Petrucio de la Merced Guimaraes. Ils ont avoué avoir fait beaucoup d’effort pour concrétiser le Musée.

Le couple a découvert les restes des malheureux esclaves par pur incident lorsqu’ils ont commencé à rénover leur demeure achetée en 1996.

Grâce à ce couple brésilien, les gens peuvent observer les os des 0 000 2hommes, femmes et enfants à travers des pyramides en verre sur le plancher de béton.

L’une des leaders de la religion afro-brésilienne Mère Edelzuita a déclaré qu’elle a «l’impression que ces gens qui ont longtemps été enterrés ici peuvent enfin revivre».

Tags:

Category: Brésil, Actualité Brésil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *